Alimentation crue

Tout d’abord la bonne nouvelle :  perdre du poids et maîtriser son poids est chose facile si l’on se nourrit d’aliments crus !

C’est en effet si facile que quiconque a l’habitude de faire par intermittence des régimes amaigrissants tout en ne parvenant qu’à un résultat temporaire se réjouira de savoir qu’avec un régime où tout est cru, la majorité des personnes perdent du poids de façon régulière sans jamais compter les calories, les glucides ou les graisses.

Les régimes pour perdre du poids les plus courants sont très souvent pauvres d’un point de vue nutritionnel, puisqu’il faut toujours renoncer à quelque chose, par exemple à certains macronutriments comme la graisse (lipides) ou les glucides.

La plupart des personnes suivent toujours le même rythme : commencer et abandonner après un certain temps un tel régime. La durée du régime dépend très souvent de la motivation de la personne ou de la faisabilité du régime.

Beaucoup de régimes provoquent des déficiences qui entraînent un terrain idéal pour les maladies, les pathologies ou la fatigue chronique ainsi que les fringales qui sont à l’origine des mauvaises habitudes alimentaires et d’une reprise de poids juste après l’arrêt du régime.

Découvrez donc une façon de perdre sainement du poids, tout en consommant des aliments qui regorgent de micronutriments, vitamines, minéraux, et de composants anti-oxydants et anti-inflammatoires.

Lire la suite …

Antioxydants et vieillissement

Un régime riche en aliments crus, pourrait-il avoir le pouvoir de freiner le vieillissement qui va main en main avec une dégénérescence physique ? Pourrait ce régime nous donner l’apparence et l’impression d’être plus jeune ? A-t-il le pouvoir d’effacer quelques-unes des modifications dues à l’âge qui ont déjà eu lieu dans l’organisme ?  

Voici quelques questions qui se posent quand on pense à l’alimentation crue, dans le cadre du vieillissement accéléré de l’organisme. Ce phénomène est très répandu de nos jours, à cause des mauvaises habitudes de vie très répandues et à cause des influences écologiques, agro-chimiques et industrielles néfastes sur la qualité de nos aliments, de notre air et de la totalité de notre environnement tout court.

Peu d’études se sont réellement focalisées sur les propriétés rajeunissantes des aliments crus qui contiennent une panoplie d’éléments prometteurs qui prolongent la vie. Il y a néanmoins de fortes indications, provenant de nos connaissances de leurs effets biochimiques, physiologiques et énergisantes ainsi que de l’état mental et de l’état physique de personnes qui se nourrissent essentiellement avec des aliments crus, pour que la réponse à ces questions semble être clairement un grand « oui ».

Lire la suite …

Produits laitiers crus

Aujourd’hui, les adeptes de l’alimentation crue intègrent bien souvent différentes sortes d’aliments, plus ou moins controversés, tels que les produits laitiers crus (ou traités). 

Finalement, dans le contexte des produits laitiers, la question ne se pose pas uniquement sur leur crudité. Depuis des décennies, les controverses existent (et n’ont encore toujours pas trouvé une réponse satisfaisante), si les produits laitiers sont tout généralement à recommander ou non. Malheureusement, ces discussions, même scientifiques, se réduisent sur les produits laitiers transformés et industriels, mais pas le lait cru (ce qui changerait la donne drastiquement).

Découvrons donc pourquoi les produits laitiers crus ne sont aucunement équivalents aux produits laitiers industriels et traités UHT ! 

Lire la suite …

Protéines animales crues

Beaucoup de personnes qui suivent un régime en alimentation crue, sont entièrement végétaliennes (Raw vegan). Elles ne mangent pas de protéines animales, donc ni produits ni sous-produits d’animaux (produits laitiers, œufs, viandes, volaille, poisson, fruits de mer, coquillages etc.). D’autres préfèrent de profiter des vertus des aliments crus au maximum, sans pour autant abandonner toutes les protéines animales, crues ou cuites. Encore d’autres – et probablement la majeure partie des personnes qui s’intéressent à l’alimentation vivante et crue – intègrent les crudités végétales dans leur quotidien,  à une proportion variable et changeante, en évitant largement la question des protéines animales crues.

Il ne faut pas faire de cette forme d’alimentation (crue et vivante) une religion, mais on peut quand-même être conscient que chaque aliment végétal cru ou peu cuit que l’on mange est un pas vers une meilleure santé. Et les les produits d’origine animale, est-ce identique ? Les viandes et les poissons, sont-ils également plus sains en état cru ?

Le choix revient bien sûr à chacun, à quel point il ajoutera des produits d’origine animale crus ou cuits dans son alimentation. Mais comment faire pour profiter un maximum des composants nutritifs d’une viande ou d’un poisson sans les dévorer complètement crus, quelque chose qui dégoûte ou révolte la plupart d’entre nous ? Il y a plusieurs solutions à ce problème !

Lire la suite …

Qualité des aliments crus

L’alimentation crue ouvre la porte à un univers de saveurs par des aliments dont les qualités nutritives et gustatives ne sont pas altérées par la cuisson. Tous les nutriments s’y trouvent en abondance : vitamines, minéraux, enzymes, antioxydants, polyphénols … pour enchanter nos palais et notre organisme entier !

Par contre, afin de pouvoir être dégustés en état cru, la qualité des aliments crus est encore plus importante que la qualité des aliments cuits, quelques règles d’hygiène strictes s’imposeront donc ! 

Et ce n’est pas tout ! Certains aliments peuvent s’avérer dangereux quand ils sont consommés à l’état cru parce qu’ils contiennent des substances phytochimiques qui sont toxiques. Ces aliments doivent être cuits avant leur consommation, même si on est un fervent adepte du crudivorisme et de l’alimentation vivante. D’autres peuvent être dégustés après germination et contenir ainsi une multitude d’éléments intéressants pour la santé. 

