Taux vibratoire bas

Tout être vivant (humain, animal, plante ou unicellulaire) possède un taux vibratoire définissant la fréquence d’énergie correspondant à son degré d’évolution énergétique et spirituelle.

Ce sont la nature et le degré de son énergie qui caractérisent son taux vibratoire. On peut constater cette vibration en mesurant les Unités Bovis (UB)  des trois plans vibratoires (plan physique, plan énergétique et plan spirituel).

Par conséquence, un individu peut avoir un taux vibratoire élevé, un taux vibratoire bas ou tout simplement un taux vibratoire moyen (en comparaison avec son espèce).

Augmenter son taux vibratoire

Augmenter le taux vibratoire, c’est un travail long qui dure toute notre vie. Rien n’est fait à la va-vite, et, bien sûr, il n’y a pas de solution miracle qui augmente le taux vibratoire avec peu de travail personnel pour une longue durée. Pour chaque élément énergétique et vibratoire, une prise de conscience profonde et personnelle est nécessaire. Et cela nécessite à son tour beaucoup de temps …

Tout qui nous entoure sur les plans vibratoires différents comme les plans physique, émotionnel, énergétique et spirituel, possède un impact direct sur notre taux vibratoire : chaque élément peut aider à augmenter le taux vibratoire ou – au contraire – le baisse. On se rappelle qu’à partir de 2014, la valeur neutre pour être en bonne santé (donc le point neutre pour un individu moyen) est autour de 12 500 UB. C’est l’équilibre biotique idéal.

Notre bien-être sur le plan physique est surtout dicté par notre état de santé. Plus notre santé est bonne, plus notre vibration en unités Bovis UB sur le plan physique est élevée.

Mais notre santé physique n’est qu’un miroir des plans vibratoires supérieurs. Notre santé est donc également profondément liée à notre santé énergétique, émotionnelle et spirituelle.

Taux vibratoire

Tous les êtres vivants composés de cellules – plantes, animaux et bien sûr humains – possèdent une énergie qui leur est propre ; il s’agit du taux vibratoire. Cette énergie est unique pour chaque individu et existe dans cette forme exacte seulement une seule fois. Le taux vibratoire est la fréquence qui correspond à son énergie vitale et spirituelle qui dépend de son degré spirituelle.

Cette énergie est une fréquence variable et modifiable. Chaque individu peut l’augmenter (ou même baisser) au cours de son évolution énergétique et spirituelle. Chaque humain a en principe la vocation ultime à élever sa vibration, on peut presque en parler comme but de vie. Ceci se passe au cours de la vie de chacun : chaque expérience de la vie en fait partie, les positives comme les négatives.

Plans vibratoires

Avant d’entrer dans les détails, essayons de faire une distinction entre quelques termes qui peuvent se prêter à confusion. Sur Internet ou dans la littérature spécialisée, on évoque des mots tels que les champs énergétiques ou vibratoires, les plans énergétiques ou vibratoires, les corps subtils, l’aura ou encore les chakras.

Quelle est la différence entre tous ces mots qui désignent des éléments vibratoires qui nous entourent ?

Les différents plans vibratoires ou énergétiques sont ceux qui existent dans tout l’Univers. Il s’agit de l’Énergie Universelle dans toutes ses facettes et niveaux vibratoires. Le terme de « plans » désigne une région vibratoire (non géographique) qui possède une certaine fréquence (vibration).

Cadran Taux de vitalité

Les mesures du taux de vitalité sont fondamentales pour connaître le potentiel de vie de tout être vivant. Le taux de vitalité n’est aucunement à confondre avec le taux vibratoire.

Le taux de vitalité se mesure arbitrairement sur une échelle de 0 à 100 pour déterminer la qualité, le potentiel de vie de tout être vivant, végétal ou animal. On sert donc un cadran ou une échelle 0 – 100, comme pour le pourcentage.

Cette échelle aide donc à déterminer la qualité de santé, la qualité de vie et le potentiel de vie de l’être considéré. Elle peut être un outil intéressant et même indispensable à l’aide d’un thérapeute holistique ou énergétique. Cette mesure est évidemment indépendante de l’espèce, absolument personnelle, et elle est fondamentale pour connaître l’état de santé de l’organisme étudié. Le résultat peut être interprété comme un pourcentage, avec 100 % au maximum et 0 % au minimum.

