Produits laitiers crus

Aujourd’hui, les adeptes de l’alimentation crue intègrent bien souvent différentes sortes d’aliments, plus ou moins controversés, tels que les produits laitiers crus (ou traités). 

Finalement, dans le contexte des produits laitiers, la question ne se pose pas uniquement sur leur crudité. Depuis des décennies, les controverses existent (et n’ont encore toujours pas trouvé une réponse satisfaisante), si les produits laitiers sont tout généralement à recommander ou non. Malheureusement, ces discussions, même scientifiques, se réduisent sur les produits laitiers transformés et industriels, mais pas le lait cru (ce qui changerait la donne drastiquement).

Découvrons donc pourquoi les produits laitiers crus ne sont aucunement équivalents aux produits laitiers industriels et traités UHT ! 

Lire la suite …

Plantes photographiées avec la technique Kirlian

Les propriétés revitalisantes des aliments crus ne trouvent pas leur explication uniquement dans les seules vitamines, minéraux, phytonutriments, oligoéléments et autres substances strictement biomoléculaires. On rentre dans le monde de l’énergie du vivant.

Les recherches scientifiques s’intensifient depuis un siècle pour comprendre comment la physique moléculaire s’intègre dans la physique quantique. Mais cela ne s’arrête pas là, il ne s’agit pas d’une science abstraite qui ne nous concerne pas, qui est bien loin de notre vie quotidienne … non. En fait, on devrait tout à fait être concerné par ces nouvelles découvertes – récentes et moins récentes – parce que ces énergies ont un impact direct sur notre santé et notre vitalisme, par le biais de notre alimentation.

Pour comprendre un peu mieux, il faut donc plonger un peu dans la science, même si ceci pourrait devenir un peu plus compliqué …

Lire la suite …

Cadran Taux de vitalité

Les mesures du taux de vitalité sont fondamentales pour connaître le potentiel de vie de tout être vivant. Le taux de vitalité n’est aucunement à confondre avec le taux vibratoire.

Le taux de vitalité se mesure arbitrairement sur une échelle de 0 à 100 pour déterminer la qualité, le potentiel de vie de tout être vivant, végétal ou animal. On sert donc un cadran ou une échelle 0 – 100, comme pour le pourcentage.

Cette échelle aide donc à déterminer la qualité de santé, la qualité de vie et le potentiel de vie de l’être considéré. Elle peut être un outil intéressant et même indispensable à l’aide d’un thérapeute holistique ou énergétique. Cette mesure est évidemment indépendante de l’espèce, absolument personnelle, et elle est fondamentale pour connaître l’état de santé de l’organisme étudié. Le résultat peut être interprété comme un pourcentage, avec 100 % au maximum et 0 % au minimum.

Lire la suite …

Représentation conventionnelle des unités Bovis

André Bovis était un physicien, inventeur et chaudronnier originaire de Nice. Dans les années 1930, ses investigations personnelles lui permirent d’établir une échelle de valeur afin de quantifier l’énergie vitale contenue dans les aliments : l’échelle Bovis qui mesurait les unités Bovis était née.

André Bovis, qui cherchait à mesurer la vitalité et les vibrations des aliments, avait conçu une règle graduée de 0 à 36 000, appelée désormais le biomètre, dont l’unité de mesure est l’angström. Pour raison de facilité, ces angströms furent ensuite convertis en « Bovis » ou « unités Bovis ». Aujourd’hui, les « unités Bovis » sont souvent dénommées « UB » dans de nombreux ouvrages. Il faudrait donc également retenir que 1 angström = 1 unité Bovis (UB).

Lire la suite …

Alimentation naturelle et biogenique

Une alimentation saine et équilibré qui vibre dans une certaine fréquence garantit une bonne santé.

Tous les aliments et boissons qui vibrent à 12000 unités Bovis et plus vont nous amener de l’énergie: ce sont les aliments biogéniques et bioactifs; alors que tout aliment ou boisson qui vibre en dessous de cette limite va nous enlever de l’énergie : ce sont les aliments biostatiques et biocidiques.

Les aliments biogéniques et bioactifs forment la catégorie des aliments vivants. Ils ont été prévus par la nature pour assurer la vie et le bien-être humain. Leur consommation apporte de l’énergie vitale et de la santé à tout âge.

 Lire la suite …

L'alimentation biocidique et biostatique qui fait malheureusement une majeur partie de notre alimentation quotidienne abaisse notre taux vibratoire et nous rend malade par son manque de vitalité.

Les aliments biostatiques et biocidiques sont malheureusement des aliments qui constituent la majeure partie de notre alimentation dite “de civilisation” et qui sont pratiquement incontournables dans le quotidien.

Ce sont des aliment morts qui ne possèdent plus aucune vitalité, c’est-à-dire leur taux vibratoire est proche de 0. Ces aliments ralentissent et détruisent la vie ; ils sont la cause de nombreuses pathologies très communes comme le diabète, l’hypertension, le syndrome métabolique, l’hyperuricémie, mais également certains cancers.

Lire la suite …

Alimentation vivante

Pour rester en bonne santé, notre corps doit se nettoyer, se détoxiquer et se régénérer en permanence.

Des milliers de cellules meurent et naissent à chaque seconde; certaines parties du corps sont ainsi entièrement renouvelées en quelques jours, d’autres en quelques années. Il est donc nécessaire que la qualité de la nourriture apportée au corps attribue à la qualité de nos cellules.

Certes, ce n’est pas uniquement l’alimentation qui influence la régénération de nos cellules, mais également l’air, nos émotions, nos pensées, notre sommeil et notre style de vie jouent un rôle essentiel. Mais la qualité de notre alimentation est un facteur essentiel de vitalité et de santé : une alimentation vivante est le premier pas vers une meilleure santé.

Lire la suite …

Pour rester en bonne santé, notre corps et notre esprit ont besoin de vivre dans un lieu sain et d’avoir une alimentation saine et équilibré qui vibre dans une certaine fréquence : c’est la vibration des aliments.

Comme tout être vivant, l’énergie des aliments vivants est mesurable. En font partie les légumes et fruits frais, les oléagineux, les salades, les graines ou encore les germes. Tous possèdent une fréquence. Cette énergie les différencie des aliments morts comme tout produit industriel qui ne possède plus aucune vibration.

Sachant que la vibration en zone neutre correspond actuellement à 12 500 unités Bovis ou à 12 500 Angström, nous devons consommer le maximum d’aliments et boissons qui atteignent au minimum cette vibration. Mais c’est encore mieux si leur vibration dépasse cette limite.

Une grande aide pour atteindre (et dépasser) ces valeurs est l’alimentation crue, surtout pour les végétaux : des aliments naturels, biologiques, non traités et non modifiés, plein de la force vitale de la plante.

Lire la suite …