Naturopathie

La santé holistique, et tout particulièrement la naturopathie, reposent sur plusieurs fondements de base. Ces principes de la naturopathie sont valables pour toute approche et technique naturelle, vibratoire et/ou holistique.

La naturopathie est l’alliée de la force vitale et de celle de l’auto-guérison. Un des objectifs principaux du thérapeute en santé holistique consiste à les stimuler et à les activer. Il va dans leur sens, réveille leur puissance, et il aide au patient à rétablir les conditions nécessaires à la santé.

La discipline de la naturopathie se compose de 2 axes qui sont l’hygiène de vie optimale et, une fois les problèmes identifiés, des approches individualisées pour redynamiser les capacités d’auto-guérison  propres à notre organisme. 

De plus, en complément à ces principes de la naturopathie, l’approche holistique rajoute – comme son nom l’indique – le concept de l”holisme (du grec “holos“, tout entier) : c’est une médecine « holistique », qui entend traiter la personne dans sa globalité, c’est-à-dire son corps, son esprit, ses émotions, son aspect social ou spirituel, et même son énergie.

Les principes de la naturopathie – La naturopathie et la santé holistique ont une autre approche que la médecine conventionnelle

La naturopathie … vue par l’O.M.S.

L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) classe la naturopathie comme 3ème médecine traditionnelle mondiale, après les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques. 

L’O.M.S.  définit  la santé pour l’individu comme un « état complet de bien-être  physique, mental et social ». Selon cette organisation, la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques.

La naturopathie … vue par les naturopathies

La naturopathie va bien au-delà de cette définition officielle livrée par l’O.M.S.

Tout globalement, elle considère de défendre le  « capital santé ».  Cette définition repose sur  l’art de rester en bonne santé, d’être acteur de sa santé, reconnaître et accepter ses propres responsabilités et prendre soin de soi par des moyens naturels, psychologiques, émotionnels et vibratoires – donc holistiques.

La naturopathie englobe l’individu sur tous les plans de l’être parce. Dans les approches de la santé holistique, on suppose que l’humain, dans la globalité et l’ «entièreté» qui le caractérisent, peut s’exprimer sur différents plans : physique, énergétique, émotionnel, mental,  spirituel, socioculturel et même planétaire (écologie).


Pour approfondir, la rédaction vous propose sur NHA Naturolistique :

Plans vibratoires Les plans énergétiques ou plans vibratoires – Tout le monde fait partie du “Darwinisme énergétique”
Plans vibratoires Les plans vibratoires et les corps subtils – D’autres termes pour superstrings et photons

 


La discipline de la naturopathie se compose de 2 axes distincts mais complémentaires :

  • Clés pour une hygiène de vie optimale. Cela peuvent être des conseils alimentaires, outils et techniques naturelles et manuelles, connaissances énergétiques, gestion des émotions et du stress, activités physiques et respiratoires, etc. Le naturopathe agit en qualité d’un vrai éducateur de santé, dans un cadre de prévention primaire.
  • Approches individualisées pour redynamiser les capacités d’auto-guérison  propres à notre organisme. Pour cela, le thérapeute en santé holistique dispose d’une quantité impressionnante de techniques naturelles et énergétiques. Si une pathologie se montre avérée, selon un diagnostic médical, sa fonction est de découvrir avec le patient les vraies raisons et causes de sa/ses maladie(s) pour une approche holistique et guérissante en profondeur et de trouver – selon la cause – l’approche idéale pour une amélioration ou une guérison.

En résumé, on peut donc en conclure que la naturopathie a pour mission de prévenir la maladie, de conserver la santé, ou de l’optimiser par un mode de vie plus sain.

La naturopathie contribue ainsi à la promotion d’une santé globale et durable, qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle mais  la complète, elle s’inscrit en parfaite complémentarité avec les autres pratiques sanitaires, médicales et/ou paramédicales.

La naturopathie, dans sa finalité de restaurer et de préserver l’équilibre naturel de l’organisme, peut trouver sa place dans différents contextes, tels que :

  • Prévention des maladies aigües et chroniques, mais aussi de tout problème de santé d’une manière générale ;
  • Prise en charge des maladies aigües et chroniques, en complément d’un traitement médical approprié ;
  • Recherche d’un meilleur état de santé, physique et mental, et d’un plus grand bien-être au quotidien.

