Tissu adipeux – Graisse avec une action hormonale importante

Tissu adipeux blanc

Le tissu adipeux blanc (ici, les adipocytes sont bien visibles) constitue le stock d’énergie le plus important du corps.

Le tissu adipeux appartient à la famille des tissus conjonctifs et peut être considéré comme un organe très important. Populairement, il s’appelle aussi « masse grasse » ou plus courtement « graisse », et il constitue la cible principale de chaque régime pour perdre du poids. C’est un des plus grands réservoirs à énergie du corps humain.

Ce tissu a été négligé par les scientifiques pendant très longtemps, mais il est de plus en plus évident que les tissus adipeux agissent comme un véritable organe et contribuent de façon significative à la régulation de l’homéostasie cellulaire et tissulaire, et ceci par le biais des hormones et les enzymes.

Lire plus

Le diabète est une épidémie moderne

Le diabète est une épidémie

Le diabète est une épidémie moderne dont le taux ne cesse d’augmenter.

Aujourd’hui, selon l’Organisation Mondiale de la Santé OMS, il y a environ 422 millions de personnes qui souffrent du diabète dans le monde (2014). Le nombre de diabétiques chez les adultes de plus de 18 ans est passé ainsi de 4.7 % en 1980 à 8.5 % en 2014. Ce pourcentage augmente rapidement sans cesse. L’OMS prévoit qu’en 2030, chaque 7ème décès sera lié au diabète et ses conséquences. Tous ces chiffres nous montrent malheureusement: le diabète est une épidémie qui se propage à une vitesse presque incontrôlable. 

Lire plus

Le diabète n’est pas une fatalité

Le diabète n'est pas une fatalité!

Le diabète n’est pas une fatalité! On peut l’inverser avec des changements drastiques de comportement et d’alimentation.

La bonne nouvelle tout d’abord : non, le diabète n’est pas une fatalité ! Même s’il s’agit d’une maladie chronique avec des conséquences qui peuvent être néfastes, même fatales, on peut la combattre ! Il y a beaucoup de fronts sur lesquels on peut agir pour améliorer la maladie, la freiner dans son développement, et on peut même réussir à la faire régresser drastiquement et abaisser son taux de glycémie sur des valeurs normales.

Comment? Retenons de suite qu’à partir de maintenant, tout doit changer!

Lire plus

Atrophie cellulaire – Perte de volume cellulaire et atrophie musculaire chez le diabétique

Atrophie musculaire

Atrophie musculaire

Une atrophie est la perte de volume ou de taille d’une partie de l’organisme. L’ atrophie cellulaire est la diminution de la masse fonctionnelle d’une cellule habituellement liée à une diminution de son activité. La cellule atrophiée est donc souvent une cellule dédifférenciée. On désigne la diminution dû à un défaut de nutrition.

L’atrophie d’un tissu ou d’un organe est due à l’ atrophie cellulaire et/ou à la diminution du nombre des cellules. Le contraire de l’atrophie est l’hypertrophie.

Les atrophies les plus couramment rencontrés sont celles d’un muscle. On parle également parfois d’atrophie d’une faculté (atrophie intellectuelle). L’atrophie musculaire est très fréquente chez les diabétiques (voir plus bas).

Lire plus

Le danger du raffinage des céréales

Raffinage des céréales: Le blé complet plein de nutriments devient un aliment vide.

Raffinage des céréales: le blé complet plein de nutriments devient un aliment dépourvu de toute vitalité – la farine blanche.

Tout généralement, le but principal du raffinage des aliments dont le raffinage des céréales est purement logistique: l’industrie alimentaire veut  prévenir l’altération de ces aliments, en supprimant des substances réactives et ainsi de pouvoir les stocker facilement.

Se fournir au moindre coût se traduit évidemment par un moindre goût… Mais comment faire ensuite avaler des plats sans saveurs à des consommateurs que l’on souhaite fidèles et dépensiers ? Il y a deux solutions qui se présentent : en amont, les arômes et les exhausteurs de goûts se chargeront de donner un semblant de vie aux préparations et en aval, le marketing et la publicité feront croire à un produit de qualité supérieure.

Lire plus

Le danger du raffinage du sucre

Raffinage du sucre - des produits dépourvus de toute énergie vitale

Raffinage du sucre – des produits dépourvus de toute énergie vitale

Dans cet article, on se concentre sur le raffinage du sucre blanc. Le sucre blanc raffiné est du saccharose et rien d’autre. Les nutriments glucidiques regroupent deux grandes catégories de molécules : sucres complexes (tel l’amidon) et sucres simples, l’un et l’autre étant concernés par le raffinage. En fait, l’usage courant désigne par « sucre » le produit blanc constitué de saccharose et résultant du raffinage de la betterave ou de la canne à sucre.

Avec les pratiques de l’industrie alimentaire, le sucre blanc raffiné a supplanté ces apports diversifiés et équilibrés, au point d’exercer un quasi-monopole chez nombre de consommateurs.

Lire plus