Yin Yang

Le Yin Yang représente les deux principes fondamentaux de la philosophie chinoise. Les forces de tout ce qui existe dans l’Univers sont en mouvement constant. Alors que le mouvement se poursuit, chacune des forces se transforme progressivement en l’autre, du Yin vers le Yang et inversement. Les deux forment ensemble le Qi, l’énergie vitale de tout être vivant. Complémentaires, ils représentent les deux extrêmes d’un tout et coexistent ensemble. Le Yin Yang est la base du dualité neutre (et non du dualisme jugeant).

Le Yin Yang est largement utilisé dans l’analyse de tous les phénomènes de la vie et du cosmos. Ce ne sont en rien des substances, ni des « forces » ou des « énergies », mais ce sont simplement des étiquettes pour qualifier les composantes différentes d’une dualité, qui sont à la fois, opposées et complémentaires. Le Yin et le Yang n’existent pas en eux-mêmes ni hors d’une relation les liant.

Le Yin Yang ne fait donc partie d’aucune religion ou de dogme similaire. Ce concept s’intègre facilement dans toutes les théories énergétiques, pour trouver des explications plausibles de phénomènes vibratoires qui concernent notre énergie vitale et le taux vibratoire.

Le concept du Yin Yang se trouve dans une multitude de traditions spirituelles et énergétiques venant de l’Asie : Feng Shui, MTC (médecine traditionnelle chinoise), acupuncture, acupressure, alimentation selon MTC, Qi Gong, Tai Chi, Taoïsme, Confucianisme, Bouddhisme ou encore Yoga et Ayurveda.

Mais le principe du Qi (énergie vitale ou universelle) et du Yin Yang sont de plus en plus connus et adaptés dans des principes vibratoires de l’Occident, vue la simplicité et la logique des explications fournies, hors de tout cadre religieux et s’adaptant à notre monde moderne qui cherche des réponses laïques.

Lire la suite …

Représentation conventionnelle des unités Bovis

André Bovis était un physicien, inventeur et chaudronnier originaire de Nice. Dans les années 1930, ses investigations personnelles lui permirent d’établir une échelle de valeur afin de quantifier l’énergie vitale contenue dans les aliments : l’échelle Bovis qui mesurait les unités Bovis était née.

André Bovis, qui cherchait à mesurer la vitalité et les vibrations des aliments, avait conçu une règle graduée de 0 à 36 000, appelée désormais le biomètre, dont l’unité de mesure est l’angström. Pour raison de facilité, ces angströms furent ensuite convertis en « Bovis » ou « unités Bovis ». Aujourd’hui, les « unités Bovis » sont souvent dénommées « UB » dans de nombreux ouvrages. Il faudrait donc également retenir que 1 angström = 1 unité Bovis (UB).

Lire la suite …

Orgonite en forme de pyramide, contenant de la fluorite

Même si souvent utilisée dans la lithothérapie, l’orgonite n’est pas une pierre, mais un matériau fait par l’humain en composant des matériaux qui ont un intérêt énergétique.

L’orgonite possède des vertus bénéfiques très vastes comme on le verra par la suite, avant tout en terme de purification électromagnétique de l’environnement et des cellules. L’orgonite à la capacité de filtrer les champs énergétiques et négatifs qui nous entourent, en les rendant positifs et bénéfiques.

C’est donc un élément qui mérite tout notre intérêt si nous cherchons à augmenter notre taux vibratoire et en même temps notre taux de vitalité et notre état de santé. 

Lire la suite …

Influences Géobiologie

De nos jours, les termes de « Feng Shui » et de « géobiologie » commencent à se démocratiser de plus en plus au sein du grand public. Il y a quelques décennies encore, décriées comme pratiques ésotériques, énergétiques et soi-disant réservées pour quelques initiés, aujourd’hui, tout le monde a déjà entendu parler de ces techniques.

Mais quelle est la différence entre le Feng Shui et la géobiologie ?

Lire la suite …

Le Feng Shui et la géobiologie

Vous passez la plupart de votre temps dans des bâtiments quelconques, que ce soit pour le travail, pour la vie personnelle ou pour les loisirs – d’où l’importance de s’occuper un peu plus près de la qualité énergétique et du Qi (également appelé Chi) de ces édifices qui nous influencent tous les jours, et cela sur tous les plans : le plan physique, le plan énergétique et le plan mental.

Ce sont les disciplines du Feng Shui et de la géobiologie qui sont les arts de premier choix pour identifier, harmoniser, équilibrer et corriger les flux énergétiques et des problèmes éventuels qui apparaissent.

Pour qui ? En général, chaque être vivant est concerné par le Feng Shui et la géobiologie. Personne ne peut se mettre à l’écart de l’énergie Qii qui circule dans tous les bâtiments, maisons, jardins, édifices et la nature.  Le Feng Shui aide à harmoniser beaucoup de secteurs de la vie : la carrière, l’amour, la vie familiale, la santé etc. Il est donc très recommandé de l’appliquer surtout aux endroits où on se trouve souvent : à la maison et au travail, mais également à l’extérieur comme la terrasse ou le jardin.

Lire la suite …

Feng Shui

Le Feng Shui est un art millénaire d’origine chinoise qui a pour but d’harmoniser l’énergie environnementale (le Qi ou Chi) d’un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être, le flux énergétique (énergie vitale) et la prospérité de ses occupants.

En Chine, on l’appelle généralement la discipline fēng shuǐ xué. Cet art vise à agencer les habitations en fonction des flux visibles (les cours d’eau) et invisibles (les vents) pour obtenir un équilibre des forces et une circulation de l’énergie. Il s’agit de l’un des arts taoïstes, au même titre que la médecine traditionnelle chinoise ou l’acupuncture, avec lesquelles il partage un tronc commun de connaissances.

Lire la suite …