Dans tous les cas, quels que soient les bénéfices attendus ou réels de la naturopathie, cette approche ne peut pas se substituer à une consultation médicale, à un diagnostic ou à un traitement médical nécessaire. En revanche, elle peut représenter un complément intéressant de la médecine conventionnelle.

Les principes de la naturopathie

  • Avant tout ne pas nuire (Primum non nocere) : minimiser le risque d’effets secondaires et éviter de supprimer les symptômes.
  • Le pouvoir de la nature guérit (Vis medicatrix naturae) : c’est le concept de vitalisme. L’énergie vitale permet l’auto-guérison. La naturopathie cherche à améliorer ce processus. Chaque être vivant est animé par une force vitale. Cette énergie de vie est une force intelligente qui tend toujours vers la santé, envers et contre tous les aléas de l’existence, et nous confère une capacité d’auto-guérison. Une des actions les plus remarquables que révèle cette force auto-guérisseuse est la cicatrisation : les plaies se referment et les os se ressoudent naturellement.
  • Identifier et éliminer les causes (Tolle causam) : identifier les causes des désordres de santé et les traiter avec des méthodes naturelles. C’est le concept du causalisme : recherche des causes (origine) des troubles, alors que l’allopathie, d’après les naturopathes, se contente de soigner des symptômes. Supprimer tout simplement les symptômes (fièvres, douleurs, toux, boutons, etc.) sans en comprendre les causes, c’est agir à l’encontre de la Vie et préparer l’organisme aux véritables maladies lésionnelles ou dégénératives qui elles la détruisent à petit feu.
  • Détoxifier et purifier l’organisme (Deinde purgare) : éliminer les toxines. C’est le concept de l’humorisme : la vieille théorie hippocratique des humeurs est modernisée. Le sang, la lymphe et les liquides intra et extracellulaires sont victimes d’encrassement, à l’origine des désordres de santé. Les déchets (ou toxines) qui ne sont pas éliminés naturellement provoquent la maladie (théorie de la toxémie). Ces toxines proviennent de l’extérieur (mauvaise alimentation, pollution, excitants, médicaments chimiques, cosmétiques…) ou de l’intérieur (carences, sédentarité, stress, dysfonctionnements du foie, des poumons, des reins, des intestins, mauvaise attitude mentale ou émotive).
  • La naturopathie enseigne (Docere) : techniques de prévention et d’éducation de la personne pour améliorer son hygiène de vie. Celle-ci pourra ainsi développer sa force vitale, se maintenir en santé et développer son pouvoir d’auto-guérison. C’est le concept de naturisme (pour les anglophones) ou hygiénisme (pour les français) : la volonté de vivre sainement et de se soigner par des techniques naturelles et la phytothérapie.

Comment appliquer ces principes de la naturopathie ?

Les principes de la naturopathie – Le corps a la capacité de s’auto-guérir

Auto-guérison

Le corps est une machine extraordinaire dont nous sommes loin d’avoir encore tout compris. Chaque moment de notre vie, des millions de réactions chimiques se produisent dans votre organisme, sans notre intervention explicite. L’important pour l’organisme est de garder un équilibre constant malgré les bouleversements extérieurs qu’il peut subir. Cet équilibre s’appelle homéostasie (cellulaire et tissulaire) et est essentiel à notre survie. Notre organisme possède tous les composants et tous les outils pour pouvoir assurer son fonctionnement et assurer son équilibre.

La naturopathie prend cet aspect en compte. Le thérapeute ne va pas combattre la maladie, mais chercher à soutenir l’organisme pour qu’il ait toutes les capacités de s’auto-guérir.

Cela peut passer par une détoxification, pour éliminer la toxémie que peut se présenter comme surcharge en colles ou en cristaux … ou les deux. Cette toxémie peut bloquer nos processus de défenses et le bon fonctionnement cellulaire qui aboutira à un dysfonctionnement tissulaire, viscéral ou autre.

Le naturopathe peut également procéder à des techniques de revitalisation profonde des tissus pour combler les manques qui empêchent le corps d’avoir tout son potentiel de fonctionnement.

