La santé pourrait être définie comme l’équilibre parfait entre l’Esprit, le Mental et le Corps. L’approche holistique prend en considération tous ces éléments et considère l’Être humain comme une entité, et non comme des éléments séparés l’un de l’autre.

L’homme repose sur la nature : cosmos, végétation et matière vivante à ses différents niveaux de manifestation avec son intelligence prodigieuse. Il existe une unité entre les molécules, l’énergie et l’information.  De même, il existe 3 niveaux de manifestations du terrain: général (matériel), subtil et profond.

Une alimentation organique contient des cellules d'un autre organisme (plante, animal, etc.) et non des molécules mortes comme les minéraux dans l'eau.

La naturopathie est un système de santé complet et cohérent qui mise avant tout sur la stimulation des mécanismes naturels d’autoguérison du corps. Les interventions du naturopathe visent en premier lieu à activer, nourrir et renforcer ces mécanismes plutôt qu’à éliminer des symptômes ou à attaquer directement des agents pathogènes. Elles se veulent aussi douces et non effractives que possible.

Les concepts de base de la naturopathie font qu’elle est parfaitement complémentaire de la médecine conventionnelle qu’est l’allopathie et des médecines douces.

Parmi les outils privilégiés de la naturopathie, on retrouve, entre autres: la phytothérapie, la nutrition, l’homéopathie, l’aromathérapie, les manipulations physiques, les techniques de gestion du stress, mais aussi les soins énergétiques tels que l’équilibre et l’augmentation du taux vibratoire, le reiki, et beaucoup d’autres.

La naturopathie fait partie du vaste domaine de la santé holistique – un thème vaste qui est un des piliers principaux de ce site.

Vitalisme

Le vitalisme est un de piliers de base dans la naturopathie. Mais toutes les approches holistiques se reposent sur cette force vitale invisible mais bien existante.

Si notre médecine moderne est capable de régler de façon optimale des situations qui hier représentaient des cas désespérés (greffes d’organes, chirurgie réparatrice etc.), son regard purement matérialiste l’a incontestablement éloignée d’une vision qui pourtant a toujours présidé dans le passé : notre corps, nos organes, nos cellules sont en relation avec une « force », une « énergie », qui organise, régule, répare nos fonctions organiques : connu comme vitalisme dans la santé holistique.

On peut retrouver facilement des exemples de manifestation de notre force vitale et de notre vitalisme lorsque l’homéostasie, qui est la régulation des fonctions vitales, s’opère. Parmi elles : le maintien de la température corporelle à 37°C, la fièvre, les catarrhes, les éruptions cutanées, la sudation, les vomissements, le phénomène d’inflammation, la cicatrisation, la réossification, l’anastomose vasculaire (auto-reconstruction des capillaires après destruction), l’évanouissement (pour échapper à l’insupportable) et beaucoup d’autres.

S‘il y a une notion de priorité qu’il faut connaître et respecter dans la santé holistique et en naturopathie, c’est bien la notion de terrain; ces connaissances sont directement liées au développement de la maladie. On ne peut pas prétendre intervenir sur un trouble sans passer par l’étude du terrain

Les médecines naturelles, également appelées médecines douces ou médecines alternatives, sont constituées d’une vaste gamme de disciplines comme par exemple la naturopathie, la nutrithérapie, l’homéopathie, l’acupuncture, l’acupressure, les fleurs de Bach, l’ostéopathie, la phytothérapie, l’aromathérapie et beaucoup d’autres. Pour les professionnels de santé de la médecine allopathique, conscients de la