La force vibratoire d'un kiwi.
Vibration des aliments – La force vibratoire d’un kiwi.

Pour rester en bonne santé, notre corps et notre esprit ont besoin de vivre dans un lieu sain et d’avoir une alimentation saine et équilibré qui vibre dans une certaine fréquence : c’est la vibration des aliments.

Comme tout être vivant, l’énergie des aliments vivants est mesurable. En font partie les légumes et fruits frais, les oléagineux, les salades, les graines ou encore les germes. Tous possèdent une fréquence. Cette énergie les différencie des aliments morts comme tout produit industriel qui ne possède plus aucune vibration.

Sachant que la vibration en zone neutre correspond actuellement à 12 500 unités Bovis ou à 12 500 Angström, nous devons consommer le maximum d’aliments et boissons qui atteignent au minimum cette vibration. Mais c’est encore mieux si leur vibration dépasse cette limite.

Une grande aide pour atteindre (et dépasser) ces valeurs est l’alimentation crue, surtout pour les végétaux : des aliments naturels, biologiques, non traités et non modifiés, plein de la force vitale de la plante.

Les unités Bovis : Mesure de l’énergie vitale de la vibration des aliments

Passionné de radiesthésie, André Bovis était un physicien, inventeur et chaudronnier originaire de Nice. Dans les années 1930, ses investigations personnelles lui permirent d’établir une échelle de valeur afin de quantifier l’énergie vitale contenue dans les aliments – ou autrement dit – la vibration des aliments.

Pour bien comprendre ce principe de la vibration des aliments, il suffit, par exemple, d’observer une pomme dans un pommier, puis le lendemain de sa cueillette, puis 1 semaine après la cueillette, 3 semaines après sa cueillette etc. Quand la pomme est encore dans l’arbre, elle contient le maximum d’énergie vitale. Ensuite, cette énergie diminue d’intensité à partir du moment où le fruit est séparé de son arbre, et ceci continue au fur et à mesure des jours et des semaines qui passent. C’est la raison pour laquelle il est toujours conseillé de manger des légumes de saison fraîchement récoltés.

André Bovis, qui cherchait à mesurer la vibration et donc la vitalité des aliments, avait conçu une règle graduée de 0 à 10 000, appelée biomètre, dont l’unité de mesure est l’angström. Pour raison de facilité, ces angströms furent ensuite convertis en  “Bovis” ou “unité Bovis”. Aujourd’hui, les “unités Bovis” sont souvent dénommées “UB” dans de nombreux ouvrages.

André Bovis avait à l’époque découvert que l’énergie vitale contenue dans chaque aliment rayonnait de celui-ci (comme nous montre la technique de photographie Kirlian), et avait avancé également que la longueur d’onde de cette énergie était mesurable en Angströms.

La vibration des aliments – Idéalement au-dessus de 12 500 unités Bovis

Echelle Bovis Vibratoire

Pour rester en bonne santé, notre corps et notre esprit ont besoin de vivre dans un lieu sain et d’avoir une alimentation saine et équilibré qui vibre dans une certaine fréquence. Sachant que la vibration d’un lieu situé en zone neutre correspond actuellement à 12 500 unités Bovis ou à 12 500 Angström (contrairement à 6 500 UB avant), nous devons consommer le maximum d’aliments et boissons qui atteignent cette vibration.

Tous les aliments et boissons qui vibrent à 12 500 unités Bovis et plus vont nous amener de l’énergie. Par contre, tout aliment ou boisson qui vibre en dessous de cette limite va nous enlever de l’énergie. Il en est de même pour les lieux de vie, donc notre entourage comme lieu géographique, maison, bureau, etc. (ce qui explique l’efficacité du Feng Shui).

Il a été également constaté que l’on pouvait dynamiser les boissons et aliments. En pressant par exemple du jus de citron frais vibrant à 12 000 unités Bovis sur du poisson vibrant à 5 500 unités Bovis, le poisson est dynamisé et prend automatiquement la vibration du jus de citron pour vibrer finalement à 12 000 unités Bovis.

Cette méthode – à comparer la vibration des aliments et boissons – permettra de manger sans restriction, sans pour autant prendre du poids et la cas échéant perdre des kilos superflus. Plus la vibration des aliments que nous consommons est élevée, plus nous aurons de l’énergie vitale qui évitera les maladies.

Aliments biogéniques, bioactifs, biostatiques et biocidiques

Tous les aliments qui vibrent autour les 12 000 unités Bovis et plus nous amènent de l’énergie pour notre organisme. Par contre tous les aliments qui vibrent au-dessous des 12000 unités Bovis nous enlèvent de l’énergie. En consommant régulièrement de la nourriture qui est sous cette limite des 12 000 unités Bovis affaiblira le corps et nous rendra malade avec le temps.

