Covid-19 Spike

Les chercheurs de la Washington University School of Medicine de St. Louis ont découvert une nouvelle voie d’infection du Covid-19 qui pourrait changer notre combat contre ce virus.

Normalement, pour infecter son hôte, le virus SARS-CoV-2 s’attache à une protéine présente à la surface des cellules, notamment pulmonaires. Il s’agit du fameux récepteur ACE2.

L’ACE2 est une protéine clé dans la physiologie du virus Covid-19. Cette protéine est absolument nécessaire pour l’entrée du virus SARS-CoV-2 dans les cellules de l’hôte.

Une nouvelle mutation du virus, découverte tout récemment, serait capable de pénétrer dans les cellules, et cela non pas par le récepteur ACE2, comme d’habitude, mais par une autre voie. Étant donné que tous les vaccins Covid-19 et les anticorps thérapeutiques visent la protéine Spike et le passage du récepteur ACE2 dans les cellules, cette nouvelle capacité du virus pourrait changer les voies d’infection et notre combat vaccinal. Cette nouvelle voie d’infection du Covid-19 aurait la capacité de mettre en question tous nos efforts !

Quelles pourraient être les conséquences de cette seconde voie d’infection possible sur la propagation du Covid-19 et sur les vaccins existants ?

Lire la suite …

ADN, Génétique

À l’heure où nous produisons de plus en plus de données et où se pose la question de leur stockage, les biologistes s’intéressant à ce problème se sont tournés vers l’un des « disques durs » les plus compacts qui soient : l’ADN. On appelle cela le stockage in vitro et, par la suite, le stockage in vivo.

En effet, l’ADN qui est une macromolécule présente dans toutes les cellules, contient toute l’information nécessaire au bon fonctionnement et à la reproduction de celles-ci, encodées dans ses quatre bases A, C, G et T. Sur ce principe, ne pourrait-il pas contenir des données créées par l’être humain et utilisé comme un espace de stockage in vivo ? Avec des données encodées dans les bases de l’ADN comme elles le sont sous forme de 0 et de 1 dans un ordinateur, au sein du codage binaire ?

Depuis quelques années, de nombreuses recherches se penchent sur la possibilité de stocker des données dans l’ADN. Celui peut être in vivo (stockage au sein de la cellule vivante) ou in vitro (stockage en laboratoire dans des cellules vivantes de synthèse). Cette solution technologique serait, selon ses promoteurs, une piste pour répondre aux difficultés de stockage de données qui se poseront dans quelques années.

Lire la suite …

Obésité

Ce syndrome métabolique est une pathologie très répandue et, en grande partie, dû à notre alimentation moderne et à une sédentarité croissante.

Lire la suite …

Mutation Covid-19

Depuis que circulent des variants du SARS-CoV-2, une question cruciale se pose : les vaccins utilisés contre les souches « historiques » seront-elles aussi efficaces pour nous en protéger ?

Cette interrogation est légitime. Fin mars, l’Afrique du Sud a annoncé avoir revendu toutes ses doses du vaccin AstraZeneca. Des travaux scientifiques avaient en effet révélé qu’il était moins efficace contre la mutation circulant dans cette région du monde (variant 20H/501Y.V2 appartenant à la lignée B.1.351).

Qu’en est-il des vaccins à ARN ? Des chercheurs ont tenté de le découvrir. Publiés dans la revue Cell, leurs résultats suggèrent que certains variants actuellement en circulation pourraient avoir la capacité d’échapper à l’immunité acquise, que ce soit lors d’une première infection par la souche « historique » du SARS-CoV-2 ou suite à la vaccination.

Si ces travaux indiquent que la vigilance est de mise, il est toutefois beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions quant aux conséquences cliniques éventuelles. En voici les explications !

Lire la suite …

Hypertension
L’hypertension artérielle est un important facteur de risque pour plusieurs maladies et doit donc impérativement être traitée par des antihypertenseurs ou baissée naturellement par un changement fondamental des habitudes de vie.
 
Il existe plusieurs classes d’antihypertenseurs. Certains de ces médicaments qui ont comme objectif d’abaisser la tension artérielle peuvent augmenter le risque de cancer de la peau. Ces médicaments en question rendent la peau plus sensible, de sorte que les rayons UV peuvent plus facilement endommager la peau et entraîner un cancer de la peau à long terme.

