La géobiologie – La version moderne et occidentale du Feng Shui


Géobiologie - Les influences de notre lieu de vie sur notre santé

Géobiologie – Les influences de notre lieu de vie sur notre santé

De nos jours, les termes de « Feng Shui » et de « géobiologie » commencent à se démocratiser de plus en plus au sein du grand public. Il y a quelques décennies encore, décriées comme pratiques ésotériques, énergétiques et soi-disant réservées pour quelques initiés, aujourd’hui, tout le monde a déjà entendu parler de ces techniques.

Mais quelle est la différence entre le Feng Shui et la géobiologie ?

Quelle est la différence entre le Feng Shui et la géobiologie ?

D’une façon générale, le Feng Shui et la géobiologie que l’on retrouve également sous le terme d’ « écobiologie » se recoupent souvent, bien que le Feng Shui avec ses racines ancestrales et orientales représente également une certaine philosophie. La géobiologie a plutôt un goût occidental et relève d’une certaine science expérimentale. Par contre, on peut pratiquer le Feng Shui sans problème tout en étant bon cartésien, en toute laïcité, en refusant les croyances superstitieuses dont certains auteurs sont très adeptes !

Le Feng Shui est un art taoïste remontant à plusieurs millénaires avant J.-C. Il peut être considéré comme la « médecine de l’habitat ». Sa connaissance permet à l’homme de vivre harmonieusement dans son environnement, en tirant parti des meilleures influences énergétiques de ses lieux de vie et de travail. Avec le « Bagua », le Feng Shui nous offre tout simplement un outil d’analyse très efficace qui permet d’équilibrer tout lieu de vie, notamment en fonction de la nature de ses occupants. Le Feng Shui étudie la qualité de la circulation de l’énergie vitale (Qi) d’un lieu. Cette énergie vitale peut être bloquée ou perturbée par beaucoup de facteurs et phénomènes. Le but principal est donc d’améliorer et d’harmoniser le flux du Qi de l’habitat pour augmenter en même temps l’énergie vitale de ses habitants.

Cette énergie peut être mesurée avec l’échelle de Bovis. Cette échelle permet de chiffrer l’énergie d’un lieu, d’une habitation, d’un terrain, mais également d’une personne et de son bien-être physique, énergétique ou spirituel.

La géobiologie est une science qui traite de tous les aspects subtils d’un lieu de nature géophysique. Elle étudie l’impact de tous ces phénomènes invisibles, et permet d’appréhender l’influence des lieux sur tout ce qui vit : l’homme, l’animal et le végétal.

Les points approchés dans la géobiologie sont, par exemple :

  • Les courants d’eau et les veines d’eau ;
  • les rayonnements ionisants ;
  • les réseaux cosmo-telluriques : curry, réseau Hartmann, cheminées cosmo-telluriques, réseaux sacrés ;
  • les champs magnétiques et électromagnétiques ;
  • les hyperfréquences : wifi, micro-ondes, antennes relais, DECT, etc. ;
  • les failles et pertes énergétiques ;
  • les rayonnements gamma ;
  • les zones géopathogènes et les zones de renforcement immunitaire ;
  • les réseaux électromagnétiques naturels ;
  • les réseaux électromagnétiques artificiels ;
  • les réseaux électriques (de haute tension et de basse tension) ;
  • l’électricité sale (transformateurs, lampes économiques, panneaux solaires, compteurs Linky, etc.) ;
  • la mémoire des lieux (également les mémoires parasites) ;
  • l’efficacité de la prise de terre de la maison ;
  • les ondes dues au formes et
  • les présences énergétiques de toutes natures, tout généralement.

La géobiologie étudie donc l’impact de toutes ces influences énergétiques sur le vivant et sur l’homme. Ces flux énergétiques jouent un rôle primordial dans nos lieux de vie et ont un impact sur notre bien-être physique, émotionnel, énergétique et mental. Ces énergies peuvent être à la source de nombreuses pathologies dues à une électrohypersensibilité.

La géobiologie fait la différence entre les énergies cosmiques (cosmo-telluriques) et les énergies telluriques qui viennent de la Terre même.

Le Feng Shui a connu ces derniers temps une sorte d’ « occidentalisation ». On a laissé tomber une grande partie de la philosophie initiale qui est très souvent incompréhensible pour nos notions occidentales, avec beaucoup d’aspects qui peuvent paraître superstitieux. Il reste un noyau qui a un point commun avec la géobiologie : c’est leur mode de résolutions des problèmes. Les deux techniques cherchent à neutraliser, à corriger et à harmoniser les énergies nocives qui circulent dans un lieu de vie et qui peuvent être nocives pour leurs occupants.

