Hygiénisme Nature
Hygiénisme – L’idée d’une vie le plus proche possible à la nature.

L’ hygiénisme est un concept appartenant typiquement au domaine de la naturopathie. L’ hygiénisme est un des cinq piliers de la naturopathie, ensemble avec l’humorisme, l’holisme, le causalisme et le vitalisme.

L’homme fait partie intégrante de la nature et des énergies qui en résultent. Même si c’est difficile à croire dans un monde technologique et hyperconnecté comme le nôtre – mais on dépend encore toujours de la nature et on absorbe les fréquences positives et négatives qui nous nous entourent.

Dans la naturopathie, l’ hygiénisme est l’hygiène de vie à travers les différentes techniques naturelles et vibratoires de santé et de facteurs de santé. En font partie l’air, l’eau, le soleil, la nourriture, le repos, le sommeil, les exercices physiques, les attitudes mentales et le rythme travail/loisirs/repos. Dans l’ hygiénisme, il s’agit de comprendre les lois de la vie, l’intelligence de la création, et de se mettre en accord avec cette dernière, puis d’utiliser les nombreuses ressources offertes par la nature.

Mais ce n’est pas tout : l’hygiénisme est également l’art de maintenir  et d’augmenter son taux vibratoire, en éliminant les aspects de la vie qui le diminuent, et en augmentant en même temps ceux qui l’influencent de façon positive. 


Nos sociétés occidentales s’éloignent de plus en plus de la nature

Retrouver le chemin vers les lois de la nature

Chemin vers la nature

Nos sociétés modernes tendent à nous faire oublier que la nature est notre plus bel exemple, notre plus belle source d’inspiration. Nous faisons partie intégrante de la nature, même si on en s’éloigne de plus en plus, surtout en ville. Parce que nous sommes profondément vivants, nous sommes la nature : parfaite dans son fonctionnement, dans son maintien, son développement et dans sa réparation naturelle.

Pourtant, nos modes de vie occidentaux nous éloignent toujours un peu plus de notre nature profonde, de notre essence même. Nous sommes des êtres vivants dotés d’un grand pouvoir, celui de la régénération. La santé est notre bien le plus précieux, tant sur le plan physique que psychique et émotionnel. Elle est le fondement d’une vie épanouie et créative permettant à chacun d’agir au mieux pour ce monde.

Préserver, choyer et nourrir notre santé et, en même temps, la vie en nous, est l’acte citoyen le plus responsable qui soit et la plus grande preuve d’amour que l’on peut offrir à soi-même et aux autres. C’est pourquoi il est indispensable de retrouver notre autonomie face à notre santé ! Il est primordial que l’on réussisse à nouveau de nous réaligner avec les lois de la nature, les lois du vivant et de nous réapproprier les responsabilités qui en découlent.

Qu’est-ce que l’ hygiénisme ?

La définition de l’hygiénisme dans la santé holistique

Lorsqu’on cherche à définir le terme hygiénisme, on ne trouve que trop souvent une explication classique : hygiène corporelle, hygiène publique, etc. Ces définitions sont très éloignées de la philosophie du naturopathe et de la santé holistique concernant l’hygiénisme. 

Dans la naturopathie – et plus globalement dans toutes les approches de la santé holistique – le terme hygiénisme ne se limite pas à ces simples définitions conventionnelles. L’hygiénisme reçoit une dimension plus importante, plus globale et plus profonde – une dimension holistique !

Cette définition s’appuie notamment sur les traditions anciennes et sur un savoir ancestral. Elle reprend toutes les observations que l’homme a pu faire pendant des siècles, en considérant l’humain dans sa globalité (être holistique) et en observant ses échanges avec son environnement.

L’hygiénisme est notre capacité de vivre selon les lois de la nature. L’hygiénisme, c’est de se nourrir, de se soigner en harmonie avec la nature et tous les outils qu’elle nous offre. 

L’hygiénisme et les piliers de la naturopathie

La naturopathie en a dégagé quatre principes qui sont à considérer comme ses piliers : 

