La pureté de l'eau dépend entre d'autres facteurs de sa résistivité et de sa conductivité.

La qualité d’une eau que nous consommons régulièrement est entre autres définie par sa pureté. Cette pureté est liée à des notions concernant des propriétés physiques telles que la résistivité de l’eau et la conductivité de l’eau.

Pour anticiper le résultat de cet article un peu technique :  idéalement, la résistivité de l’eau devrait avoir des valeurs élevées (à partir de 6 000 Ω), la conductivité des valeurs basses.

La qualité de l'eau dépend beaucoup de sa pureté.

Les liquides organiques que nous ingérons sous forme d’eau ou d’autres boissons permettent aux cellules et au corps entier d’être nourris, mais aussi de se débarrasser de leurs déchets pour éviter une toxémie possible.

Pour accomplir cette tâche importante qui joue un rôle primordial pour maintenir la santé, l’eau doit être équilibrée dans son rapport acido-basique (pH), et elle devrait également être la plus pure possible.

Par contre, les minéraux et les oligoéléments qui se trouvent dans les eaux minérales sont inorganiques et possèdent donc une biodisponibilité médiocre. Découvrez pourquoi !

Evolution

Tout généralement, en chimie, la liaison hydrogène (ou pont hydrogène) est une force intermoléculaire impliquant un atome d’hydrogène et un autre atome électronégatif. Ceci peut être par exemple un atome d’oxygène, d’azote ou de fluor. En ce qui concerne la molécule d’eau, la liaison hydrogène est donc une force intermoléculaire qui implique deux atomes d’hydrogène et un atome électronégatif, l’oxygène.