Terrain troublé

Les maladies peuvent être classées en trois stades : les maladies aiguës, les maladies chroniques et les maladies lésionnelles ou dégénératives.

D’un point de vue naturopathique et holistique, les maladies chroniques trouvent leur racine dans l’encrassement qui est la toxémie. Cette dernière peut être une surcharge colloïdale qui se définit par un excès en colles et/ou une surcharge cristalloïde qui se définit par un excès en cristaux. Les deux états peuvent cumuler ou se présenter séparément. Dans le cas de toxémie avérée, les émonctoires ne sont plus capables d’éliminer correctement les déchets métaboliques exogènes et endogènes, et une dégradation du terrain est la conséquence. C’est le début de la pathologie chronique qui se présente au début par des maladies récurrentes : prédiabète, premiers marqueurs du bilan sanguin élevés (cholestérol, triglycérides), hypertension légèrement élevée, etc.

Quand peut-on recourir aux soins naturels, holistiques et énergétiques ? Dans quels cas précis, les méthodes dites alternatives peuvent-elles aider à combattre une pathologie, et dans quels cas elles peuvent seulement accompagner en arrière-plan le traitement chirurgical et médicamenteux allopathique ?

Lire la suite …

La naturopathie désigne par le terme de la « toxémie » la surcharge du milieu humoral et ses conséquences sur la santé.

Le corps humain est une organisation complexe qui fait partie d’un ensemble : le terrain. Les humeurs sont les liquides qui assurent le lien, la cohésion et la vie entre toutes les cellules. Si l’un ou plusieurs de ces liquides est ou sont surchargé(s), un lent processus d’intoxication se met en place : c’est la toxémie.

Le terme de « toxémie » vient du mot grec toxicon (poison) et exprime très bien le danger que court l’organisme lorsqu’il ne peut se débarrasser des déchets qu’il produit naturellement ainsi que de toutes les molécules chimiques qu’il absorbe. Ce terme « toxémie » a été forgé pars  par le Docteur John H. Tilden (1851-1940), un des grands inspirateurs de l’ hygiénisme et de la naturopathie, qui a beaucoup travaillé sur les causes des maladies. Il a en fait créé ce terme pour rendre compte de sa théorie de la dualité  « maladie/santé », en témoigne son ouvrage « Toxemia : The basic Cause of the Disease ».

En naturopathie, la toxémie se traduit en deux substances issues par la surcharge de déchets métaboliques : les  « colles » (surcharge colloïdale) et/ou les « cristaux » (surcharge cristalloïde).

La nature des déchets produits est différente selon l’origine de la toxémie. Chaque type de déchet emprunte une voie d’élimination spécifique à travers des émonctoires qui leur sont dédiés.

Lire la suite …

Naturopathie

Les composants du terrain dans la naturopathie et dans les approches holistiques sont la constitution (physique, psychique et mentale), le tempérament et les diathèses qui dépendent la toxémie. 

L’article précédent « Le terrain en naturopathie – Quels facteurs ont une influence sur notre santé » de cette série a présenté la nature du terrain en naturopathie, les causes de perturbation et les facteurs de constitution. Dans cet article présent, on verra quelles approches possibles existent pour déterminer l’ensemble des typologies de constitution, avant de se pencher plus précisément sur les typologies du sanguino-pléthorique et du neuro-arthritique selon Pierre-Valentin Marchesseau.

Les autres pistes possibles pour classifier les typologies de la constitution peuvent être les classifications hippocratiques, homéopathiques, sanguins, iridologiques, digitaux, morpho-psychologiques ou encore phrénologiques.

Lire la suite …

Terrain

S’il y a une notion de priorité qu’il faut connaître et respecter dans la santé holistique et en naturopathie, c’est bien les connaissances sur le terrain. Elles sont directement liées au développement de la maladie. On ne peut que difficilement prétendre intervenir sur un trouble sans passer par l’étude du terrain de la personne. Cela est surtout valable pour la naturopathie, l’homéopathie, la phytothérapie ou encore l’aromathérapie. Les techniques alternatives énergétiques ou vibratoires interviennent par contre sur les plans vibratoires et moins sur le plan physique. Dans ces cas, le terrain a moins d’importance.

Le terrain est la composante de plusieurs facteurs. Il contribue à assurer l’équilibre de l’organisme et en l’occurrence à maintenir le corps en parfaite harmonie. Il lui permet ainsi de conserver ou retrouver l’état de santé.

Dans la notion du terrain, chaque élément à une importance capitale et va jouer un rôle déterminant dans l’apparition des troubles qu’ils soient d’ordre psychiques, émotionnels, physiologiques ou physiques.

Cet article est la première partie d’une petite série sur le terrain en naturopathie. 

Lire la suite …

La santé pourrait être définie comme l’équilibre parfait entre l’Esprit, le Mental et le Corps. L’approche holistique prend en considération tous ces éléments et considère l’Être humain comme une entité, et non comme des éléments séparés l’un de l’autre.

L’homme repose sur la nature : cosmos, végétation et matière vivante à ses différents niveaux de manifestation avec son intelligence prodigieuse. Il existe une unité entre les molécules, l’énergie et l’information.  De même, il existe 3 niveaux de manifestations du terrain: général (matériel), subtil et profond.

Lire la suite …

Alimentation vivante

Pour rester en bonne santé, notre corps doit se nettoyer, se détoxiquer et se régénérer en permanence.

Des milliers de cellules meurent et naissent à chaque seconde; certaines parties du corps sont ainsi entièrement renouvelées en quelques jours, d’autres en quelques années. Il est donc nécessaire que la qualité de la nourriture apportée au corps attribue à la qualité de nos cellules.

Certes, ce n’est pas uniquement l’alimentation qui influence la régénération de nos cellules, mais également l’air, nos émotions, nos pensées, notre sommeil et notre style de vie jouent un rôle essentiel. Mais la qualité de notre alimentation est un facteur essentiel de vitalité et de santé : une alimentation vivante est le premier pas vers une meilleure santé.

Lire la suite …

Bons et mauvais glucides

En médecine holistique, l’humorisme est l’étude des « humeurs » circulantes et cellulaires de l’organisme : sang, lymphe,  bile jaune et noire, mais aussi les liquides à l’intérieur et à l’extérieur des cellules.

L’humorisme représente le pôle scientifique dans la naturopathie ou dans toute approche holistique. Hippocrate est le premier à avoir fait des recherches sur les humeurs et sur l’humorisme, en reprenant lui-même les travaux de Pythagore. Ses travaux sur les humeurs l’on amené à définir les quatre tempéraments lié aux quatre humeurs principales.

Pour éviter l’encrassement du terrain et pour le maintien de la santé, les propositions holistiques liées à l’humorisme sont le moins de surcharges possibles (donc le moins de toxines et toxiques divers) et le moins de carences possibles en acides aminés, acides gras essentiels (Oméga 3 et 6), vitamines, oligo-éléments, enzymes etc.

Lire la suite …