Pour rester en bonne santé, notre corps doit se nettoyer, se détoxiquer et se régénérer en permanence.

Des milliers de cellules meurent et naissent à chaque seconde; certaines parties du corps sont ainsi entièrement renouvelées en quelques jours, d’autres en quelques années. Il est donc nécessaire que la qualité de la nourriture apportée au corps attribue à la qualité de nos cellules.

Certes, ce n’est pas uniquement l’alimentation qui influence la régénération de nos cellules, mais également l’air, nos émotions, nos pensées, notre sommeil et notre style de vie jouent un rôle essentiel. Mais la qualité de notre alimentation est un facteur essentiel de vitalité et de santé : une alimentation vivante est le premier pas vers une meilleure santé.

Fumée

La toxémie est l’état morbide que court l’organisme lorsqu’il ne peut se débarrasser des déchets qu’il produit lui-même naturellement, ainsi que de toutes les molécules chimiques venant de l’extérieur qu’il absorbe. Les origines de la toxémie peuvent être variées, mais tout généralement, elles se définissent par la présence de substances incompatibles avec la santé. Ces molécules se trouvent dans le sang, dans la lymphe, dans tous les liquides organiques du corps (intracellulaires et extracellulaires) qui sont les humeurs, dans les organes, dans les tissus et dans les cellules. 

Tout élément peut devenir toxique et potentiellement dangereux en fonction de certains seuils comme la quantité, la répétition de l’exposition, la qualité (plus ou moins proche de son état naturel) ou la concentration.

La qualité de l'eau dépend beaucoup de sa pureté et des minéraux dans l'eau.

Les liquides organiques que nous ingérons sous forme d’eau ou d’autres boissons permettent aux cellules et au corps entier d’être nourris, mais aussi de se débarrasser de leurs déchets pour éviter une toxémie possible.

Pour accomplir cette tâche importante qui joue un rôle primordial pour maintenir la santé, l’eau doit être équilibrée dans son rapport acido-basique (pH), et elle devrait également être la plus pure possible.

Par contre, les minéraux et les oligoéléments qui se trouvent dans les eaux minérales sont inorganiques et possèdent donc une biodisponibilité médiocre. Découvrez pourquoi !

Bons et mauvais glucides

En médecine holistique, l’humorisme est l’étude des « humeurs » circulantes et cellulaires de l’organisme : sang, lymphe,  bile jaune et noire, mais aussi les liquides à l’intérieur et à l’extérieur des cellules.

L’humorisme représente le pôle scientifique dans la naturopathie ou dans toute approche holistique. Hippocrate est le premier à avoir fait des recherches sur les humeurs et sur l’humorisme, en reprenant lui-même les travaux de Pythagore. Ses travaux sur les humeurs l’on amené à définir les quatre tempéraments lié aux quatre humeurs principales.

Pour éviter l’encrassement du terrain et pour le maintien de la santé, les propositions holistiques liées à l’humorisme sont :

  • Le moins de surcharges possibles (donc le moins de toxines et toxiques divers) ;
  • le moins de carences possibles en acides aminés, acides gras essentiels (Oméga 3 et 6), vitamines, oligo-éléments, enzymes etc.

La naturopathie désigne par le terme de la « toxémie » la surcharge du milieu humoral et ses conséquences sur la santé. Le corps humain est une organisation complexe qui fait partie d’un ensemble : le terrain. Les humeurs sont les liquides qui assurent le lien, la cohésion et la vie entre