Taux vibratoire élevé

Le taux vibratoire de chaque Être vivant varie d’un individu à l’autre, en fonction de son degré d’évolution personnelle, énergétique, karmique, émotionnelle et spirituelle.

Ce taux vibratoire peut être mesuré avec le biomètre Bovis, en unités Bovis (UB). Deux personnes de la même famille peuvent avoir des taux vibratoires tout à fait différents, l’un des deux peut posséder un taux vibratoire élevé, l’autre un taux un peu ou beaucoup plus bas.

Le taux vibratoire ne dépend pas de nos gènes, mais notre « paquet génétique » que l’on reçoit à notre naissance peut l’influencer sur le plan physique (par exemple par des maladies génétiques) et sur le plan énergétique (comment on gère ces maladies).

Harmonie

L’ auto-guérison est une ressource naturelle du corps humain comme de toutes les formes de vie sur terre.

Auto-équilibrage, auto-régénération, auto-guérison – le corps est naturellement biologiquement conçu et structuré pour se maintenir en santé, c’est-à-dire dans un état de bien-être naturel. Quand nous vivons harmonieusement notre vie, l’auto-guérison est un processus naturel qui se réalise constamment sans que nous n’y portions attention.

La sortie de cet état de bien-être se manifeste par une maladie plus ou moins temporaire. Il s’agit d’une rupture, d’un conflit dans ce processus naturel.

Plans vibratoires

Avant d’entrer dans les détails, essayons de faire une distinction entre quelques termes qui peuvent se prêter à confusion. Sur Internet ou dans la littérature spécialisée, on évoque des mots tels que les champs énergétiques ou vibratoires, les plans énergétiques ou vibratoires, les corps subtils, l’aura ou encore les chakras.

Quelle est la différence entre tous ces mots qui désignent des éléments vibratoires qui nous entourent ?

Les différents plans vibratoires ou énergétiques sont ceux qui existent dans tout l’Univers. Il s’agit de l’Énergie Universelle dans toutes ses facettes et niveaux vibratoires. Le terme de « plans » désigne une région vibratoire (non géographique) qui possède une certaine fréquence (vibration).

Plans vibratoires

Avant de pouvoir agir sur les plans vibratoires et influencer les corps subtils pour augmenter ainsi notre taux vibratoire, il faut bien sûr les connaître.

Il semble indispensable d’en posséder quelques notions pour pouvoir agir activement et savoir quels effets nos actions ciblées auront sur ces champs invisibles, mais bien réels. Connaître ces plans vibratoires et leur fonctionnement, et, surtout, comprendre comment ils interagissent entre eux, nous aidera à nous resituer dans l’Univers, car tout est fondé sur l’énergie et son taux vibratoire.

En physique quantique, le terme « champ d’énergie » est utilisé pour désigner de minuscules particules qui sont également appelées des « superstrings » ou « supercordes » en français. Ces superstrings se répandent dans tout l’espace de manière continue. En d’autres mots, le terme « champ d’énergie universelle » est utilisé afin de décrire le mouvement continu qui se propage en « champ » des superstrings. Donc, on l’aura bien compris, le « Champ d’Énergie » n’est qu’un autre terme pour les « superstrings ». Il s’agit d’une énergie qui est tout simplement de l’information qui vibre ou qui se déplace.

Mécanique quantique

Tout dans l’Univers possède une vibration – ce sont des fréquences du taux vibratoire ou l’ énergie vibratoire. Que ce soit une personne, un objet, une conversation, une émotion ou une simple pensée, absolument tout possède de l’ énergie vibratoire et donc des fréquences vibratoires.

Le taux vibratoire ou encore l’ énergie vibratoire qui caractérise tout Être vivant (en font partie les humains et les animaux, mais également les plantes, les unicellulaires et les virus) est soumis à une fluctuation permanente. Cette énergie est dynamique, variable et change donc toujours : au cours des jours et des nuits, des semaines, des mois, des années, mais également au cours des heures, dépendant de ce que l’on vit pendant la journée. Le taux vibratoire est mesurable en Unités Bovis, à l’aide de l’échelle ou le biomètre de Bovis.

Mais il y a d’autres possibilités plus « scientifiques » et donc plus exacts pour connaître son taux vibratoire : les fréquences. De manière générale, on peut définir le taux vibratoire ou l’ énergie vibratoires comme notre niveau d’énergie. Ce niveau d’énergie possède une fréquence qui n’est rien d’autre que le taux mesurable du flux d’énergie. Par conséquent, tout qui possède de l’énergie vitale a aussi une fréquence mesurable et une énergie vibratoire.

Vitalisme

Le vitalisme est un de piliers de base dans la naturopathie. Mais toutes les approches holistiques se reposent sur cette force vitale invisible mais bien existante.

Si notre médecine moderne est capable de régler de façon optimale des situations qui hier représentaient des cas désespérés (greffes d’organes, chirurgie réparatrice etc.), son regard purement matérialiste l’a incontestablement éloignée d’une vision qui pourtant a toujours présidé dans le passé : notre corps, nos organes, nos cellules sont en relation avec une « force », une « énergie », qui organise, régule, répare nos fonctions organiques : connu comme vitalisme dans la santé holistique.

On peut retrouver facilement des exemples de manifestation de notre force vitale et de notre vitalisme lorsque l’homéostasie, qui est la régulation des fonctions vitales, s’opère. Parmi elles : le maintien de la température corporelle à 37°C, la fièvre, les catarrhes, les éruptions cutanées, la sudation, les vomissements, le phénomène d’inflammation, la cicatrisation, la réossification, l’anastomose vasculaire (auto-reconstruction des capillaires après destruction), l’évanouissement (pour échapper à l’insupportable) et beaucoup d’autres.