NHA Naturolistique

Les glandes – Organes complexes coordonnant l’organisme

Envie de partager ?
Le nectaire d'une fleur fait partie des glandes dans la botanique (ici: pivoine).
Le nectaire d’une fleur fait partie des glandes dans la botanique (ici: pivoine).

Les glandes sont de petits et parfois même de grands organes très souvent méconnus ou négligés par le grand public.

Un organisme vivant est un système incroyablement complexe, où chaque organe doit être en relation avec les autres et bien coopérer pour faire fonctionner l’entité complète. Les glandes ont des rôles très importants dans cette coopération, on pourrait presque dire qu’elles agissent comme de véritables « chefs d’orchestre » au sein de notre organisme. Elles contrôlent et corrigent les fonctions d’autres organes et des systèmes corporels entiers par le biais de substances intermédiaires qu’elles secrètent et qu’elles mettent à disposition.

Une glande peut être plus ou moins grande ; les tailles sont très variées. Par exemple, le foie est notre glande la plus volumineuse, atteignant un poids d’environ 1,5 kg (chez l’adulte). De l’autre côté, nous avons également des glandes qui sont très petites, comme, par exemple, l’hypophyse (ou glande pituitaire) qui a tout juste la taille d’un petit pois.

De côté histologie, les glandes sont constituées d’un tissu épithélium, tout comme la peau (épiderme) et des muqueuses.

Les glandes sont constituées d’un tissu épithélial : l’épithélium glandulaire

La fonction glandulaire et leurs sécrétions sont assurées par un tissu qui fait partie des tissus épithéliaux : il s’agit de l’épithélium glandulaire. Les cellules de ce tissu spécialisé sont capables de sécréter une substance qui sera excrétée hors de l’organe où elle est produite : soit directement dans le sang ou dans la lymphe (glandes endocrines), soit en dehors de l’organisme (glandes exocrines comme les glandes sudoripares, les glandes mammaires, par exemple) ou dans une lumière de l’organisme (ex. sécrétion séreuse de la glande parotide).

Ce qui est très particulier que ces cellules glandulaires n’utilisent pas elles-mêmes leurs produits de sécrétion, mais elles le mettent à disposition d’autres éléments de l’organisme par excrétion.

La substance de sécrétion est donc excrété soit:

  • à la surface du corps (épiderme) ;
  • à la surface d’une cavité du corps en communication avec l’extérieur (muqueuse) par
    • l’intermédiaire d’un canal excréteur (glandes exocrines) ou
    • dans la circulation sanguine (glandes endocrines).

Le tissu des glandes est constitué de cellules glandulaires bien organisées

La glande est composée de cellules très spécialisées qui sont organisées de façon spécifique à l’organe. Si on prend comme exemple le pancréas exocrine (le pancréas a également des fonctions endocrines), l’organisation des cellules ressemble à des quartiers d’une orange que l’on appelle « en acini ». Les cellules glandulaires des reins sont organisées en travées convergentes. Tous les organes glandulaires possèdent donc leur propre forme et leur propre organisation cellulaire et tissulaire, pour garantir leur fonctionnement spécifique.

Plus précisément, les épithéliums glandulaires peuvent être sous les formes suivantes :

  • En amas de cellules endocrines ou exocrines : pancréas (îlots de Langerhans), testicules (cellules de Leydig) ou muqueuse nasale, etc. ;
  • dispersée, diffuse, au sein d’autres organes ou en nappes : tube digestif, côlon (cellules à glicentine), estomac (cellules à gastrine), duodénum (cellules à sécrétine) ;
  • bien individualisées : testicules, ovaires, hypophyse, thyroïde, etc.
  • unicellulaires : essentiellement les cellules à mucus (dans le revêtement de l’intestin ou au niveau de l’épithélium respiratoire).

Le tissu glandulaire se forme par bourgeonnement et invagination d’un épithélium de revêtement dans le mésenchyme.