Après, une stabilisation peut être nécessaire pour que le corps regagne un fonctionnement optimal. 

 


Pour approfondir, la rédaction vous propose sur NHA Naturolistique :

Vitalisme Vitalisme – La force vitale est à la base de toute vie
Toxémie – Une surcharge de l’organisme avec des conséquences

 


Les principes de la naturopathie – Pour guérir, il faut trouver la cause profonde du dysfonctionnement

Contrairement à la médecine conventionnelle, les thérapeutes naturels et les naturopathes considèrent les symptômes comme un cri d’alarme de notre corps et de notre esprit.

Les symptômes sont la traduction physique d’un élément qui ne va plus. Cet élément peut avoir toute sorte d’origines : physique, altération de nos habitudes de vie, mais également émotionnel, vibratoire, énergétique, psychologique ou même spirituel.

Dans ces derniers cas, on parle de symptômes psychosomatiques. Les maladies psychosomatiques sont des troubles physiques occasionnés ou aggravés par des facteurs psychiques. Ce processus est également connu sous le terme de somatisation. Malheureusement, ces symptômes-là ne sont pas toujours pris au sérieux par nos médecins – très souvent par manque de temps – et sont très rapidement “traités” avec des médicaments calmants, antidépresseurs ou anxiolytiques, sans rechercher véritablement la cause profonde de ces réactions.

Les symptômes visibles et sensibles sont donc le langage de communication de notre organisme. Notre corps essaie de nous montrer quelque chose et focaliser notre attention sur un problème que l’on ignore (ou que l’on veut ignorer), parfois des problèmes enfouis en profondeur ou se manifestant sur un autre plan subtil que le physique (ex. émotionnel, psychique, vibratoire, etc.).

On peut donc définir la maladie comme outil de communication entre notre conscient et le subconscient.

Il est donc important de ne pas empêcher cette communication, mais plutôt de l’écouter. Le naturopathe ne va pas essayer de supprimer les symptômes à tout prix, mais il va chercher la cause profonde du déséquilibre et du dysfonctionnement de l’organisme malade.

Ainsi, on pourra lever les blocages (physiques, énergétiques ou psychiques) ou combler le manque dont les cellules de l’organisme ont besoin pour qu’elles puissent à nouveaux réaliser leurs actions pleinement.

Les symptômes disparaitront par eux-mêmes, une fois l’équilibre complet retrouvé sur tous les niveaux.

Les principes de la naturopathie – Chaque personne est unique !

Individu unique
Chaque être vivant – homme, animal et même plante – est unique. Leur parcours individuel est unique, et cela demande également un processus de guérison et de traitement individualisé et unique.

Chaque personne est absolument unique ! Elle possède un fonctionnement différent, une génétique différente, un parcours de vie différent, un style de vie et de penser différent. 

Tous ces facteurs jouent un rôle dans le fonctionnement du corps et de l’esprit ! Et, par déduction, il n’y a pas une solution unique pour tous, mais il y a un processus individuel à mettre en place.

La médecine allopathique est en surcharge permanente, qui est tout à fait normal et compréhensible vue l’affluence de patients à traiter chaque jour, surtout en temps d’épidémie. Par conséquent, elle essaie de standardiser et uniformiser les processus pour traiter un maximum de patients dans un temps minimal. Ce n’est pas pour rien que l’on parle d’une “industrie” de santé. L’individualisme s’est complètement perdu dans ce processus de masse.

Le naturopathe aura toujours une autre approche. Il prendra en compte le physique mais également le mental, l’émotionnel, l’énergétique et l’environnement socio-culturel pour chacun de ses patients, de façon très individuelle. Il s’agit de donner les meilleurs conseils adaptés à sa situation personnelle, en prenant en compte tous les facteurs. Pour cela, il a surtout besoin de temps et d’une communication honnête.

Les principes de la naturopathie – Chacun est l’acteur de sa santé et entièrement responsable

Pour être en bonne santé, il est essentiel en naturopathie d’obéir aux lois de la Nature et de la Vie.

