Vitalisme, Partie 2 – L’évaluation de la force vitale


La force vitale d'une tranche de carambole crue.

La force vitale d’une tranche de carambole crue.

Dans l’article sur le vitalisme (partie 1), on a vu que la force vitale est omniprésente. Cette énergie fait partie des piliers de la santé holistique qui essaie de comprendre chaque personne dans sa globalité. Mais comment peut-on évaluer exactement cette énergie qui est la force vitale, invisible à l’oeil nu?

Découvrons les méthodes traditionnelles et bien sûr les techniques existantes aujourd’hui qui nous montrent les preuves que la force vitale n’est pas seulement une imagination ancestrale pour des phénomènes non explicables scientifiquement, mais que l’énergie vitale est tout à fait existante et liée à tout organisme vivant. Parmi ces techniques, on trouve l’effet Kirlian, l’EAV selon Voll et le système de filtre à résonance moléculaire MORA.

 

Evaluation de la force vitale – Les moyens traditionnels et scientifiques

Evaluation traditionnelle de la force vitale

Le professionnel de la santé possède quelques outils d’évaluation de l’énergie vitale comme par exemple le bilan iridologique ou la prise des pouls chinois. Ces techniques permettent de compléter le bilan de santé initial. Se rajoutent également quelques indices comme :

  • La vitesse de cicatrisation des plaies, idéalement élevée;
  • la capacité d’adaptation au stress ;
  • l’état des cheveux ;
  • l’état et la couleur des ongles qui doivent être idéalement légèrement roses, fermes et non striés ;
  • la qualité des éliminations comme l’urine, la selle, la transpiration ;
  • l’efficacité du système immunitaire en cas de sollicitation, par exemple pendant la grippe et autres maladies contagieuses.

 

Evaluation scientifique de la force vitale

Bien sûr, entre-temps, la technique et les connaissances scientifiques qui évoluent en permanence commencent à tout changer. Il y a de différents technologies possibles qui se rajoutent à l’évaluation traditionnelle et la complètent avec une efficacité énorme pour le thérapeute.

La science, qui reconnaissait depuis longtemps l’énergie électrique, électromagnétique, solaire, gravitationnelle, galvanique etc., commence à s’intéresser à cette force vitale. Voici un petit tour d’horizon de quelques personnages qui ont fait de découvertes importantes concernant les champs énergétiques et la force vitale du vivant :

  • Le commandant Darget, en 1860, entreprit de photographier l’esprit des animaux. Il fit de nombreuses expériences qui furent tournées en ridicule.
  • Le docteur Baraduck et le physicien polonais Narkewiez tentèrent en 1890 de trouver une explication à plus de 3000 clichés qui montraient un rayonnement inexplicable mais, ignorant l’acupuncture, ils ne purent comprendre et interpréter le phénomène photographié.
  • Symion Kirlian, électricien russe, découvrit en 1939 des rayonnements lumineux autour de sa main alors qu’il manipulait un générateur à haute fréquence utilisé pour des soins à l’hôpital.  Il eut l’idée de photographier les rayonnements et constata que d’un jour à l’autre les rayonnements se modifiaient. Il photographia des végétaux et observa une diminution des rayonnements lumineux au fur et à mesure du dépérissement de la plante. Il nota également une modification selon que la plante était saine ou malade. Le phénomène constaté par l’électricien russe ne reçut pas une explication acceptable à l’époque et il fut baptisé « effet Kirlian » ou « photographie Kirlian ».
  • Mikaël Gaikïne, chirurgien soviétique, fit en 1953 le rapprochement entre les méridiens d’acupuncture et les luminescences obtenues sur les clichés à effet Kirlian.
  • Thelma Moss et son équipe américaine se sont passionnées pour le phénomène. Ils constatèrent qu’une feuille saine, intacte, que l’on destinait à être mutilée, se mettait à modifier sa structure énergétique par l’apparition de trous noirs dans son rayonnement, aux endroits mêmes où la feuille allait subir la découpe. Ils photographièrent également « l’effet fantôme », c’est-à-dire qu’une feuille fraîche coupée en deux parties, apparaissait « entière » sur le cliché.
  • Peter Mandel, médecin homéopathe allemand, établit en 1970 une topographie des projections énergétiques de chaque organe, de chaque fonction du corps sur la photographie de chaque doigt des mains et des pieds. De plus, chaque organe est en relation avec une émotion, un sentiment précis et traduit aussi bien les attitudes psychiques que les dérèglements organiques. Sa topographie est aujourd’hui la plus utilisée pour l’interprétation du bilan de santé par l’effet Kirlian.