  • Vitalisme :  tout être vivant – hommes, animaux, plantes – possède une force vitale qui détient la capacité d’auto-guérison, Le capital vital dépend bien sûr de l’âge de chaque individu, mais pas seulement. Il dépend également de son état de santé global qui, lui, sera influencé par la santé de tous les plans vibratoires : physique, psychique, émotionnel, énergétique et spirituel. La force vitale diminue avec toutes les sollicitations négatives de ces plans vibratoires, mais augmente également si l’individu sait stimuler son dynamisme à travers des travaux vibratoires positifs sur tous les plans cités auparavant. 
  • Humorisme : les humeurs qui sont les liquides organiques (sang, lymphe, bile, liquides intra- et extracellulaires). Les humeurs représentent le pôle scientifique de la naturopathie : plus les humeurs sont surchargés par des toxines venus du métabolisme, plus le terrain (tissus, organes) est encrassé : la toxémie s’installe, et, avec elle, les maladies commencent à apparaître.
  • Causalisme : ce principe considère que toute manifestation – pathologique ou non – est un effet qui dépend d’une cause précise. Identifier les causes des désordres de santé et les traiter avec des méthodes naturelles est une base de la santé holistique. Supprimer tout simplement les symptômes (fièvres, douleurs, toux, boutons, etc.), comme c’est souvent le cas dans la médecine allopathique, sans en comprendre les causes, c’est agir à l’encontre de la Vie et préparer l’organisme aux véritables maladies lésionnelles ou dégénératives qui le détruisent à petit feu.
  • Holisme : chaque être vivant est plus que seulement son corps physique. Les symptômes d’une maladie (surtout chronique) sont la traduction physique d’un aspect qui ne fonctionne plus comme il devrait. Cet élément peut avoir toute sorte d’origines : physique, altération de nos habitudes de vie, mais également sur le plan émotionnel, vibratoire, énergétique, psychologique ou même spirituel. On parle de l’homme comme être holistique. Tous les aspects (plans) sont interdépendants et ne peuvent aucunement être séparés l’un de l’autre. Si on veut véritablement guérir au lieu de combattre superficiellement les symptômes qui sont en réalité une somatisation d’un problème profond, on doit chercher la cause dans tous les aspects de la vie et la guérir, C’est seulement à ce moment-là que le corps physique retrouvera sa santé et sa vitalité, et augmentera à nouveau son taux vibratoire.

Un peu d’histoire …

La naturopathie est issue du courant des hygiénistes né aux États-Unis à la fin du XIXème siècle qui se basait sur la théorie d’Hippocrate concernant l’altération des humeurs et des tempéraments.

Des médecins américains comme Henry Lindhar, Benedict Lust ou Bernard Jenssen ont ensuite intégré des outils supplémentaires à ceux des hygiénistes sans pour autant en renier les bases. Les principes de l’hygiénismes ont été affinés au 20ème siècle grâce au travail magistral du Dr Herbert Shelton (Docteur en biologie et en philosophie). Ce dernier a su faire de toutes les connaissances scientifiques éparses une magnifique synthèse des lois de la vie. Cette conception est révolutionnaire au sens noble du terme. Elle est aux antipodes des modes de pensée habituels, lesquels ont engendré la diversité extraordinaire des systèmes médicaux. L’hygiénisme nous permet de comprendre que tout est régi par des lois naturelles. D’où l’importance de connaître les lois de la vie et celles qui régissent l’espèce humaine en particulier.

En France, s’inspirant de ce courant, Pierre Valentin Marchesseau dans les années 1930, et plus récemment, André Roux ont posé les bases d’une naturopathie moderne. Aujourd’hui, forte des découvertes de la science et des avancées permanentes de la recherche, la naturopathie s’appuie sur des techniques toujours naturelles dont elle connaît et comprend entre-temps mieux les mécanismes d’action, notamment grâce à la biochimie, la neuro-immuno-endocrinologie ou encore la physique des particules, par exemple.

Le fonctionnement de base de l’hygiénisme

Dans l’organisation élaborée de la vie interne cellulaire, il n’y a pas de place pour le hasard. On possède un équilibre extraordinaire et très fin qui est l’homéostasie cellulaire, tissulaire et viscérale. Elle se charge de maintenir un équilibre exact dans notre organisme, sans aucun écart. Chaque éloignement de cette homéostasie se caractérise par une pathologie.

Il existe un lien de continuité et d’évolution entre les différents états pathologiques : aigus, chroniques et de dégénérescence. Contrairement à la médecine officielle qui traite les symptômes mais qui ne réussit pas toujours à guérir en profondeur, l’hygiénisme nous enseigne plutôt de supprimer la cause, et par la suite, l’effet (la maladie ou le malaise) disparaîtra.

L’hygiénisme est un enseignement tiré directement de la vie, par l’observation de ses lois. C’est le plus précieux bagage culturel auquel un homme sain d’esprit puisse rêver, car il permet de vivre libre et autonome de l’enfance jusqu’au soir de la vie. En un mot, c’est un véritable art de vivre.

L’hygiénisme enseigne les principes de base pour tous, mais chacun doit doser chaque facteur de santé selon son propre pouvoir d’assimilation pour devenir ainsi l’artisan de sa santé.