Hartmann et la naissance de la géobiologie

Les premières hypothèses géobiologiques

Ernst Hartmann (1915 – 1992), médecin allemand, est considéré comme un des pionniers principaux de la géobiologie. Dans les années 1935, alors qu’il fut encore étudiant en médecine à l’Université de Heidelberg (Allemagne), Ernst Hartmann développa la certitude qu’un réseau quadrillé de courants qu’il qualifia de « telluriques » couvrirait l’ensemble de la surface du globe terrestre. Toute sa vie, il travailla à démontrer que la prospérité physique et spirituelle de l’homme était intimement liée à son environnement.

En soignant des patients, Hartmann constata que nombre de ses patients venaient régulièrement le consulter pour des maladies paraissant clairement maîtrisables et que, pourtant, aucun médicament n’arrivait à maîtriser. Le médecin soupçonna une influence externe liée à l’environnement immédiat de certains de ses patients.

Ses suppositions se renforcèrent à ses yeux, après des observations sur la mortalité dans un hôpital où il travaillait. Il aurait observé que certains lits semblaient plus pathogènes que d’autres et que la mortalité aurait été plus élevée dans un lit que dans un autre. Après avoir inversé les lits, il en serait venu à émettre l’hypothèse que ce n’était pas le lit qui était en cause mais son emplacement. Il en vint donc à invoquer l’hypothèse d’un rôle joué par des ondes terrestres.

Les réseaux telluriques

Des réseaux tridimensionnels s’étendent sur toute la surface de la Terre. Ce sont des énergies dites « telluriques », contrairement aux énergies « cosmo-telluriques » qui viennent de l’Univers. Ces réseaux sont constitués de « murs » d’ondes stationnaires et correspondent à différents métaux présents dans le noyau terrestre.

Il existe donc de nombreux réseaux, certains probablement trop discrets pour être perçus. Les réseaux telluriques se manifestent même dans une cage de Faraday ; ils ne sont donc pas de nature électrique. On peut également exclure la nature électromagnétique des réseaux ; ils ne sont ni magnétiques, ni électromagnétiques, ni magnétostatiques, ni électrostatiques, ni ioniques. Ceci expliquerait pourquoi toutes les tentatives pour mesurer ses lignes avec tous les appareils existants ont échoué.

Ils peuvent par contre être mis en évidence de façon radiesthésique ou sensitive, mais aussi avec un appareil acoustique – ce qui démontre bien leur existence. Le test kinésiologique peut également être employé pour prouver leur existence. Il s’agit donc d’une évidence que ces réseaux énergétiques existent et ne sont pas seulement une invention « ésotérique ». Il pourrait s’agir d’hyperfréquences sonores, plus de 10’000 fois plus élevées que ce que l’on peut mesurer actuellement dans la science.

Ces réseaux sont donc une vibration sonore de haute fréquence provenant de la Terre, soit directement par l’entremise du champ magnétique terrestre, soit par une réflexion de rayonnements cosmiques. Tous les réseaux forment des grilles plus ou moins régulières qui couvrent toute la surface de la planète, à l’exception des pôles.

Les lignes de ces réseaux sont polarisées alternativement. Sur leurs points de croisement –/+ et –/– se manifeste une baisse de rayonnement bioénergétique qui affectera la santé à long terme.

Les réseaux telluriques principaux sont le réseau Hartmann et le réseau Curry qui portent les deux le nom de leurs découvreurs.

Pourquoi la géobiologie peut-elle s’avérer intéressante pour notre santé globale ?

Aux frontières de la science et souvent appelée une « pseudo-science », la géobiologie est un allié de la géologie, de la biophysique, de la biologie, de la physique, mais également de la radiesthésie.

En effet, pendant une expertise géobiologique, les experts peuvent détecter certaines ondes avec des appareils scientifiques sophistiqués, mais d’autres, beaucoup plus subtiles, ne peuvent être détectées qu’à l’aide d’outils comme les baguettes de sourcier, le pendule, ou l’antenne de Lecher – d’où les doutes des personnes orientées sur la science strictement encadrée.

La géobiologie est alors spécialisée dans les phénomènes invisibles. Elle se comprend comme la médecine de l’habitat des temps modernes, dont les pratiques nécessitent des qualités à la fois techniques et sensorielles pour agir sur le potentiel régénérateur qu’un lieu peut avoir sur ces occupants.

