Taux de cholestérol

Les colles d’origine lipidique (Partie 3) Pour connaître le taux de cholestérol précis, il faudra procéder à un bilan lipidique. Du point de vue naturopathique, le cholestérol fait partie des colles et peut produire une surcharge colloïdale. Le taux de cholestérol est donc une valeur à connaître, et il y tout

Cholestérol

Les colles d’origine lipidique (Partie 2) Le cholestérol fait partie des colles d’origine lipidique, tout comme les triglycérides. Un trop de ces lipides dans notre sang peut être à l’origine d’une toxémie augmentée et provoquer des maladies à long terme. Par contre, il ne faut pas les combattre avec n’importe

L'hyperlipidémie peut être à l'origine de beaucoup de maladies, surtout cardiovasculaires.

Colles d’origine lipidique (Partie 1) Qu’est-ce l’ hyperlipidémie ? Quand votre médecin parle de l’ hyperlipidémie, c’est le fait d’avoir un taux élevé de lipides dans le sang. Il s’agit donc d’un excès de graisse. De ces lipides font partie d’un côté le cholestérol : dans cette famille, on distingue le

Fastfood - En partie responsable du diabète global

Aujourd’hui, selon l’Organisation Mondiale de la Santé OMS, il y a environ 422 millions de personnes qui souffrent du diabète dans le monde (2014). Le nombre de diabétiques chez les adultes de plus de 18 ans est passé ainsi de 4.7 % en 1980 à 8.5 % en 2014. Ce

Fibroblaste avec noyau

Le tissu conjonctif de soutien est essentiellement spécialisé dans la connections, le soutien, l’emballage, la nutrition et la défense des organes. De nombreux types cellulaires proviennent de la différenciation des cellules mésenchymateuses. Le tissu conjonctif de soutien se caractérise par une consistance de la substance fondamentale variable. Dans le tissu

Tissu conjonctif

Les tissus conjonctifs sont sans aucun doute les tissus les plus représentés dans l’organisme humain ou animalier (deux tiers du volume total chez l’être humain et chez la plupart des animaux). Ils sont très diversifiés, tant sur le plan morphologique que sur le plan fonctionnel. Ce sont des tissus qui

Le diabète n'est pas une fatalité!

La bonne nouvelle tout d’abord : non, le diabète n’est pas une fatalité ! Même s’il s’agit d’une maladie chronique avec des conséquences qui peuvent être néfastes, même fatales, on peut la combattre ! Il y a beaucoup de fronts sur lesquels on peut agir pour améliorer la maladie, la

Oxydation cellulaire

De manière générale, on peut dire que chaque surcharge quelconque génère du stress oxydatif pour l’organisme. Le stress oxydatif est synonyme d’une oxydation cellulaire. Cette surcharge est très souvent d’abord exogène (venu de sources extérieures) et se convertit ensuite en surcharge endogène (intérieur) par le métabolisme, quand notre organisme essaie

Autres lésions cellulaires

Au niveau cellulaire, il existe encore d’autres anomalies possibles. Comme dans les cas de l’atrophie – hypertrophie ou de l’hypoplasie – hyperplasie, l’homéostasie normale est dérangée ou défectueuse. Lorsque l’environnement cellulaire ou tissulaire est modifié, par des exigences physiologiques plus importantes ou des circonstances pathologiques, il existe des adaptations cellulaires et

Stress oxydatif

  Dans « stress oxydatif », (également « stress oxydant »), le mot « stress » n’a pas la même signification que le stress psychique ou psychosocial, il s’agit d’une agression chimique oxydative de notre organisme. Le stress oxydatif ou également appelé stress oxydant est accusé d’être à la base de nombreuses

Radicaux libres - Rouille des cellules

Les radicaux libres sont des molécules chimiques instables produites en faible quantité par l’organisme. Ils sont principalement synthétisés dans la cellule lors de réactions avec l’oxygène. Cette instabilité chimique fait que ces substances sont très réactives et certaines des réactions avec des structures de la cellule entrainent des dégâts en

Hypertrophie cellulaire

L’ hypertrophie est l’augmentation réversible ou irréversible de volume d’un organe en rapport avec les modifications anatomiques dues à des altérations de son fonctionnement et ceci de manière variable. L’hypertrophie cellulaire est une augmentation réversible ou irréversible de la taille d’une cellule en rapport avec une augmentation de la taille

Hyperplasie nodulaire

L’ hyperplasie cellulaire est l’augmentation anormale du nombre de cellules d’un tissu ou d’un organe, sans modification de l’architecture, résultant habituellement en l’augmentation de volume du tissu ou de l’organe concerné. Elle est habituellement témoin d’une hyperactivité fonctionnelle. On observera la différence à l’hypertrophie où ce n’est pas le nombre,