Les différentes directions de l’hygiénisme

Le mot « hygiène » vient du grec et signifie au sens étymologique « santé ». En naturopathie et dans la médecine holistique, il existe :

  • une hygiène alimentaire, basée sur le choix des aliments, l’alimentation vivante le plus proche à la nature, des compléments alimentaires et des cures saisonnières ;
  • une hygiène du mouvement à travers la pratique d’exercices physiques tels que la marche, la natation, la gymnastique, la musculation, la danse, les arts martiaux ;
  • une hygiène neuropsychique que l’on peut harmoniser grâce à des pratiques comme la relaxation ou la sophrologie, la gestion du stress, l’alternance travail/repos, les fleurs de Bach, etc.;
  • une hygiène énergétique et spirituelle en incluant tous les plans énergétiques de l’être humain : plan physique, plan énergétique, plan émotionnel, plan mental et plan spirituel.

L’ hygiénisme conçoit traditionnellement qu’en appliquant les règles essentielles d’une bonne hygiène de vie, on peut se maintenir en bonne santé voire se guérir de tous les maux sans l’adjonction de quelque biothérapie ou complément.

L’ hygiénisme a l’avantage de mettre au premier rang le vitalisme, l’auto-guérison et l’humorisme. En d’autres mots, c’est la nature qui agit et guérit.

Hygiénisme – L’art d’augmenter son taux vibratoire

Infographie Hygiénisme - Art d'augmenter le taux vibratoire

Le taux vibratoire – élément de base vibratoire qui peut être influencé

Tous les êtres vivants composés de cellules vivantes comme l’humain, mais également les animaux et les plantes possèdent une énergie qui leur est propre ; il s’agit du taux vibratoire.

Cette énergie est unique pour chaque individu et existe dans cette forme exacte seulement une seule fois. Le taux vibratoire est la fréquence qui correspond à son énergie vitale et spirituelle qui dépend d’une multitude de données sur un plan vibratoire. Le taux vibratoire varie constamment et dépend de notre santé, notre état mental et psychique, de nos émotions positives et négatives, de nos habitudes de vie qui influencent à leur tour toute notre existence, et beaucoup d’autres facteurs. En même temps, il influence également tous ces facteurs : c’est une sorte de cercle vicieux. 

Cette énergie est une fréquence variable et modifiable. Chaque individu peut l’augmenter (ou même baisser) au cours de son évolution énergétique et spirituelle. Chaque humain a en principe la vocation ultime à élever sa vibration, on peut presque en parler comme but de vie. Ceci se passe au cours de la vie de chacun : chaque expérience de la vie en fait partie, les positives comme les négatives.

L’hygiénisme pur ne suffit pas dans notre monde pollué – un travail actif est nécessaire !

L’hygiénisme est un facteur important pour influencer notre taux vibratoire. Malheureusement, il y a un grand bémol : il n’est pas suffisant !

A l’exception des enfants possédant (encore) une grande vitalité et pouvant facilement s’auto-guérir avec quelques manœuvres purement hygiénistes (repos, bain, petit réglage alimentaire) l’hygiénisme pur ne semble plus adapté à notre société contemporaine carencée et polluée sur tous les niveaux. Cette pollution ne se trouve pas seulement sur le plan physique (pollution de l’air, eau, terres, mers, mauvaise alimentation, etc.), mais également sur un plan psychique (stress, pression), émotionnelle (peurs, angoisse, haine), mentale (médias, réseaux sociaux, influences psychologiques négatives) ou spirituel (perte des repères, de l’éthique, des objectifs intérieurs, de la croyance en soi-même et son âme, etc.). 

L’hygiénisme pur est constitué par des actes purement physiques (alimentation, activités physiques, mouvements, chaud, froid, phytothérapie, etc.) qui ne sont pas suffisants pour augmenter le taux vibratoire.

Notre taux vibratoire est attaqué de tous les côtés, sur tous les plans (et pas seulement sur le plan physique). Un travail actif est urgemment nécessaire pour rétablir et maintenir notre santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle ! 

Dans la pratique et pour le quotidien, il faut donc réaliser un véritable changement pour améliorer la santé et le bien-être, pour éviter des pathologies lourdes et chroniques et pour se sentir globalement mieux. Ce changement doit s’effectuer sur tous les niveaux et tous les plans de l’être humain – autant physique que psychologique, mentale, émotionnelle ou encore spirituelle.

Pour le faire, une ouverture d’esprit est nécessaire, en faisant connaissance avec les multiples méthodes et possibilités comment améliorer sa santé sous tous les aspects et comment augmenter son taux vibratoire. De plus, il est nécessaire de reconnaître sa responsabilité pour sa propre santé – nous sommes les seules personnes qui peuvent vraiment changer notre propre vie !

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Vitalisme – La force vitale est à la base de toute vie

L’évaluation de la force vitale, entre tradition et science

Auto-guérison – La force naturelle de guérir

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site https://naturolistique.fr et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin.

https://naturolistique.fr ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site https://naturolistique.fr , vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Crédits/sources images: 

  • Pixabay, CC0 Public Domain
  • Infographie : NHA Naturolistique

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.