D’autres chercheurs ont démontré l’importance des champs énergétiques, citons par exemple :

  • Le physicien Fritz A. Popp, directeur de l’Institut International de Biophysique en Allemagne, qui a prouvé expérimentalement, avec son équipe, que les cellules du corps humain communiquent entre elles par ondes lumineuses, des informations-messages.
  • Le professeur Régis Dutheil et son épouse ont mis en évidence ce qu’ils ont appelé la médecine super lumineuse qui sera la médecine énergétique de demain.
  • Le biologiste Rupert Sheldrake a découvert les champs morphogénétiques, des champs d’énergie qui sont à l’origine de la matière, la modèlent et l’organisent. Ces champs induisent des modifications du comportement des végétaux, des animaux et des êtres humains même à de grandes distances.

Pour mieux comprendre le fonctionnement concret des techniques existantes, voici trois entre elles qui sont très connues entre-temps : la photo à l’effet Kirlian, l’EAV selon Voll et le système de filtre à résonance moléculaire MORA qui est utilisé dans le cadre de la morathérapie.

 

La photographie Kirlian : reflet de la santé bioélectrique de l’organisme et preuve incontestable de la force vitale

Cette technique fut développée vers 1939 par Simyon Kirlian. Il s’agit essentiellement d’une technique pour imprimer sur du papier photo l’émission énergétique invisible irradiée par tout être vivant.

Le résultat de cette photo est un flash unique et momentané de l’état énergétique de l’être vivant qui peut être un humain, un animal, une plante ou autres. L’image obtenue permet de fournir une multitude d’informations sur l’état de santé psychique et physico-énergétique de l’individu.

Cette photo momentanée reflète souvent des déséquilibres énergétiques qui ne sont pas encore incarné dans le corps physique, mais qui existe déjà sous la forme d’une perturbation plus subtile. Avec le temps ces déséquilibres deviendront des perturbations plus denses, si rien n’est effectué pour rétablir l’équilibre.

La photo prise avant une séance, permet d’établir une évaluation globale. Elle peut également être utilisée après un soin pour évaluer l’effet immédiat des soins sur l’individu.

Voilà quelques exemples de photos prises selon la technique Kirlian:

Force vitale d'une feuille.

Photo Kirlian de la force vitale d’une feuille.

 

Photo Kirlian d’une main.

 

Photo Kirlian d’une tomate crue et cuite: la force vitale est nettement diminuée après la cuisson.

 

Le modèle bipolaire de la photographie Kirlian

Depuis le début des années 1980, un nouvel appareillage a été développé permettant une plus grande compréhension du phénomène. Le nouvel appareil photo Kirlian est bipolaire. Il permet de travailler en circuit fermé sur l’organisme. La première électrode envoie une impulsion positive alors que la seconde envoie une impulsion négative.

La somme des charges s’avère ainsi pratiquement nulle permettant d’obtenir une image plus juste de l’énergie qui circule dans le corps. Utilisant ce système, Peter Mandel a mis au point l’analyse de cette émission d’énergie et a été capable de clarifier quel doigt de main ou de pieds étaient en relation spécifique avec tel organe ou telle partie spécifique du corps. Il proposa l’idée que le rayonnement de certains doigts permettait d’évaluer la répartition énergétique de tout le corps.

 

La cartographie de Mandel –  une aide précieuse pour détecter des problèmes de force vitale

En utilisant un appareil-photo bipolaire, le docteur Mandel a étudié plus de 800.000 photos de personnes ayant des problèmes de santé reconnus par la médecine. Il a identifié trois « terrains » prédisposant à certains troubles de la santé.

Ces terrains peuvent facilement se comparer aux trois phases de réactivité que l’organisme produit lorsque des causes endogènes ou exogènes l’agressent (voir le chapitre sur la genèse de la maladie).

  • Terrain endocrinien : ce terrain indique que l’organisme et la force vitale sont affaiblis et que le corps réagit de façon inadéquate à une agression. Il prédispose à une déminéralisation, au surmenage, aux faiblesses tissulaires, aux problèmes circulatoires, vasculaires et neuro-endocriniens. Ce terrain se visualise par une faible empreinte des doigts et des pieds sur la photo.
  • Terrain toxique : ce terrain se développe lorsque l’organisme est débordé par l’agression et se laisse envahir: la force vitale est diminuée . Le terrain toxique prédispose à des surcharges, intoxications et infections. Ce terrain se visualise par une empreinte plutôt dense avec des boules (protons, acidité) qui se répartissent globalement. La concentration de ces boules indiquant une perturbation plus importante.
  • Terrain dégénératif : ce terrain indique que l’organisme est épuisé et qu’il n’est plus en mesure de réagir à une agression: la force vitale est très faible, voire par fois inexistante (par exemple autour certains organes défaillants). Le terrain dégénératif affecte les tissus produisant des troubles lésionnels. Il prédispose à des maladies d’ordre dégénératives. Ce terrain se visualise par une empreinte dense des pieds et des mains sans aucun mouvement comme si le corps était paralysé. Les blocages les plus importants se représentent par des méridiens qui sont affaissés énergétiquement parlant indiquant que leurs fonctionnements sont inadéquats.


