Le nectaire d'une fleur fait partie des glandes dans la botanique (ici: pivoine).

Les glandes sont de petits et parfois même de grands organes très souvent méconnus ou négligés par le grand public.

Un organisme vivant est un système incroyablement complexe, où chaque organe doit être en relation avec les autres et bien coopérer pour faire fonctionner l’entité complète.

Les glandes ont des rôles très importants dans cette coopération, on pourrait presque dire qu’elles agissent comme de véritables « chefs d’orchestre » au sein de notre organisme. Elles contrôlent et corrigent les fonctions d’autres organes et des systèmes corporels entiers par le biais de substances intermédiaires qu’elles secrètent et qu’elles mettent à disposition.

De côté histologie, les glandes sont constituées d’un tissu épithélium, tout comme la peau (épiderme) et des muqueuses.

Peau serpent

Le tissu épithélial ou l’épithélium est un ensemble de cellules formant un tissu fondamental recouvrant la surface externe et les cavités internes de l’organisme.

Vers l’extérieur, il s’agit de la peau et des muqueuses (couche de cellules recouvrant l’intérieur des organes creux) des orifices naturels. Vers l’intérieur, ce sont les cavités du cœur, du tube digestif, etc.

Le tissu épithélial constitue également les glandes. L’épithélium glandulaire possède un rôle de sécrétion et constitue la majeure partie des glandes endocrines (à sécrétion interne), ou exocrines (à sécrétion externe), selon la façon dont leur sécrétion est acheminée.