Une étude a démontré que ce sont en particulier les diurétiques (thiazidiques) qui contribuent à une incidence accrue de certains types de cancer de la peau – le risque est augmenté de 75 % !

Lire la suite …

Réparation musculaire

Des muscles sains sont une partie importante d’une vie saine, même à un âge plus avancé. Mais avec l’usure due à l’utilisation quotidienne et permanente, une réparation musculaire continue s’impose au sein de tout notre organisme. Nos muscles sont obligés à se réparer constamment pour garder leur forme et pouvoir assurer leur activité parfaite.

Ce n’est qu’au cours des dernières années que la recherche scientifique a commencé à comprendre le fonctionnement et le déroulement exact de la réparation musculaire au niveau cellulaire. Une équipe de recherche japonaise a réussi à prouver maintenant que le glucose (sucre) disponible au sein de notre organisme semble avoir une influence décisive sur ce processus vital.

Ces chercheurs de l’Université de Tokyo suggèrent que de faibles taux de glucose peuvent favoriser la réparation musculaire. Dans une étude récente, l’équipe a découvert que les cellules satellites des muscles squelettiques, qui jouent un rôle clé dans la réparation musculaire, fonctionnent mieux dans les environnements à faible taux de glucose. 

Lire la suite …

Vaccin à ARNm Covid-19

Les vaccins à ARNm : quatre lettres qui ont fait le tour de la planète et désignent ce qui ressemble de plus en plus à une avancée majeure dans le domaine de la vaccination. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

L’ARN utilisé pour la vaccination appartient à la classe des ARN messagers (ARNm), une molécule peu stable, connue depuis les années 1960. Les ARNm constituent en quelque sorte le « plan de montage » des protéines dans les ribosomes, nos unités cellulaires chargées de la production des protéines. Après leur utilisation, les ARNm sont détruits.

C’est sur cette fonction que reposent les vaccins à ARNm. Le principe est en effet d’injecter dans les cellules l’information leur permettant de produire une protéine de l’agent infectieux contre lequel on souhaite obtenir une immunité (dans notre situation actuelle, il s’agit du COVID-19).

Les vaccins à ARNm possèdent de nombreux avantages et quelques désavantages bien identifiés. Un traitement médical, comme le vaccin à ARNm contre le COVID-19, n’est jamais un acte anodin et doit bien être réfléchi. De plus, cette décision doit faire l’objet d’une analyse bénéfice/risque rigoureuse.

Découvrez quelques explications dans cet article, qui aideront peut-être à prendre une décision pour ou contre les vaccins à ARNm.

Lire la suite …

Antioxydants et vieillissement

Un régime riche en aliments crus, pourrait-il avoir le pouvoir de freiner le vieillissement qui va main en main avec une dégénérescence physique ? Pourrait ce régime nous donner l’apparence et l’impression d’être plus jeune ? A-t-il le pouvoir d’effacer quelques-unes des modifications dues à l’âge qui ont déjà eu lieu dans l’organisme ?  

Voici quelques questions qui se posent quand on pense à l’alimentation crue, dans le cadre du vieillissement accéléré de l’organisme. Ce phénomène est très répandu de nos jours, à cause des mauvaises habitudes de vie très répandues et à cause des influences écologiques, agro-chimiques et industrielles néfastes sur la qualité de nos aliments, de notre air et de la totalité de notre environnement tout court.

Peu d’études se sont réellement focalisées sur les propriétés rajeunissantes des aliments crus qui contiennent une panoplie d’éléments prometteurs qui prolongent la vie. Il y a néanmoins de fortes indications, provenant de nos connaissances de leurs effets biochimiques, physiologiques et énergisantes ainsi que de l’état mental et de l’état physique de personnes qui se nourrissent essentiellement avec des aliments crus, pour que la réponse à ces questions semble être clairement un grand « oui ».

Lire la suite …

Créativité

La créativité est la capacité de chaque personne à imaginer ou construire et à mettre en œuvre une idée neuve, inconnue et peut-être inexistante auparavant. La créativité nous donne l’aptitude de créer un objet, une idée ou une solution originale qui sort des chemins battus.

Il s’agit d’un processus complexe qui inclut des aptitudes variées : émotionnelles, psychologiques, sociales et même spirituelles.