L’électro-acuponcture ou organométrie selon Voll (EAV)

L’électro-acupuncture selon Voll (EAV) ou organométrie est une méthode thérapeutique et de diagnostique bioénergétique, elle permet de mettre en lumière des troubles de la santé et de les traiter au niveau des points d’acupunctures ou en utilisant des remèdes tels que les oligo-éléments, l’homéopathie ou la phytothérapie.

Le docteur Reinhold Voll, médecin allemand (1909 – 1989), a prouvé qu’un point d’acuponcture est conducteur électriquement. Il a répertorié sur le corps plus de 2.000 points ayant cette capacité de conduction.

Points d’acupuncture détectés par l’EAV

Il a confirmé la réalité des méridiens que la médecine chinoise utilise depuis des millénaires. Il a également observé huit méridiens qui ne sont pas reconnus par la médecine chinoise actuelle. Le docteur Mandel a révolutionné l’effet Kirlian en appliquant les découvertes de Voll à la photo Kirlian. Il a ainsi développé un tableau de correspondances où chaque doigt et orteil est en relation avec les méridiens d’acupuncture répertoriés par Voll.

La photo Kirlian permet ainsi d’évaluer la qualité énergétique de chacun des méridiens. Le très grand intérêt de cet appareil est qu’il permet de mesurer la répartition énergétique entre le bas et le haut du corps.

Les avantages du diagnostic bio-électronique fonctionnel sont énormes : grâce à l’EAV,  il est possible de détecter des altérations pathogènes et leurs causes sous-jacentes à un stade précoce, puis d’agir sur ces éléments.

 

L’appareil MORA – La morathérapie

En 1977, Franz Morell, docteur en médecine, acupuncteur, et Erik Rashe, ingénieur électronicien (tous deux chercheurs de nationalité allemande), ont construit l’appareil MORA, du nom des inventeurs MOrell et RAshe. Cet appareil est à la source de la « morathérapie ». Le système Mora est l’une des plus intéressantes réalisations de l’électronique au service de la médecine.

Les deux chercheurs ont conçu un système de filtre à résonances moléculaires (absorption sélective) permettant de “trier” les ondes pathologiques (dysharmonieuses) des ondes physiologiques (harmonieuses).  Cet appareil, qui sans cesse a été perfectionné, est capable de:

  • capter les signaux électromagnétiques émis par un individu via des électrodes en laiton ;
  • trier les oscillations pathologiques et physiologiques entre 0 et 22 Mhz.
  • accentuer les oscillations harmonieuses afin de stimuler chez le patient les communications électromagnétiques régissant les fonctions ou les échanges métaboliques « assoupis » par la pathologie globale.
  • décaler de 180°, c’est-à-dire les opposer en phase, les oscillations dysharmonieuses pendant un certain temps afin de permettre aux oscillations harmonieuses amplifiées de prendre le dessus.

En résumé, l’appareil Mora est donc un système électronique qui permet d’identifier les blocages énergétiques à partir des signaux électromagnétiques émis par le patient. Une fois diagnostiqués, il permet également de les corriger. On retrouve technologie énergétique de plus en plus également en allergologie et en dentisterie.

L’appareil MORA possède un module de mesure d’électroacupuncture selon Voll- (voir plus haut) permettant à tout instant de suivre l’état d’avancement du traitement.

 

Première partie de l’article sur le vitalisme:

Vitalisme, Partie 1 – La force vitale est à la base de toute vie

 

Autres articles annexes:

Les cinq piliers de la naturopathie

Humorisme, Partie 1 – L’approche par les liquides de l’organisme

Humorisme, Partie 2 – Les émonctoires

Le taux vibratoire – Une notion primordiale pour notre santé

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin. Ce site ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

 

Sources Images:

  • Carambole: Public Domain CC0
  • Feuille: Creative Commons CC-BY-SA 4.0, Th. Wedekind
  • Main: Pixabay, Public Domain CC0, libre de droits
  • Tomate: Creative Commons CC-BY-SA, Kirlian.com

Taggé , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Notifications  
Me notifier des