 

Lire la suite …

Alimentation crue

Un régime riche en aliments crus et vivants peut sembler pour beaucoup de monde assez extraordinaire, voire impossible à réaliser.

Mais ce que la plupart des personnes ne réalisent pas, c’est qu’en mangeant des aliments vivants, on sentira petit à petit qu’un tel régime n’est pas seulement bon pour la santé mais devient rapidement ce que l’on préfère.

Les aliments vivants vibrent qu’une qualité particulière d’énergie – et ceci se sent ! Cette énergie, lorsque nous la consommons régulièrement, opère des changements physiques aussi  bien que mentaux, nous procurant force, clarté d’esprit, confiance et un sentiment de bien-être qui nous donne envie de faire ce qu’il y a de mieux pour notre organisme.

L’alimentation vivante aiguise nos sens de sorte que les odeurs, les goûts et les textures des aliments deviennent une source de joie toujours plus grande. En peu de temps, une pizza ou un dessert au chocolat perdent leur attrait. On réalisera à quel point ces aliments préfabriqués, raffinés et industriels, sans aucun nutriment d’intérêt pour notre organisme, n’ont aucune personnalité, aucune qualité.

Lire la suite …

Alimentation crue

L’ alimentation vivante et la biodisponibilité des aliments sont des clés fondamentales pour rester en bonne santé et pour combattre nos maladies et dégénérescences de civilisation. 

Est-ce que notre organisme peut vraiment utiliser tous les micronutriments que l’on lui met à disposition ? Malheureusement non. L’assimilation dépendra de la biodisponibilité des micronutriments. La biodisponibilité est le pourcentage d’un nutriment absorbé pendant la digestion et le métabolisme, surtout par la muqueuse intestinale.

Cet article essaie de faire un peu de lumière sur la façon comment la biodisponibilité de ces éléments précieux peut être activement influencée par nos choix d’alimentation.

Lire la suite …

Protéines dénaturées

Les protéines sont essentielles pour la vie. Les protéines ? Pour être plus correct, il faudrait dire que les acides aminés, les composants moléculaires de la protéine, sont indispensables à la vie. Et les protéines cuites et transformées qui sont des protéines dénaturées – ont-elles encore la même valeur ?

On peut dire que sans acides aminés, la vie ne peut pas exister, en tout cas pas comme nous la connaissons.

Les protéines sont les « briques » de l’organisme, autant chez les êtres humains que chez les animaux. Elles permettent la constitution de nos muscles, de nos os, de nos organes, de notre cerveau, de notre sang, de notre système nerveux, de nos cheveux, de notre peau… bref, de tout notre organisme.

De plus, elles sont indispensables pour le fonctionnement correct de notre corps : hormones, enzymes, notre système immunitaire, notre métabolisme – tout dépend des protéines et de leur aptitude de nous donner dont nous avons besoin.

Ce sont donc des nutriments absolument indispensables à la vie ! Et il est alors primordial de veiller à que ce constituant indispensable soit de la meilleure qualité possible ! Mais la qualité est très rapidement compromise par la cuisson – et les protéines dénaturées par la cuisson en grande quantité peuvent être à l’origine de nombreux problèmes de santé.

Les protéines dénaturées sont quasiment inévitables – sauf pour les crudivores – mais on peut tout à fait limiter leur impact. Et finalement, peut-être sont-elles moins dramatique que l’on pense …

 Lire la suite …

Alimentation vivante

Pour rester en bonne santé, notre corps doit se nettoyer, se détoxiquer et se régénérer en permanence.

Des milliers de cellules meurent et naissent à chaque seconde; certaines parties du corps sont ainsi entièrement renouvelées en quelques jours, d’autres en quelques années. Il est donc nécessaire que la qualité de la nourriture apportée au corps attribue à la qualité de nos cellules.

Certes, ce n’est pas uniquement l’alimentation qui influence la régénération de nos cellules, mais également l’air, nos émotions, nos pensées, notre sommeil et notre style de vie jouent un rôle essentiel. Mais la qualité de notre alimentation est un facteur essentiel de vitalité et de santé : une alimentation vivante est le premier pas vers une meilleure santé.

Lire la suite …

Le degré de transformation des aliments industriels influe sur la santé.

Depuis la domestication du feu, survenue voici plus d’un million d’années, qui a permis la cuisson des aliments, l’humanité a vécu trois autres transitions nutritionnelles majeures.

La première s’est produite voici environ 12 000 ans, quand nos ancêtres chasseurs-cueilleurs sont devenus agriculteurs-éleveurs, marquant le passage du Paléolithique au Néolithique. L’être humain s’est alors mis à consommer de façon plus massive céréales, produits laitiers et viandes d’élevage.

La seconde transition correspond à la production des premiers aliments industriels, au XVIIIe siècle, après l’invention de la machine à vapeur en Angleterre. Suite à la mise au point de l’appertisation, en 1795, la conserve en devient l’emblème.

Enfin, la troisième transition nutritionnelle a eu lieu dans les années 1980, avec le passage des aliments industriels aux aliments ultratransformés. Cette étape traduit une artificialisation croissante de notre alimentation : les aliments contiennent de plus en plus d’ingrédients ou d’additifs artificiels.

Cette dernière transition est concomitante de l’explosion des prévalences de maladies chroniques et la stagnation – voire parfois la baisse – de l’espérance de vie en bonne santé (qui est aujourd’hui, en moyenne, de 63 ans en France).

Lire la suite …