Vitalisme, Partie 1 – La force vitale est à la base de toute vie

Vitalisme

Vitalisme – Dans la nature, on trouve partout des signes pour la force vitale omniprésente.

Il n’y a qu’en Europe occidentale que les termes d’énergie vitale ou de vitalisme ont été complètement oublié et ne font plus partie de la culture. On peut d’ailleurs relever les différentes appellations de l’énergie vitale à travers le monde : le Prâna en Inde, le Qi ou Ki au Japon et en Chine, le Ruh en médecine Hébraïque, Mana en Polynésie, Chu’lel chez les Mayas ou encore Pneuma en médecine Grecque. On pourra ainsi remarquer une universalité du concept du vitalisme dans le temps et dans l’espace.

On peut retrouver facilement des exemples de manifestation de notre force vitale et de notre vitalisme lorsque l’homéostasie, qui est la régulation des fonctions vitales, s’opère. Parmi elles : le maintien de la température corporelle à 37°C, la fièvre, les catarrhes, les éruptions cutanées, la sudation, les vomissements, le phénomène d’inflammation, la cicatrisation, la réossification, l’anastomose vasculaire (auto-reconstruction des capillaires après destruction), l’évanouissement (pour échapper à l’insupportable) et beaucoup d’autres.

 

 

Si notre médecine moderne est capable de régler de façon optimale des situations qui hier représentaient des cas désespérés (greffes d’organes, chirurgie réparatrice etc.), son regard purement matérialiste l’a incontestablement éloignée d’une vision qui pourtant a toujours présidé dans le passé : notre corps, nos organes, nos cellules sont en relation avec une « force », une «énergie », qui organise, régule, répare nos fonctions organiques : connu comme le vitalisme dans la santé holistique.

La définition suivante explique plus résume magnifiquement cette énergie :

« Force vitale intrinsèque à la fois distincte des réactions physico-chimiques de la matière, du psychisme, et qui préside à l’homéostasie et à l’auto-guérison.» 

Dans la santé holistique, la force vitale est la base du pilier du vitalisme

Ce champ unifié qui sous-tend toute forme matérielle vivante c’est le « Chi » des Chinois, le « Ki » des Japonais, « le champ de cohérence » dont nous parle la physique quantique. Pour les naturopathes et les thérapeutes en santé holistique, il s’agit de l’énergie vitale (ou également appelée la force vitale) qui est la base du pilier du vitalisme. Le grand Hippocrate parlait déjà à son époque du médecin intérieur, la “vis medicatrix naturae” qu’il faut solliciter avant tout autre thérapeutique. Le père de la chirurgie moderne, Amboise Paré, dans sa grande humilité affirmait il y a près de 5 siècles « Je l’ai pansé, Dieu l’a guérit. »

Le terme religieux et très souvent dogmatique “Dieu” peut être aisément remplacé par la “force de vie” ou “force vitale” ou encore “énergie universelle“. Cette force vitale est à la base de l’auto-guérison et fait qu’un os brisé se ressoude de lui- même, qu’une plaie se referme, que les tissus cicatrisent naturellement, qu’une diarrhée nous épargne une intoxication qui pourrait être fatale ou encore qu’une fièvre détruit les germes infectieux.

Cette énergie vitale et concept du vitalisme changent tout dans une approche médicale ou dans des propositions de prévention. Ils nous emmènent à donner la primauté à la notion de terrain par rapport au symptôme ou à l’hôte indésirable, même quand la médecine allopathique considère comme l’ennemi numéro 1 le microbe qui est à combattre à tout prix.

 

La physique quantique prouve l’existence de l’énergie vitale et soutient ainsi le concept du vitalisme

Pour la médecine ayurvédique indienne qui est une approche holistique à la santé, vieille de plus 5000 ans et à l’origine des médecines chinoises, tibétaines et grecques, toute matière est formée d’ondes lumineuses en mouvement.  L’air que nous respirons n’est pas porteur que d’oxygène, mais également d’énergie lumineuse que les Indiens appellent le Prâna.

Les récentes découvertes dans le domaine de la physique quantique viennent confirmer la sagesse ancestrale des médecines traditionnelles comme celle de l’Inde, de la Chine ou du Tibet. Il y a encore peu de temps, nous apprenions à l’école que la matière physique était formée par des atomes et que ceux-ci étaient composés de particules élémentaires que sont les électrons, protons et les neutrons. Or l’évolution de la science, notamment dans l’approche de l’infiniment petit, nous affirme que lorsque nous allons au-delà du domaine des particules élémentaires pour entrer dans le nuage énergétique qui les compose, nous sommes face à des particules subatomiques invisibles même pour les instruments les plus sophistiqués.

Quelles sont les preuves que ces particules existent puisqu’elles sont invisibles ? En fait, ces particules que sont les quarks, les bosons, les leptons etc. laissent des traces dans les accélérateurs de particules. Ce qui est encore plus surprenant c’est que ces particules peuvent revêtir deux formes bien distinctes : elles sont ondes lorsqu’il n’y a personne pour les observer, elles deviennent particules au moment de l’observation. En clair, lorsque nous pénétrons dans l’infiniment petit, ce qui compose la matière n’est plus la matière !

 

La matière est faite d’ondes qui contiennent de l’information

La matière première du monde est faite d’ondes qui contiennent de l’information et de l’énergie, elles-mêmes baignant dans un immense nuage d’énergie et d’information. Stimuler notre énergie vitale en mettant en œuvre des techniques holistiques et naturelles adaptées, c’est finalement rendre opérationnel le champ de cohérence qui informe en permanence la matière qui compose notre corps. Cela permet à notre organisme de se mettre en harmonie totale avec les champs énergétiques qui nous entourent.

Le rôle des médecines énergétiques comme l’acupuncture, l’homéopathie ou encore les soins énergétiques comme le Reiki, le shiatsu ou le magnétisme vont tous dans le même sens. Ces approches contribuent à réunifier la fonction particule de ce qui compose notre matière organique.

 

La force vitale et le vitalisme de chaque personne dépendent de nombreux facteurs

Notre réserve initiale en force vitale est liée à notre héritage. Elle s’épuise peu à peu avec l’âge à cause de nombreux facteurs « dévitalisants » (mauvaise alimentation, vie nocturne, tabac, alcool, abus de médicaments, pollutions chimiques, électromagnétiques, stress, surmenage, etc.). Les cures de revitalisation proposées en naturopathie et dans les approches holistiques concourent à la recharge de cette énergie en puisant aux sources vives de l’aliment (cru et germé par exemple), de la respiration et de l’exercice physique, de la relaxation, ou de mille et une autres clés vitalogènes (huiles essentielles, couleurs, magnétisme, etc.).

Quels sont les moyens de prouver l’existence de la force vitale, et comment les médecines alternatives et holistiques peuvent-elles se servir de ces connaissances? Nous le verrons dans la 2ème partie de cet article.

 

A suivre:

Vitalisme, Partie 2 – L’évaluation de la force vitale

Le biomètre de Bovis – Comment mesurer les unités Bovis

Le taux vibratoire – Une notion primordiale pour notre santé

Qi – La vision orientale de l’énergie vitale

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin. Ce site ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Crédits Image: Pixabay, Public Domain CC0, libre de droits

Taggé , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.