Représentation conventionnelle des unités Bovis

André Bovis était un physicien, inventeur et chaudronnier originaire de Nice. Dans les années 1930, ses investigations personnelles lui permirent d’établir une échelle de valeur afin de quantifier l’énergie vitale contenue dans les aliments : l’échelle Bovis qui mesurait les unités Bovis était née.

André Bovis, qui cherchait à mesurer la vitalité et les vibrations des aliments, avait conçu une règle graduée de 0 à 36 000, appelée désormais le biomètre, dont l’unité de mesure est l’angström. Pour raison de facilité, ces angströms furent ensuite convertis en « Bovis » ou « unités Bovis ». Aujourd’hui, les « unités Bovis » sont souvent dénommées « UB » dans de nombreux ouvrages. Il faudrait donc également retenir que 1 angström = 1 unité Bovis (UB).

Alimentation naturelle et biogenique

Une alimentation saine et équilibré qui vibre dans une certaine fréquence garantit une bonne santé.

Tous les aliments et boissons qui vibrent à 12000 unités Bovis et plus vont nous amener de l’énergie: ce sont les aliments biogéniques et bioactifs; alors que tout aliment ou boisson qui vibre en dessous de cette limite va nous enlever de l’énergie : ce sont les aliments biostatiques et biocidiques.

Les aliments biogéniques et bioactifs forment la catégorie des aliments vivants. Ils ont été prévus par la nature pour assurer la vie et le bien-être humain. Leur consommation apporte de l’énergie vitale et de la santé à tout âge.

 

L'alimentation biocidique et biostatique qui fait malheureusement une majeur partie de notre alimentation quotidienne abaisse notre taux vibratoire et nous rend malade par son manque de vitalité.

Les aliments biostatiques et biocidiques sont malheureusement des aliments qui constituent la majeure partie de notre alimentation dite “de civilisation” et qui sont pratiquement incontournables dans le quotidien.

Ce sont des aliment morts qui ne possèdent plus aucune vitalité, c’est-à-dire leur taux vibratoire est proche de 0. Ces aliments ralentissent et détruisent la vie ; ils sont la cause de nombreuses pathologies très communes comme le diabète, l’hypertension, le syndrome métabolique, l’hyperuricémie, mais également certains cancers.

Changer le taux vibratoire

Chaque action ou même chaque non-action dans notre vie crée une énergie. Les deux ont donc un impact sur plusieurs ou même sur tous nos plans énergétiques et contribuent à changer le taux vibratoire, vers le bas ou vers le haut.

La non-action nécessite beaucoup plus d’énergie que l’on s’imagine, et en même temps, son influence sur les plans vibratoires est autant importante que l’action elle-même. Changer le taux vibratoire se passe donc par agir, mais également par “rien faire”.

L’action positive demande une réflexion sur les conséquences, une intuition et une décision sur la façon d’agir.

La non-action par contre se caractérise par une attention complète et une observation de la situation. Pendant cette observation, l’observateur subit une transformation. Il est également obligé de prendre une décision : il décide de rien faire. Cette décision peut être positive ou négative.

Même si une action ou une non-action semble être très matérielle ou au contraire très spirituelle, elle aura une influence sur tous les niveaux et contribuera à changer le taux vibratoire.

Qi

Le concept de l’énergie et du Qi (Kî en japonais, Qi en chinois; traduire kî par énergie) n’appartient pas au monde scientifique mais au domaine des pratiques énergétiques. Prenant ses sources dans la pensée chinoise du Tao, le Qi représente une substance non matérielle signifiant esprit ou souffle de vie. Aujourd’hui, on parle aussi de « bioénergie », un terme plus moderne, ou de l’énergie universelle. Dans la médecine ayurvédique (Inde), cette énergie est appelée le Kundalini.

L’énergie pénètre tout, circule partout. Au-delà de l’espace et le temps, l’énergie EST tout simplement. Nous pouvons qualifier certains types d’énergie. Nous pouvons les classifier pour nous convaincre que nous avons le pouvoir d’appréhender l’énergie dans sa totalité.

