Le taux vibratoire – Une notion primordiale pour notre santé

Partager
Taux vibratoire

Chaque cellule possède un taux vibratoire individuel qui est le baromètre de son état de santé.

Tous les êtres vivants composés de cellules – plantes, animaux et bien sûr humains – possèdent donc une énergie qui leur est propre ; il s’agit du taux vibratoire. Cette énergie est unique pour chaque individu et existe dans cette forme exacte seulement une seule fois. Le taux vibratoire est la fréquence qui correspond à son énergie vitale et spirituelle qui dépend de son degré spirituelle.

Cette énergie est une fréquence variable et modifiable. Chaque individu peut l’augmenter (ou même baisser) au cours de son évolution énergétique et spirituelle. Chaque humain a en principe la vocation ultime à élever sa vibration, on peut presque en parler comme but de vie. Ceci se passe au cours de la vie de chacun : chaque expérience de la vie en fait partie, les positives comme les négatives.

 

Les vibrations que nous émettons créent un champ autour de nous que l’on appelle l’aura ou le champ aurique. Notre aura entre en contact avec les lieux, les êtres et les objets qui nous entourent. Cet échange de fréquences a pour effet de créer des affinités ou des inimitiés, de nous rapprocher ou de nous éloigner les uns des autres. Des émotions telles que l’antipathie, la sympathie, l’amour ou la haine sont le résultat direct de ces échanges vibratoires. Très souvent, tout cela se passe à l’inaperçu, complètement égal, si nous y croyons ou pas. C’est la nature des choses qui est inévitable. Par contre, parfois nous sommes tout à fait conscients d’un échange énergétique, par exemple quand nous sentons que quelqu’un nous observe, même si nous avons tourné le dos, ou nous remarquons quand quelqu’un rentre dans une pièce, sans regarder.

Pourquoi est-il important d’avoir quelques notions sur le taux vibratoire ?

Est-il vraiment utile de savoir que le taux vibratoire existe ? Est-ce que cela nous porte quelque chose sur le plan santé ?

Bien sûr que oui !

Commençons par le tout petit. Chaque cellule est vivante et mène sa propre existence, si on le veut. Chaque cellule est un mini-circuit qui possède une vibration constante. Ceci a été démontré il y a presque 100 ans par Georges Lakhovsky. Cet ingénieur, inventeur d’appareils de médecine alternative et génie de son temps partait de l’idée que chaque cellule vivante soit un système émetteur et récepteur, comparable à un système de radiodiffusion. Par conséquence, chaque cellule est en résonance avec les champs électromagnétiques et énergétiques externes de l’humain : la cellule vibre, elle communique par le biais des fréquences. Quand les cellules sont saines, elles vibrent en résonance avec nos vibrations d’origine, des vibrations qui nous relient à l’Energie Universelle. Par contre, quand elles sont malades physiquement, la fréquence baisse, il y a une dissonance. La cellule n’est donc pas uniquement malade sur le plan physique, mais également sur le plan vibratoire. Et pourtant, elle doit avoir une fréquence saine pour pouvoir déclencher le processus de l’auto-guérison. L’auto-guérison est la base du vitalisme.

Les membranes cellulaires présentent des charges négatives à l’intérieur et positives à l’extérieur produites par des différences de concentration de minéraux (sodium et potassium) entre les milieux intérieur et extérieur. Les charges électriques constatées sont très importantes : elles sont de l’ordre de 106 volts par mètre (V/m). C’est ensuite la moyenne des vibrations de toutes les cellules du corps qui donne le taux vibratoire d’un individu complet.

Peut-être commençons-nous comprendre que le taux vibratoire des cellules joue un rôle primordial dans la santé. Le fait d’augmenter le taux vibratoire des cellules de l’organisme a pour effet de faire barrage à la maladie qui, elle, déclenche un abaissement du même taux. De plus notre énergie vibratoire est basse, de plus il y a des chances que des maladies chroniques puissent s’installer à long terme.

La médecine allopathique atteint ses limites concernant les maladies chroniques

Les notions holistiques sur les taux vibratoires nous montrent un exemple parfait pour les raisons (à côté des changements des habitudes de vie, de l’alimentation etc.) pourquoi la médecine conventionnelle (allopathique) ne peut pas vraiment guérir la plupart des maladies chroniques par la voie médicamenteuse, mais seulement les soulager.

Les médicaments combattent en grande partie uniquement les symptômes visibles et diagnostiqués, sans toucher à la VRAIE cause d’une maladie. Comme un le sait, le causalisme est un des piliers de la naturopathie et de l’approche holistique.  Les médicaments sont des molécules chimiques qui interviennent strictement et uniquement sur le plan chimique et/ou physique de l’organisme. Mais est-ce suffisant pour GUERIR ?

L’humain est un Être très complexe qui n’est pas seulement constitué d’un corps physique. Beaucoup d’éléments importants qui le composent sont des éléments invisibles, parfois mêmes sans preuves scientifiques. Les sources pour la genèse d’une maladie peuvent donc être multiples: très souvent, elles se trouvent sur les niveaux émotionnel, social, énergétique ou spirituel. 

Bien sûr, sans preuves scientifiques, on dépasse les limites de la science naturelle, on entre dans le champ de la “croyance”, par exemple pour l’existence de l’âme – ou pas. Mais je pense que si vous avez réussi à lire ce texte jusqu’ici, vous ne doutez pas trop sur l’existence de l’âme humaine ou d’autres formes d’énergies invisibles, également supérieures.

D’autre côté, j’y tiens de mentionner que la science fait d’immenses progrès dans le domaine de la physique quantique, et beaucoup de théories surtout de côté énergétiques qui étaient décrites auparavant comme « ésotériques » ou « fantaisistes » sont entre-temps tout à fait prouvées scientifiquement ou sont en train de l’être, par exemple par le biais des strings, des photons etc. Nous vivons dans une époque extrêmement intéressante où science et croyance se rencontrent – tout devient possible !

 

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Un peu de science … L’ énergie du vivant est bien réelle

Le biomètre de Bovis – Comment mesurer les unités Bovis

Quel intérêt d’un taux vibratoire élevé ?

Vibration des aliments – Les unités Bovis

Causalisme – Chercher la cause de la cause de la cause de la maladie

Vitalisme, Partie 1 – La force vitale est à la base de toute vie

 

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin. Ce site ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Crédits/sources images: Pixabay, CC0 Public Domain

 

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.