Les lieux ont une influence sur notre vie et notre santé ! Cela est une évidence autant dans le Feng Shui traditionnel que dans la géobiologie qui se veut plus moderne et plus au goût occidental.

Qui n’a jamais ressenti cette mauvaise ou bonne impression en entrant dans un lieu ? Combien d’autres voient leurs petits ennuis de santé disparaître subitement dès qu’ils quittent leurs maisons quelques jours ? Pourquoi certaines personnes se plaignent d’être toujours fatiguées ou malades depuis qu’elles ont déménagé ou changé de bureau ?

Certaines zones d’une pièce peuvent se révéler perturbatrices pour l’organisme lorsque l’on y demeure trop longtemps. C’est la raison pourquoi c’est primordial de bien choisir l’emplacement de notre lit, de notre canapé ou de notre bureau : nous y passons plusieurs heures par jour ou par nuit, et ces lieux ont une influence énorme sur notre santé et nos états émotionnels et mentaux. Une bonne partie de notre équilibre intérieur et de notre bien-être peuvent en dépendre !

Une exposition prolongée à ces ondes nocives provoque  selon la sensibilité de chacun des troubles du comportement  et /ou de graves problèmes de santé : stress, saute d’humeur, fatigue chronique, manque de concentration, maux de tête à répétition, troubles du sommeil, perte de mémoire, dépression nerveuse, baisse du système immunitaire, dérèglements endocriniens et parfois maladies dégénératives et cancers.

La géobiologie – mais bien sûr également le Feng Shui – permettent de neutraliser ces phénomènes. Recourir à l’expertise géobiologique contribue à solutionner les problèmes physiologiques des occupants d’un lieu donné et d’en préserver leur qualité de vie, par le rééquilibre, la neutralisation des effets des ondes et phénomènes invisibles, pour retrouver mieux être et vitalité chez soi et en soi durablement.

Quand choisir la géobiologie, et quand plutôt le Feng Shui ?

Le géobiologue est chargé d’accompagner les personnes qui envisagent de devenir propriétaire, ou par l’acquisition d’un immobilier ancien ou par la construction d’un neuf.

Le professionnel en géobiologie accompagne les futurs propriétaires dans leur projet, dans le cadre d’un service complètement individualisé et sur-mesure. En harmonie complète avec les futurs propriétaires, il peut intervenir sur le choix du terrain, sur l’emplacement de la maison sur ce terrain, et bien entendu, sur les plans de la maison en eux-mêmes.

Le géobiologue s’immerge dans l’environnement du projet de construction, étudie et observe les paramètres extérieurs pouvant influer sur la santé et le bien-être des êtres humains. Il constate l’environnement visible (aménagements urbains, constructions, nature) et l’environnement invisible (énergies, ondes, etc.). Selon ses constats, il effectue une modélisation fine afin d’adapter au mieux le projet aux futurs propriétaires et de proposer un projet dans les règles de l’art de la géobiologie et du Feng Shui.

En cas de problème de santé, de maux physiques ou d’angoisses sans raisons, particulièrement suite à un emménagement, le géobiologue peut apporter des solutions dans l’habitat.

Le spécialiste du Feng Shui travaille sur un niveau très subtile et très intuitif. Très souvent, le Feng shui est utilisé pour l’aménagement d’un intérieur harmonieux, dans le choix des couleurs, des matières, des plantes, de l’ameublement, etc. L’expert en Feng Shui a pour rôle de fluidifier les énergies pour apporter le bien-être physique et psychique aux habitants : il travaille avec le Qi et l’énergie vitale existant. Il doit comprendre et connaître les habitudes et modes de vie de ses clients, afin d’adapter les principes du Feng shui à leur personnalité et à leurs habitudes de vie. Le consultant ou expert Feng Shui étudie comment l’agencement de la maison influence le vécu de ses occupants, tel un miroir.

Agir avec cette technique permet de mieux se connaitre, de gagner en vitalité et d’apporter des solutions d’évolution au travers de l’aménagement et de la décoration.

On peut donc retenir qu’avant un achat ou la construction d’une maison, on recourt plutôt à un géobiologue qui aidera de trouver le meilleur emplacement sans nuisance géobiologique ; par contre, si vous êtes déjà bien installé dans votre logement et vous désirez surtout fluidifier l’énergie vitale par des changements intérieurs et par une modification de la décoration intérieure, le consultant en Feng Shui sera le professionnel adapté à votre projet.

 

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin. Ce site ne permet pas de faire de diagnostic médicale ni une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Crédits/sources images: NHA


Taggé , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

avatar
  Notifications  
Me notifier des