Tout généralement, le corps doit répondre à 5 lois de base primordiales : respirer, se nourrir, dormir, éliminer et bouger. Si une de ces règles n’est pas respectée, le corps se retrouve en auto-défense. Il s’organise différemment pour arriver à gérer la situation. Mais si on continue à enfreindre ces lois, tout va se dérégler et on va devenir malade.

La naturopathie ne considère pas la maladie comme un accident de parcours, ou un hasard qui nous est tombé dessus.

Si un agent extérieur a réussi à nous atteindre, comme un virus, un microbe, ou n’importe quelle maladie, c’est que notre organisme ne pouvait pas se défendre : il y avait un déséquilibre à la base. C’est la raison pourquoi il faut tout d’abord prendre conscience de notre propre responsabilité concernant notre état de santé et de nos erreurs avant de pouvoir inverser le processus. Il est nécessaire de retrouver l’utilisation correcte de ces lois de base primordiales qui nous permettent de vivre naturellement et sainement.  

Le naturopathe sera votre guide pour y arriver. Il vous expliquera le fonctionnement et l’interaction étroite de votre corps et de votre esprit et du mental, des notions oubliées ou négligées dans notre vie moderne. Et il vous aidera également à retrouver votre responsabilité concernant votre propre santé !

Les principes de la naturopathie en pratique

Origine des maladies

Un des principes de la naturopathie qui fait partie des plus importants : la maladie est souvent expliquée par la production de toxines, générées par une mauvaise alimentation (trop de sucre, de gras, de gluten, pas assez de vitamines et de sels minéraux) ou des mauvaises habitudes et/ou circonstances de vie (tabagisme, alcool, drogues, pollution etc.). Les toxines, à l’origine des maladies, sont aussi générées par le monde moderne, par exemple :

  • Les sucres, les graisses, les additifs alimentaires comme conservateur ou colorants, l’alcool, le café ou les drogues intoxiquent le foie et les intestins.
  • Le sel, les médicaments ou l’excès de viande intoxiquent les reins.
  • La pollution et le tabac intoxiquent les poumons.
  • Les produits de cosmétique et de beauté intoxiquent la peau.
  • La pollution par les métaux lourds intoxique tout l’organisme complet.

Les approches prioritaires de la naturopathie de l’holisme

Méditation

La naturopathie et les approches holistiques veulent “booster” le système immunitaire, tout en suivant les cinq principes de la naturopathie susmentionnés. Pour ce but, elles ont plusieurs méthodes à disposition :

  • Alimentation saine et naturelle ;
  • exercices physiques ;
  • psychologie ;
  • relaxation et gestion de stress ;
  • techniques manuelles ;
  • techniques énergétiques ;
  • techniques respiratoires.

La naturopathie utilise également la thérapie des 3 cures :

  • Cure de détoxication : quelques jours pour éliminer les toxines accumulées dans l’organisme et désencrasser l’organisme, grâce à la monodiète (manger pendant un certain temps qu’un seul aliment : cure de raisin, de pommes ou de bouillons de légume), et grâce au jeûne.
  • Cure de revitalisation : après la désintoxication, une période de reconstruction, pour combler les carences alimentaires et sociales. Conseils pour une alimentation spécifique, des compléments alimentaires éventuels voire un changement de mode de vie.
  • Cure de stabilisation : une cure un peu mythique (selon certains naturopathes) pour maintenir son niveau de santé, équilibrer les échanges du métabolisme physiologique et énergétique. Cette dernière cure est censée aider le patient à harmoniser ses fonctions biologiques et physiologiques. C’est un accompagnement pour un développement personnel.

Philippe Dargère, un des disciples français de Pierre-Valentin Marchesseau, affirme, rejoignant la vision des hygiénistes du 19e siècle :

« La santé résulte donc, non d’une médication locale et superficielle, si brillante soit-elle, mais d’une réforme de vie, profonde et générale… C’est avant tout, une hygiène véritable, conforme à la physiologie humaine (humanisme biologique). »

Déroulement d’une consultation

La démarche de la naturopathie se déroule le plus souvent en plusieurs étapes :

  • Conception d’un bilan de santé naturopathique, lors de la première séance ;
  • Programmation d’un certain nombre de séances, en fonction de l’état de santé de la personne et de ses besoins définis au moment du bilan initial.

