Donut, gras trans

En 2021, la consommation de graisses de type acides gras trans reste encore très importante dans nos pays occidentaux. 

De plus en plus de preuves indiquent que cette consommation accrue est un important facteur de risque de développement de maladies cardio-vasculaires.

À partir du 2 avril 2021, l’Union européenne impose une limite maximale de 2 grammes d’acides gras trans produits industriellement pour 100 grammes de graisse dans la nourriture. L’Organisation Mondiale de la Santé a même décidé d’aller plus loin, car elle vise à éliminer totalement de l’alimentation les acides gras trans produits industriellement, partout dans le monde, d’ici 2023.

Essayons donc de mieux comprendre pourquoi et comment ces petites molécules augmentent le mauvais cholestérol et les médiateurs de l’inflammation, ce qui pourrait être à l’origine de leurs effets délétères.

Lire la suite …

Produits laitiers crus

Aujourd’hui, les adeptes de l’alimentation crue intègrent bien souvent différentes sortes d’aliments, plus ou moins controversés, tels que les produits laitiers crus (ou traités). 

Finalement, dans le contexte des produits laitiers, la question ne se pose pas uniquement sur leur crudité. Depuis des décennies, les controverses existent (et n’ont encore toujours pas trouvé une réponse satisfaisante), si les produits laitiers sont tout généralement à recommander ou non. Malheureusement, ces discussions, même scientifiques, se réduisent sur les produits laitiers transformés et industriels, mais pas le lait cru (ce qui changerait la donne drastiquement).

Découvrons donc pourquoi les produits laitiers crus ne sont aucunement équivalents aux produits laitiers industriels et traités UHT ! 

Lire la suite …

Alimentation vivante

Pour rester en bonne santé, notre corps doit se nettoyer, se détoxiquer et se régénérer en permanence.

Des milliers de cellules meurent et naissent à chaque seconde; certaines parties du corps sont ainsi entièrement renouvelées en quelques jours, d’autres en quelques années. Il est donc nécessaire que la qualité de la nourriture apportée au corps attribue à la qualité de nos cellules.

Certes, ce n’est pas uniquement l’alimentation qui influence la régénération de nos cellules, mais également l’air, nos émotions, nos pensées, notre sommeil et notre style de vie jouent un rôle essentiel. Mais la qualité de notre alimentation est un facteur essentiel de vitalité et de santé : une alimentation vivante est le premier pas vers une meilleure santé.

Lire la suite …

Le degré de transformation des aliments industriels influe sur la santé.

Depuis la domestication du feu, survenue voici plus d’un million d’années, qui a permis la cuisson des aliments, l’humanité a vécu trois autres transitions nutritionnelles majeures.

La première s’est produite voici environ 12 000 ans, quand nos ancêtres chasseurs-cueilleurs sont devenus agriculteurs-éleveurs, marquant le passage du Paléolithique au Néolithique. L’être humain s’est alors mis à consommer de façon plus massive céréales, produits laitiers et viandes d’élevage.

La seconde transition correspond à la production des premiers aliments industriels, au XVIIIe siècle, après l’invention de la machine à vapeur en Angleterre. Suite à la mise au point de l’appertisation, en 1795, la conserve en devient l’emblème.

Enfin, la troisième transition nutritionnelle a eu lieu dans les années 1980, avec le passage des aliments industriels aux aliments ultratransformés. Cette étape traduit une artificialisation croissante de notre alimentation : les aliments contiennent de plus en plus d’ingrédients ou d’additifs artificiels.

Cette dernière transition est concomitante de l’explosion des prévalences de maladies chroniques et la stagnation – voire parfois la baisse – de l’espérance de vie en bonne santé (qui est aujourd’hui, en moyenne, de 63 ans en France).

Lire la suite …

L'histoire des additifs alimentaires a bien changé : naturels auparavant, synthétiques et nocifs aujourd'hui

L’histoire des additifs alimentaires est longue ; elle prit ses débuts dans la préhistoire, a continué dans toute l’Antiquité, a traversé le Moyen Âge pour finir aujourd’hui. Finir ?

Non, juste au contraire, le développement d’additifs alimentaires VRAIMENT dangereux continue son évolution (on pourrait nommer la nanotechnologie alimentaire). L’histoire des additifs alimentaires est loin d’être terminée  !

Dans cet article, faites un petit tour d’horizon sur l’histoire des additifs alimentaires et découvrez pourquoi aujourd’hui, ces molécules sont nettement plus néfastes qu’avant, pourtant utilisés depuis des millénaires !

Lire la suite …

Produits naturels

Depuis les débuts de la recherche en nutrition en 1850, les chercheurs occidentaux qui se sont intéressés à l’alimentation et la nutrition humaine ont adopté une approche réductionniste. Autrement dit, ils ont considéré chaque aliment comme une somme de nutriments sans interaction les uns avec les autres. C’est juste le contraire d’une alimentation holistique.

Cette approche réductionniste, c’est-à-dire essayant d’expliquer la globalité par les parties, ne fonctionne pas. En effet, on ne peut pas, par exemple, espérer corriger de cette façon des maladies chroniques.

Partant de ce constat, une vision différente commence à émerger, consistant à considérer les aliments dans leur entièreté, c’est-à-dire selon une approche « holistique ».  Celle-ci peut être déclinée en pratiques alimentaires visant à protéger à la fois la santé et l’environnement.

 Lire la suite …