Energétiquement, on peut classer les aliments en quatre groupes différents :

Les aliments biogéniques et bioactifs

Les aliments biogéniques DONNENT / GENERENT la vie et apportent beaucoup de vitalité.

Ce sont des aliments vivants. Ce groupe devrait constituer idéalement 25 % de notre alimentation. Ces aliments sont complémentaires aux aliments bioactifs qui représente la plus grande partie de notre alimentation idéale.

Ces aliments vibrent au moins à 12 500 unités Bovis. Les aliments biogéniques sont capables de synthèses moléculaires et stimulent ainsi le métabolisme que la régénération cellulaire. Ils renforcent la résistance biologique et soutiennent dans le corps le potentiel de l’auto-guérison.

Les aliments bioactifs  MAINTIENNENT la vie.

Ce sont également des aliments vivants. Ce groupe devrait constituer au moins 50 % et sont donc la base de notre alimentation. Ces aliments vibrent entre 7 000 à 12 500 unités Bovis.

Cette catégorie d’aliments est incapable de créer une vie nouvelle (comme une graine fraîche par exemple), mais ils peuvent néanmoins soutenir parfaitement les forces de vie qui existent déjà dans le corps humain.

Les aliments biostatiques et biocidiques

Les aliments biostatiques RALENTISSENT la vie.

Ce sont des aliments neutres. Ils on une influence minime sur notre santé, toutefois ils ont la tendance de favoriser la perte de nutriments vitaux comme vitamines, minéraux et enzymes.

Ce groupe ne devrait idéalement pas dépasser plus de 25 % de notre alimentation. Ce groupe vibre entre 3 500 à 7 000 unités Bovis.

Les aliments biostatiques sont représentés par tous les aliments qui ne sont plus frais ou qui ont été cuits.

Les aliments biocidiques sont les pires, ils DETRUISENT la vie.

Ils ne contiennent plus aucune force vitale, parce qu’ils ont été détruits par des processus chimiques ou mécaniques. Ils empoisonnent les cellules et tout notre organisme.

Leur vibration est seulement en dessous de 1000 unités Bovis. On ne devrait PAS DU TOUT en consommer, donc 0 %.

Malheureusement c’est l’alimentation quotidienne de la plupart des gens. Il s’agit en grande partie d’aliments et de produits ultra-transformés.

Les aliments biocidiques sont ceux qui contiennent des substances chimiques nocives détruisant ainsi le processus sacré de la vie. Tous les aliments raffinés et conditionnés qu’on vend dans les supermarchés font partie de cette catégorie.

La vibration des aliments influence directement notre santé

Notre corps peut uniquement fonctionner correctement et à pleine forme avec les éléments vivants contenus dans les aliments naturels.

Graines germées
Les graines germées sont des aliments biogéniques qui possèdent un taux vibratoire très élevé.

Le facteur le plus important est la vitalité de l’aliment qui influence directement la vibration de l’aliment. Par exemple, le blé germé est biogénique, les grains de blé crus ou trempés sont bioactifs. Cuit, le blé est biostatique, et s’il est traité par des agents chimiques de conservation ou s’il est raffiné (farine blanche), il devient biocidique.

Un fruit, cueilli à maturité, est bioactif; après stockage ou cuisson, il est biostatique. Conservé avec des agents chimiques de conservation, il devient biocidique.

Les aliments biogéniques et bioactifs (aliments vivants) apportent de l’énergie à notre corps, alors que les aliments biostatiques et biocidiques lui en prennent. Consommés en grande quantité, ces aliments dont les forces vitales ont été détruites imposent un important travail de détoxication à notre organisme et mobilisent pendant des heures son système immunologique (pendant la digestion, ils provoquent une forte élévation du taux des globules blancs sanguins, élèvent la tension artérielle et la température, etc.). Cette stimulation peut être ressentie comme agréable, puisqu’elle provoque un bref « coup de fouet », mais elle sera suivie d’une fatigue intense. Peu à peu, à force de nous stimuler artificiellement, nous déchargeons nos batteries d’énergie vitale et devenons vulnérables physiquement, émotionnellement et mentalement.

En Europe et aux États-Unis, on consomme en moyenne 80 % d’aliments biocidiques et biostatiques,  seulement 20 % d’aliments bioactifs et pratiquement 0 % d’aliments biogéniques.

On peut en déduire à quel point c’est urgent de revoir nos habitudes alimentaires, surtout dans les pays occidentaux.

 

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site https://naturolistique.fr et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin.

https://naturolistique.fr ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site https://naturolistique.fr , vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.