Colles et cristaux : les cristaux et la surcharge cristalloïde (Partie 3)

Surcharge cristalloide

Après la surcharge colloïdale et les colles, nous aborderons dans cet article l’autre grande famille de surcharges en naturopathie et les approches holistiques : la surcharge cristalloïde et les cristaux. Les cristaux qui forment finalement la surcharge cristalloïde sont de forme cristalline, autrement dit les atomes qui les constituent sont disposés de telle manière à donner des formes géométriques définies (par opposition à l’état amorphe et non structuré des colles). Ces formes géométriques sont des lignes droites et des surfaces planes typiques des cristaux de roche, de sucre ou de sel. Cette structure confère fermeté et résistance aux cristaux. Ils sont … Lire plus

Colles et cristaux – La glaire, signe de colles présentes (Partie 2)

Glaires et mucus

La glaire est une substance visqueuse produite par les cellules de diverses muqueuses de l’organisme. En naturopathie, elle fait partie de la famille des colles. Les muqueuses sont des membranes recouvrant la paroi interne des cavités naturelles de l’organisme comme l’intérieur de la bouche, des narines, les intestins, etc. La glaire peut être produite naturellement, comme par exemple la glaire cervicale. La glaire peut aussi être produite suite à une infection. L’exemple le plus connu est celui de la « morve » s’écoulant du nez à cause d’un rhume. Certains déchets métaboliques sont des glaires (matière visqueuse) et, comme toutes les … Lire plus

Colles et cristaux : les colles et la surcharge colloïdale (Partie 1)

Colles - Dépôt de lipides

  Les connaissances sur les colles et les cristaux sont primordiales dans la naturopathie et dans le combat efficace de la toxémie. Les colles et les cristaux sont en principe les causes principales de toute genèse de maladie chronique. On parle donc de surcharge colloïdale et de surcharge cristalloïde. Chacun peut vérifier et observer sur soi-même que les maladies sont dues à la présence de substances indésirables dans l’organisme (toxiques et toxines). Pour aller plus loin Humorisme, Partie 2 – Les émonctoiresColles et cristaux – La glaire, signe de colles présentes (Partie 2)Toxémie – Une surcharge de l’organisme avec des … Lire plus

Vitalisme, Partie 2 – L’évaluation de la force vitale

Dans l’article sur le vitalisme (partie 1), on a vu que la force vitale est omniprésente. Cette énergie fait partie des piliers de la santé holistique qui essaie de comprendre chaque personne dans sa globalité. Mais comment peut-on évaluer exactement cette énergie qui est la force vitale, invisible à l’oeil nu? Découvrons les méthodes traditionnelles et bien sûr les techniques existantes aujourd’hui qui nous montrent les preuves que la force vitale n’est pas seulement une imagination ancestrale pour des phénomènes non explicables scientifiquement, mais que l’énergie vitale est tout à fait existante et liée à tout organisme vivant. Parmi ces … Lire plus

Vitalisme, Partie 1 – La force vitale est à la base de toute vie

Il n’y a qu’en Europe occidentale que les termes d’énergie vitale ou de vitalisme ont été complètement oublié et ne font plus partie de la culture. On peut d’ailleurs relever les différentes appellations de l’énergie vitale à travers le monde : le Prâna en Inde, le Qi ou Ki au Japon et en Chine, le Ruh en médecine Hébraïque, Mana en Polynésie, Chu’lel chez les Mayas ou encore Pneuma en médecine Grecque. On pourra ainsi remarquer une universalité du concept du vitalisme dans le temps et dans l’espace. On peut retrouver facilement des exemples de manifestation de notre force vitale et … Lire plus

Humorisme, Partie 3 – La traversée humorale

La traversée humorale des nutriments est une étape importante et peu étudiée par les physiologistes classiques. Il faut s’imaginer les éléments dégradés de la digestion (glucose, acides aminés, acides gras essentiels et beaucoup d’autres) pénétrer la lumière intestinale, pour gagner la voie sanguine portale par le foie ou par la voie lymphatique mésentérique. Une fois dans ces liquides, ils doivent parvenir aux cellules cibles nécessitant ces apports nutritionnels : cellules musculaires, cérébrales, osseuses, par exemple. Or ce trajet n’est pas de tout repos ; des rétrécissements (plaques athéromateuses), des ralentissements surtout (stases sanguines) perturbent ce cheminement qui ne devrait pas durer, en … Lire plus

Humorisme, Partie 2 – Les émonctoires

  Cet article est la suite de “Humorisme, Partie 1 – L’approche par les liquides de l’organisme”. Comme on l’a vu dans l’article précédent, l’humorisme représente le pôle scientifique dans la naturopathie ou l’approche holistique. Les humeurs sont les différents liquides du corps humain comme le sang, la lymphe, la bile jaune, la bile noire, les liquides inter-cellulaires et les liquides intra-cellulaires. L’encrassement de ces humeurs influence la qualité du terrain et peut être à la source de la genèse d’une maladie chronique. Lorsqu’il y a une surcharge en toxines ou en toxiques, ceux-ci s’accumulent dans les humeurs (ou liquides physiologiques) … Lire plus