Mais nos sens et notre mental ne pourront jamais englober son universalité. L’énergie est étroitement attachée au principe de Vie, infiniment productrice. Les flux émanent d’elle, des forces toujours en mouvement. Nous baignons dans un océan de courants, chargés de qualités et d’informations subtiles, d’éléments nous faisant avancer avec elle vers l’évolution.

L’énergie universelle est donc essentielle, nous vivons en elle. Plus nous sommes en harmonie avec l’énergie, mieux nous nous sentons.

Pour rester en bonne santé, notre corps et notre esprit ont besoin de vivre dans un lieu sain et d’avoir une alimentation saine et équilibré qui vibre dans une certaine fréquence : c’est la vibration des aliments.

Comme tout être vivant, l’énergie des aliments vivants est mesurable. En font partie les légumes et fruits frais, les oléagineux, les salades, les graines ou encore les germes. Tous possèdent une fréquence. Cette énergie les différencie des aliments morts comme tout produit industriel qui ne possède plus aucune vibration.

Sachant que la vibration en zone neutre correspond actuellement à 12 500 unités Bovis ou à 12 500 Angström, nous devons consommer le maximum d’aliments et boissons qui atteignent au minimum cette vibration. Mais c’est encore mieux si leur vibration dépasse cette limite.

Une grande aide pour atteindre (et dépasser) ces valeurs est l’alimentation crue, surtout pour les végétaux : des aliments naturels, biologiques, non traités et non modifiés, plein de la force vitale de la plante.

Orgonite en forme de pyramide, contenant de la fluorite

Même si souvent utilisée dans la lithothérapie, l’orgonite n’est pas une pierre, mais un matériau fait par l’humain en composant des matériaux qui ont un intérêt énergétique.

L’orgonite possède des vertus bénéfiques très vastes comme on le verra par la suite, avant tout en terme de purification électromagnétique de l’environnement et des cellules. L’orgonite à la capacité de filtrer les champs énergétiques et négatifs qui nous entourent, en les rendant positifs et bénéfiques.

C’est donc un élément qui mérite tout notre intérêt si nous cherchons à augmenter notre taux vibratoire et en même temps notre taux de vitalité et notre état de santé. 

Le Feng Shui et la géobiologie

Vous passez la plupart de votre temps dans des bâtiments quelconques, que ce soit pour le travail, pour la vie personnelle ou pour les loisirs – d’où l’importance de s’occuper un peu plus près de la qualité énergétique et du Qi (également appelé Chi) de ces édifices qui nous influencent tous les jours, et cela sur tous les plans : le plan physique, le plan énergétique et le plan mental.

Ce sont les disciplines du Feng Shui et de la géobiologie qui sont les arts de premier choix pour identifier, harmoniser, équilibrer et corriger les flux énergétiques et des problèmes éventuels qui apparaissent.

Pour qui ? En général, chaque être vivant est concerné par le Feng Shui et la géobiologie. Personne ne peut se mettre à l’écart de l’énergie Qii qui circule dans tous les bâtiments, maisons, jardins, édifices et la nature.  Le Feng Shui aide à harmoniser beaucoup de secteurs de la vie : la carrière, l’amour, la vie familiale, la santé etc. Il est donc très recommandé de l’appliquer surtout aux endroits où on se trouve souvent : à la maison et au travail, mais également à l’extérieur comme la terrasse ou le jardin.

Taux vibratoire élevé

Concernant le taux vibratoire, de plus en plus de personnes se posent des questions telles quelles : Comment reconnaître les signes d’un taux vibratoire élevé ? Quel est mon potentiel ? Est-il possible que j’aie un taux vibratoire élevé, et si ceci n’est pas le cas, comment l’atteindre ? Il

Plantes photographiées avec la technique Kirlian

  Les propriétés revitalisantes des aliments crus ne trouvent pas leur explication uniquement dans les seules vitamines, minéraux, phytonutriments, oligoéléments et autres substances strictement biomoléculaires. On rentre dans le monde de l’ énergie du vivant. Les recherches scientifiques s’intensifient depuis un siècle pour comprendre, comment la physique moléculaire s’intègre dans