Généralement, les séances de naturopathie durent environ 1 heure, parfois plus, parfois moins.

Lors du premier rendez-vous, le naturopathe cherche à établir un bilan de santé naturopathique, prenant en compte les aspects suivants :

  • Les besoins de la personne et ses attentes vis-à-vis de la naturopathie ;
  • Ses antécédents personnels et familiaux ;
  • Ses maladies et ses problèmes de santé ;
  • Les différents traitements actuellement en cours ;
  • Son hygiène de vie (alimentation, travail, activité physique, stress, environnement émotionnel, …) ;
  • L’utilisation de méthodes réflexogènes pour déterminer l’énergie vitale ;
  • Un examen physique si besoin.

Le nombre de séances de naturopathie est défini à partir de ce premier bilan. Parallèlement, le naturopathe établit un programme personnalisé d’hygiène vitale, qui peut intégrer différents aspects :

  • Une alimentation saine et équilibrée ou le suivi de certains régimes alimentaires particuliers ;
  • Des activités physiques adaptées ;
  • Des techniques de relaxation ;
  • La prise de compléments alimentaires, en particulier pour corriger des carences en nutriments ;
  • Le recours à certaines thérapeutiques naturelles

Les techniques utilisées en naturopathie

La naturopathie englobe dans sa pratique un grand nombre de techniques, qui peuvent être utilisées, soit pour établir le bilan initial de santé, soit pour rétablir l’équilibre de l’organisme. Voici une liste non exhaustive de ces techniques qui peuvent être appliquées :

  • Hygiène naturelle ;
  • nutrithérapie ;
  • techniques de détoxication, drainage lymphatique ;
  • iridologie (approche naturelle basée sur l’observation de l’iris de l’œil) ;
  • psychologie, neurofeedback, PNL, hypnose, etc. ;
  • sophrologie ;
  • aromathérapie ;
  • phytothérapie ;
  • gemmothérapie ;
  • fleurs de Bach ;
  • sels de Schussler ;
  • hydrologie (utilisation de l’eau et de ses bienfaits) et la thalassothérapie ;
  • techniques basées sur la lumière, comme la luminothérapie ;
  • chromothérapie (projection de rayons lumineux colorés sur différentes parties du corps) ;
  • musicothérapie ;
  • art-thérapie ;
  • chirologie (étude des empreintes de la main) ;
  • chiropractie (approche manuelle et naturelle des troubles de l’appareil locomoteur et des douleurs associées) ;
  • ostéopathie ;
  • kinésithérapie ;
  • yoga ;
  • différentes techniques de massages ;
  • réflexologie, acupressure ;
  • approches de bioénergétique, par exemple l’exposition à différents champs magnétiques ;
  • techniques de respiration  et de méditation ;
  • lithothérapie ;
  • géobiologie ;
  • approches asiatiques (ayurvéda, Médecine traditionnelle chinoise).

Toutes les techniques ne sont systématiquement utilisées pour une personne. Le thérapeute choisit les techniques les plus pertinentes en fonction des besoins et des attentes de chaque personne. Le plus souvent, il oriente la personne vers un spécialiste de ces différentes techniques (le nombre impressionnant de techniques alternatives demande plusieurs compétences).

 

La naturopathie n’a donc aucunement le but de remplacer la médecine conventionnelle, mais elle se définit plutôt comme une approche complémentaire. Les approches naturelles et alternatives permettent à chacun de renforcer ses capacités d’auto-guérison et d’auto-régénération de l’organisme, de rééquilibrer le fonctionnement optimal de son organisme et de se réharmoniser sur tous les plans. 

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Auto-guérison – La force naturelle de guérir

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site https://naturolistique.fr et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin.

https://naturolistique.fr ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site https://naturolistique.fr , vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Sources Images:  Pixabay, Public Domain CC0, libre de droits

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En soumettant ce formulaire, j'accepte la Politique de Confidentialité de  NHA Naturolistique. Je prends connaissance que le site utilise des Cookies pour le bon fonctionnement de ce formulaire. J'autorise NHA Naturolistique à saisir et à enregistrer mes informations ; après approbation manuelle par l'administration, mes commentaires seront visibles sur le site pour tout le monde.