Les familles de glandes : glandes endocrines, exocrines et amphicrines

On peut distinguer entre trois grandes familles de glandes : les glandes endocrines, glandes exocrines et les glandes amphicrines.

Glandes endocrines

Les principales glandes endocrines
Les principales glandes endocrines

La glande endocrine produit des hormones qui figurent comme des messagers chimiques et qui ont un rôle primordial dans la communication intercellulaire. Ces hormones sont distribuées par la circulation sanguine ou lymphatique. Ces hormones exercent leur action spécifique sur des organes cellules distants de leur lieu de production.

Les hormones régulent de nombreuses fonctions très variées dans notre organisme, loin de la glande où elles sont produites. On peut citer par exemple les hormones sexuelles, les hormones régulant la tension artérielle, les hormones intervenant dans la glycémie, les hormones chargées de développement et de la différenciation sexuelle, etc. Tout généralement, on peut dire que les hormones maintiennent l’équilibre (homéostasie cellulaire, tissulaire et fonctionnelle) dans notre corps.

Les glandes endocrines et les hormones font partie du système endocrinien. Parmi les glandes endocrines, on trouve : pancréas (qui possède également des fonctions exocrines), ovaires, testicules thyroïde, parathyroïde, glandes surrénales, hypophyse, hypothalamus, thymus et la glande pinéale.

Glandes exocrines

La glande exocrine synthétise des substances qui sont libérées dans les cavités corporelles ou qui ont la destination de quitter notre organisme, comme la sueur, les larmes ou le lait maternel chez les mammifères et chez l’Homme.

Le produit de sécrétion de ce type de glande est donc versé soit à la surface du corps (épiderme), soit à la surface d’une cavité du corps en communication avec l’extérieur (muqueuse).

Les différentes substances biochimiques produites sont non-hormonales. Elles remplissent des fonctions spécifiques et variées, très souvent enzymatiques.

Quelques exemples de sécrétions exocrines sont la sueur, les larmes, le lait maternel, la salive, le cérumen, les excrétions sébacées et les muqueuses.

Les glandes exocrines sont catégorisées selon leur substance produite et de leur mode de sécrétion. On distingue alors :

  • Glandes apocrines : elles accumulent la sécrétion dans la partie apicale de la cellule pour être libérées par le canal excréteur plus tard, en détachant cette partie, ex. glande mammaire avec le lait maternel.
  • Glandes mérocrines ou méroculaires : la substance produite est enfermée dans des vésicules intracellulaires et sécrétoires. Ces glandes libéreront leur contenu par diffusion ou exocytose au moment de la sécrétion proprement dite, ex. pancréas ou glandes salivaires.
  • Glandes holocrines ou holotrophes : la cellule entièrement chargée de substance (mûre) se détache de l’épithélium et libère son contenu, ex. glandes sébacées.

Glandes amphicrines

La glande amphicrine (également appelées glande mixte) est une glande qui possède à la fois des fonctions endocrines et exocrines. Ces glandes ont donc une partie sécrétoire locale et une partie excrétoire qui transmet des hormones à distance.

Il s’agit de glandes très importantes et vitales, notamment du foie et du pancréas.

Foie et pancréas
Le foie et le pancréas sont deux glandes amphicrines vitales.

Lorsque ce sont les mêmes cellules qui possèdent ces deux fonctions, la glande est dite « amphicrine homotypique ». C’est le cas des cellules hépatiques (hépatocytes) du foie. Lorsque ce sont des types de cellules différents qui possèdent chacun une de ces deux fonctions exocrines ou endocrines, la glande est dite « amphicrine hétérotypique ». C’est le cas du pancréas, dont les cellules des îlots de Langerhans sont endocrines, alors que les cellules acineuses sont exocrines.

Comment fonctionnent les glandes ?