La créativité est un pilier fondamental de notre progrès intérieur et extérieur. Sans elle, le progrès scientifique, mais également technologique ne serait pas possible. En même temps, notre développement personnel stagnerait également, nous n’avancerions pas dans notre vie. 

Mais d’où vient cette créativité ? Pourquoi une personne est plus créative que l’autre ? Est-elle vraiment située dans l’hémisphère droit de notre cerveau, ou peut-être ailleurs ?

Lire la suite …

Mâchoire inférieure d'un requin

D’un point de vue anatomique, nos dents font partie de l’appareil digestifs. Ce sont des organes minéralisés qui ont évolué de manière très différente dans les différentes lignées de vertébrés. Ainsi, les mammifères présentent des types dentaires très distincts, et d’autres, comme les oiseaux, ont subi une perte complète de la dentition.

L’évolution des dents dans l’histoire dépend en grande partie du régime alimentaire. Chez les dents des mammifères, on peut observer une très grande spécialisation dentaire.

Le tissu dentaire fait partie des tissus conjonctifs.

Les quatre principaux tissus qui constituent la dent sont l’émail (améloblastes), la dentine, le cément et la pulpe dentaire.

Lire la suite …

Hypercholestérolémie

Dans le langage courant, l’hypercholestérolémie correspond, à une augmentation ou un excès du cholestérol LDL, donc du « mauvais cholestérol », qui est un facteur de risque cardiovasculaire. Il peut être responsable de maladies cardiovasculaires telles qu’un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral ou une artériopathie oblitérante des membres inférieurs.

L’hypercholestérolémie fait partie des pathologies de la famille des hyperlipidémies ou dyslipidémies. Dans ce groupe, on trouve également l’hypertriglycéridémie qui est un excès de triglycérides dans le sang avec des conséquences relativement similaire à l’hypercholestérolémie.

Dans la naturopathie, l’hypercholestérolémie est considérée comme une surcharge colloïdale.

Lire la suite …

Cellule T - Lymphocyte 

La cellule est l’unité biologique structurelle et fonctionnelle fondamentale de tous les êtres vivants connus. C’est la plus petite unité vivante capable de se reproduire de façon autonome. Elle est l’élément fonctionnel et structural qui compose les tissus et organes des êtres vivants. Elle contient l’information génétique de l’individu et est à l’origine de la création biologique.

Tout généralement, les scientifiques distinguent deux grands groupes de substances :

La matière organique est formée de substances fabriquées par les êtres vivants, riches en atomes de carbone, hydrogène, oxygène et azote. Les glucides, protides et lipides sont des substances caractéristiques de la matière organique. Ce sont les cellules.

La matière minérale et inorganique, formée de substances non vivantes : les roches et les sels minéraux, l’eau, les substances contenues dans l’air comme le dioxyde de carbone. Le calcium, le magnésium, le fer etc. sont des minéraux importants pour notre santé.

Lire la suite …

Viande rouge

De manière générale, on peut dire que chaque surcharge quelconque génère du stress oxydatif pour l’organisme. Le stress oxydatif est synonyme d’une oxydation cellulaire.

Cette surcharge est très souvent d’abord exogène (venu de sources extérieures) et se convertit ensuite en surcharge endogène (intérieur) par le métabolisme, quand notre organisme essaie de digérer ou de se débarrasser des toxiques ingérés.

Lire la suite …

Tissu conjonctif

Le tissu conjonctif est sans aucun doute le type de tissus le plus représenté dans l’organisme humain ou animalier (deux tiers du volume total chez l’être humain et chez la plupart des animaux). Ce groupe tissulaire est très diversifié, tant sur le plan morphologique que sur le plan fonctionnel.

Ce sont des tissus qui dérivent du mésenchyme (tissu de soutien embryonnaire qui est à l’origine de la plupart des tissus organiques chez l’adulte). Ils ont tous une architecture diffuse, occupant souvent des espaces sans limite nette. Dans tous les cas, les cellules constitutives ne sont pas jointives : il n’y a jamais de jonctions, contrairement aux épithéliums avec les cellules jointives. Une substance intercellulaire formée de fibres et d’une substance fondamentale est toujours présente ; elle porte fréquemment le nom de matrice extracellulaire. C’est généralement la nature très variable de la composante extracellulaire qui détermine la catégorie de tissu conjonctif.

Lire la suite …