Taux vibratoire élevé

Concernant le taux vibratoire, de plus en plus de personnes se posent des questions telles quelles : Comment reconnaître les signes d’un taux vibratoire élevé ? Quel est mon potentiel ? Est-il possible que j’aie un taux vibratoire élevé, et si ceci n’est pas le cas, comment l’atteindre ?

Il existe beaucoup de possibilités d’augmenter son taux vibratoire. Mais pour cela, il faudra tout d’abord déjà identifier les responsables principaux qui diminuent notre taux ou qui empêchent d’atteindre un taux vibratoire élevé. Une fois identifiés, ces facteurs sont à réduire voire à éliminer, car ils nous empêchent de progresser de côté énergétique.

Mais avant tout, beaucoup de personnes aimeraient déjà savoir sur quel niveau ils se trouvent à présent.

Essayons donc de faire un point sur les signes pour reconnaître une personne ayant un taux vibratoire élevé (ou pas).

Augmenter son taux vibratoire

Augmenter le taux vibratoire, c’est un travail long qui dure toute notre vie. Rien n’est fait à la va-vite, et, bien sûr, il n’y a pas de solution miracle qui augmente le taux vibratoire avec peu de travail personnel pour une longue durée. Pour chaque élément énergétique et vibratoire, une prise de conscience profonde et personnelle est nécessaire. Et cela nécessite à son tour beaucoup de temps …

Tout qui nous entoure sur les plans vibratoires différents comme les plans physique, émotionnel, énergétique et spirituel, possède un impact direct sur notre taux vibratoire : chaque élément peut aider à augmenter le taux vibratoire ou – au contraire – le baisse. On se rappelle qu’à partir de 2014, la valeur neutre pour être en bonne santé (donc le point neutre pour un individu moyen) est autour de 12 500 UB. C’est l’équilibre biotique idéal.

Notre bien-être sur le plan physique est surtout dicté par notre état de santé. Plus notre santé est bonne, plus notre vibration en unités Bovis UB sur le plan physique est élevée.

Mais notre santé physique n’est qu’un miroir des plans vibratoires supérieurs. Notre santé est donc également profondément liée à notre santé énergétique, émotionnelle et spirituelle.

Taux vibratoire

Tous les êtres vivants composés de cellules – plantes, animaux et bien sûr humains – possèdent une énergie qui leur est propre ; il s’agit du taux vibratoire. Cette énergie est unique pour chaque individu et existe dans cette forme exacte seulement une seule fois. Le taux vibratoire est la fréquence qui correspond à son énergie vitale et spirituelle qui dépend de son degré spirituelle.

Cette énergie est une fréquence variable et modifiable. Chaque individu peut l’augmenter (ou même baisser) au cours de son évolution énergétique et spirituelle. Chaque humain a en principe la vocation ultime à élever sa vibration, on peut presque en parler comme but de vie. Ceci se passe au cours de la vie de chacun : chaque expérience de la vie en fait partie, les positives comme les négatives.

Cadran Taux de vitalité

Les mesures du taux de vitalité sont fondamentales pour connaître le potentiel de vie de tout être vivant. Le taux de vitalité n’est aucunement à confondre avec le taux vibratoire.

Le taux de vitalité se mesure arbitrairement sur une échelle de 0 à 100 pour déterminer la qualité, le potentiel de vie de tout être vivant, végétal ou animal. On sert donc un cadran ou une échelle 0 – 100, comme pour le pourcentage.

Cette échelle aide donc à déterminer la qualité de santé, la qualité de vie et le potentiel de vie de l’être considéré. Elle peut être un outil intéressant et même indispensable à l’aide d’un thérapeute holistique ou énergétique. Cette mesure est évidemment indépendante de l’espèce, absolument personnelle, et elle est fondamentale pour connaître l’état de santé de l’organisme étudié. Le résultat peut être interprété comme un pourcentage, avec 100 % au maximum et 0 % au minimum.