Les cellules des glandes récupèrent dans la circulation sanguine les éléments biochimiques élémentaires dont elles ont besoin pour fabriquer leurs propres substances synthétisées. Pour cela, elles ont besoin des acides aminés (protéines), du cholestérol, du glucose, des micronutriments comme des vitamines, minéraux ou oligo-éléments, etc.

Puis elles les assembleront ces éléments selon un programme inscrit dans leurs chromosomes. C’est ce qu’on appelle la sécrétion glandulaire ou la fabrication sécrétoire.

Après la fabrication, le tissu glandulaire stockera la substance synthétisée ou elle la libérera directement. La façon dont elle le libère les substances produites donne son type de fonctionnement à la glande.

  • Les glandes exocrines libèrent les substances produites au moyen d’un canal excréteur ;
  • Les glandes endocrines libèrent les substances produites directement dans le sang.

La fonction de sécrétion s’effectue en 4 phases:

  • Phase d’assimilation : cette phase consiste en la captation de métabolites nécessaires à la synthèse du produit depuis les vaisseaux sanguins. Ce sont principalement des composants de notre alimentation : les macronutriments comme glucose (venant des glucides décomposés), des acides gras (venant des lipides) et acides aminés (venant des protéines), le cholestérol et les micronutriments comme les vitamines, minéraux, oligo-éléments, etc.
  • Phase de synthèse ou d’élaboration du produit.
  • Phase de stockage (inconstante) : la substance synthétisée peut être stockée intracellulairement sous forme de grains de sécrétion.
  • Phase d’excrétion : le produit est expulsé de la cellule peut être réglée par effet nerveux ou hormonal.

Les glandes existent chez tous les êtres vivants

L’Homme possède une grande variété de glandes, mais il n’est pas seul. Les glandes et leurs sécrétions comme les hormones existent autant chez les êtres humains et les animaux que chez les plantes.

Les glandes chez les animaux

Chez les animaux, des glandes variées se rajoutent à celles que l’on trouve également chez l’être humain.

Il y a, par exemple, des glandes qui produisent des phéromones. Ces phéromones servent à marquer le passage et le territoire de l’animal et sont très importants dans leur vie sociale.

Les oiseaux possèdent la glande uropygienne qui leur permet d’imperméabiliser et de protéger leur plumage. Ou encore, chez les escargots, les limaces et chez d’autres invertébrés, on trouve les glandes externes qui produisent leur mucus.

Les glandes des végétaux

Comme chez les animaux, les glandes des végétaux produisent toutes sortes de substances biochimiques, mais, contrairement aux animaux et aux humains, très peu d’hormones végétales sont produites par des glandes. Par contre, il existe des glandes exocrines pour produire de l’eau, des fluides protecteurs, le nectar, les résines, les essences, les cires, etc.

Dans la botanique, on distingue sept espèces de glandes ; les milliaires, les vésiculaires, les écailleuses, les globulaires, les lenticulaires, les glandes à godet et les utriculaires.

Le nectaire est produit par des glandes végétales.
Le nectaire est produit par des glandes végétales.

 

Cet article est destiné à faire une première approche à ce thème complexe. Nous poursuivrons la découverte de la fonction des glandes dans des articles qui suivront. Chacune joue un rôle important au sein de notre organisme et un dysfonctionnement peut aboutir à des pathologies sérieuses, parfois chroniques.

 

Les glandes ont également un rôle essentiel sur le niveau énergétique (chakras), et non seulement sur le niveau physique !

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser sur notre site :

Le tissu épithélial qui recouvre les surfaces et constitue nos glandes

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site https://naturolistique.fr et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin.

https://naturolistique.fr ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site https://naturolistique.fr , vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Crédits/sources images:

  • Pixabay, CC0 Public Domain
  • Schéma glandes : Wikimedia Commons, Creative Commons, CC BY-SA 3.0, by FuelBottle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SUR CE SITE VOUS TROUVEREZ