Le terrain dans l’approche holistique – Introduction

La définition du terme « terrain » est une chose difficile, mais en même temps plus que fondamental dans la naturopathie et dans la médecine holistique. Sa définition peut être très différente, dépendant de l’approche concernée. A la base, il s’agit d’une notion que nous connaissons tous très bien : nous sommes différents les uns des autres, nous n’avons pas le même fonctionnement biologique, les mêmes réactions. Celui-ci aura toujours froid, celle-là pourra manger ce qu’elle veut sans grossir, un autre sera en pleine forme quand il pleut, alors que cela plongera son voisin dans une dépression totale, et l’on pourrait multiplier … Lire plus

Humorisme, Partie 1 – L’approche par les liquides de l’organisme

L’humorisme représente le pôle scientifique dans la naturopathie ou l’approche holistique. Les humeurs sont les différents liquides du corps humain. Hippocrate est le premier à avoir fait des recherches sur les humeurs et sur l’humorisme, en reprenant lui-même les travaux de Pythagore. Ses travaux sur les humeurs l’on amené à définir les quatre tempéraments lié aux quatre humeurs principales. Pour Hippocrate la maladie est un excès d’une de ces humeurs. Son approche de terrain consiste à rééquilibrer celles-ci pour ramener le patient à son point d’équilibre. Ensuite ses travaux ont été repris par Paracelse puis plus récemment par Paul Carton.   … Lire plus

Causalisme – Chercher la cause de la cause de la cause de la maladie

Le causalisme fait partie des cinq piliers de la naturopathie: humorisme, causalisme, hygiénisme, vitalisme et holisme. Le causalisme s’inscrit dans le cadre hippocratique déjà évoqué précédemment ; il s’agit de rechercher la cause de la cause de la cause de la maladie, afin d’être un authentique thérapeute holistique qui prend toute la globalité d’une personne en considération. Le causalisme fait partie la méthodologique. Traiter la cause initiale pour le thérapeute, non seulement est exigeant en terme d’investigation, mais pas toujours valorisant à court terme. En effet les résultats sont souvent loin d’être immédiats ou rapides comme pour l’approche anti symptomatique. Hippocrate nous … Lire plus

Hygiénisme – Comprendre et suivre les lois de la vie

Hygiénisme

L’ hygiénisme est un concept appartenant typiquement au domaine de la naturopathie. L’ hygiénisme est un des cinq piliers de la naturopathie, ensemble avec l’humorisme, l’holisme, le causalisme et le vitalisme. L’ hygiénisme, c’est l’hygiène de vie à travers les différentes techniques naturelles de santé et de facteurs de santé, comme l’air, l’eau, le soleil, la nourriture, le repos, le sommeil, les exercices physiques, les attitudes mentales et le rythme travail/loisirs/repos. Dans l’ hygiénisme, il s’agit de comprendre les lois de la vie, l’intelligence de la création, et de se mettre en accord avec cette dernière, puis d’utiliser les nombreuses … Lire plus

Les cinq principes de la naturopathie

Tout généralement, la santé holistique repose sur les cinq principes de la naturopathie qui sont des principes de base pour toute approche naturelle et/ou alternative : La naturopathie est l’alliée de la force vitale autoguérisseuse : le thérapeute en santé holistique la stimule, va dans son sens, réveille sa puissance, il vous aide à rétablir, en vous, les conditions nécessaires à la santé. En plus, en complément à ces cinq principes de la naturopathie, l’approche holistique rajoute – comme son nom l’indique – le concept d’holisme (du grec “holos”, tout entier) : c’est une médecine « holistique », qui entend traiter la … Lire plus

Les cinq piliers de la naturopathie

La naturopathie repose sur cinq piliers que l’on appelle les 5 « -ismes » : Humorisme : l’humorisme représente le pôle scientifique. Les humeurs sont les différents liquides du corps humain : le sang, la lymphe canalisée, la lymphe inter-cellulaire, la lymphe intra-cellulaire, le liquide céphalo-rachidien etc. L’eau tient donc une place primordiale dans l’organisme puisqu’elle constitue 70% du corps humain adulte (90% à la naissance et de moins en moins avec l’âge avançant). L’un des rôles du naturopathe va être de veiller au bon équilibre physiologique de ces liquides nourriciers, et d’éviter les surcharges que l’on appelle toxiques et toxines, les carences en vitamines, … Lire plus

Genèse des maladies – Développement des pathologies

Les troubles de santé ou la genèse des maladies traduisent les efforts de l’organisme pour se débarrasser des déchets qui l’encombrent et qui se sont accumulés au fil du temps. Dans ce type de situation, les émonctoires vont être sollicités pour évacuer hors du corps les éléments indésirables issus des surcharges humorales et cellulaires. Mais il arrive parfois que le niveau d’épuisement de l’organisme est tel, que les émonctoires naturels perdent leur efficacité et sont relayés par ce que l’on appelle des émonctoires de substitution ou émonctoires relais. Ces émonctoires relais déclenchent des troubles qui sont en rapport direct avec … Lire plus

Maladie aiguë individuelle et collective – Quelle différence avec la maladie chronique?

En présence d’une affection quelconque, la première question se pose toujours : S’agit-il d’une maladie aiguë ? S’agit-il d’une maladie chronique ? Tout généralement, on peut également classer les maladies en trois stades : Stade aigu : la force vitale a atteint son maximum. Ce stade concerne généralement les personnes jeunes, dynamiques et sujettes à des maladies infantiles centrifuges avec des symptômes aigus. En général, la médecine classique préconise des traitements de type antibiotique ou anti-inflammatoire en fonction de l’affection. Si l’administration de tels médicaments est indispensable, il convient par la suite d’analyser et de corriger son hygiène de vie pour ne pas … Lire plus