Géobiologie - Les influences de notre lieu de vie sur notre santé

De nos jours, les termes de « Feng Shui » et de « géobiologie » commencent à se démocratiser de plus en plus au sein du grand public. Il y a quelques décennies encore, décriées comme pratiques ésotériques, énergétiques et soi-disant réservées pour quelques initiés, aujourd’hui, tout le monde a déjà entendu parler de ces techniques.

Mais quelle est la différence entre le Feng Shui et la géobiologie ?

Le Feng Shui et la géobiologie

Vous passez la plupart de votre temps dans des bâtiments quelconques, que ce soit pour le travail, pour la vie personnelle ou pour les loisirs – d’où l’importance de s’occuper un peu plus près de la qualité énergétique et du Qi (également appelé Chi) de ces édifices qui nous influencent tous les jours, et cela sur tous les plans : le plan physique, le plan énergétique et le plan mental.

Ce sont les disciplines du Feng Shui et de la géobiologie qui sont les arts de premier choix pour identifier, harmoniser, équilibrer et corriger les flux énergétiques et des problèmes éventuels qui apparaissent.

Pour qui ? En général, chaque être vivant est concerné par le Feng Shui et la géobiologie. Personne ne peut se mettre à l’écart de l’énergie Qii qui circule dans tous les bâtiments, maisons, jardins, édifices et la nature.  Le Feng Shui aide à harmoniser beaucoup de secteurs de la vie : la carrière, l’amour, la vie familiale, la santé etc. Il est donc très recommandé de l’appliquer surtout aux endroits où on se trouve souvent : à la maison et au travail, mais également à l’extérieur comme la terrasse ou le jardin.

Le Feng Shui est un art millénaire d’origine chinoise qui a pour but d’harmoniser l’énergie environnementale (le Qi ou Chi) d’un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être, le flux énergétique (énergie vitale) et la prospérité de ses occupants.

En Chine, on l’appelle généralement la discipline fēng shuǐ xué. Cet art vise à agencer les habitations en fonction des flux visibles (les cours d’eau) et invisibles (les vents) pour obtenir un équilibre des forces et une circulation de l’énergie. Il s’agit de l’un des arts taoïstes, au même titre que la médecine traditionnelle chinoise ou l’acupuncture, avec lesquelles il partage un tronc commun de connaissances.

Qi

  Le concept de l’énergie et du Qi (Kî en japonais, Qi en chinois; traduire kî par énergie) n’appartient pas au monde scientifique mais au domaine des pratiques énergétiques. Prenant ses sources dans la pensée chinoise du Tao, le Qi représente une substance non matérielle signifiant esprit ou souffle de