Représentation conventionnelle des unités Bovis

André Bovis était un physicien, inventeur et chaudronnier originaire de Nice. Dans les années 1930, ses investigations personnelles lui permirent d’établir une échelle de valeur afin de quantifier l’énergie vitale contenue dans les aliments : l’échelle Bovis qui mesurait les unités Bovis était née.

André Bovis, qui cherchait à mesurer la vitalité et les vibrations des aliments, avait conçu une règle graduée de 0 à 36 000, appelée désormais le biomètre, dont l’unité de mesure est l’angström. Pour raison de facilité, ces angströms furent ensuite convertis en « Bovis » ou « unités Bovis ». Aujourd’hui, les « unités Bovis » sont souvent dénommées « UB » dans de nombreux ouvrages. Il faudrait donc également retenir que 1 angström = 1 unité Bovis (UB).

Pour rester en bonne santé, notre corps et notre esprit ont besoin de vivre dans un lieu sain et d’avoir une alimentation saine et équilibré qui vibre dans une certaine fréquence : c’est la vibration des aliments.

Comme tout être vivant, l’énergie des aliments vivants est mesurable. En font partie les légumes et fruits frais, les oléagineux, les salades, les graines ou encore les germes. Tous possèdent une fréquence. Cette énergie les différencie des aliments morts comme tout produit industriel qui ne possède plus aucune vibration.

Sachant que la vibration en zone neutre correspond actuellement à 12 500 unités Bovis ou à 12 500 Angström, nous devons consommer le maximum d’aliments et boissons qui atteignent au minimum cette vibration. Mais c’est encore mieux si leur vibration dépasse cette limite.

Une grande aide pour atteindre (et dépasser) ces valeurs est l’alimentation crue, surtout pour les végétaux : des aliments naturels, biologiques, non traités et non modifiés, plein de la force vitale de la plante.

Mécanique quantique

Tout dans l’Univers possède une vibration – ce sont des fréquences du taux vibratoire ou l’ énergie vibratoire. Que ce soit une personne, un objet, une conversation, une émotion ou une simple pensée, absolument tout possède de l’ énergie vibratoire et donc des fréquences vibratoires.

Le taux vibratoire ou encore l’ énergie vibratoire qui caractérise tout Être vivant (en font partie les humains et les animaux, mais également les plantes, les unicellulaires et les virus) est soumis à une fluctuation permanente. Cette énergie est dynamique, variable et change donc toujours : au cours des jours et des nuits, des semaines, des mois, des années, mais également au cours des heures, dépendant de ce que l’on vit pendant la journée. Le taux vibratoire est mesurable en Unités Bovis, à l’aide de l’échelle ou le biomètre de Bovis.

Mais il y a d’autres possibilités plus « scientifiques » et donc plus exacts pour connaître son taux vibratoire : les fréquences. De manière générale, on peut définir le taux vibratoire ou l’ énergie vibratoires comme notre niveau d’énergie. Ce niveau d’énergie possède une fréquence qui n’est rien d’autre que le taux mesurable du flux d’énergie. Par conséquent, tout qui possède de l’énergie vitale a aussi une fréquence mesurable et une énergie vibratoire.

La force vitale d'une tranche de carambole crue.

La force vitale est omniprésente ; cette énergie que l’on peut également appeler énergie vitale fait partie des piliers de la santé holistique qui essaie de comprendre chaque personne dans sa globalité. Mais comment peut-on évaluer exactement cette énergie qui est la force vitale, invisible à l’oeil nu?

Découvrons les méthodes traditionnelles et bien sûr les techniques existantes aujourd’hui qui nous montrent les preuves que la force vitale n’est pas seulement une imagination ancestrale pour des phénomènes non explicables scientifiquement, mais que l’énergie vitale est tout à fait existante et liée à tout organisme vivant. Parmi ces techniques, on trouve l’effet Kirlian, l’EAV selon Voll et le système de filtre à résonance moléculaire MORA.