Les plans énergétiques ou plans vibratoires (Partie 2)


Plans vibratoires

Les plans énergétiques ou vibratoires nous entourent partout. Même si ces fréquences sont invisibles à l’oeil nu, elles sont plein de lumière, d’informations, de couleurs et de sons.

Avant d’entrer dans les détails, essayons de faire une distinction entre quelques termes qui peuvent se prêter à confusion. Sur Internet ou dans la littérature spécialisée, on évoque des mots tels que les champs énergétiques ou vibratoires, les plans énergétiques ou vibratoires, les corps subtils, l’aura ou encore les chakras.

Quelle est la différence entre tous ces mots qui désignent des éléments vibratoires qui nous entourent ?

Les différents plans vibratoires ou énergétiques sont ceux qui existent dans tout l’Univers. Il s’agit de l’Énergie Universelle dans toutes ses facettes et niveaux vibratoires. Le terme de « plans » désigne une région vibratoire (non géographique) qui possède une certaine fréquence (vibration).

Albert Einstein

Albert Einstein

Selon Albert Einstein, dans l’Univers, tout est énergie qui vibre à des fréquences très variées. Même les objets et corps solides et matérialisés tels qu’ils existent sur la Terre sont issus d’une densification d’une énergie. Ainsi, Albert Einstein a établi la formule physique pour les plans vibratoires bien avant que l’on commence en discuter et à réfléchir dans la physique quantique ou encore dans l’ésotérisme moderne.

Les plans énergétiques ou vibratoires sont quasiment des « couches énergétiques » qui attirent et émettent des fréquences d’une certaine valeur, mesurable sur l’échelle Bovis en UB. Les plans s’interpénètrent les unes par rapport aux autres.

Les plans énergétiques ou vibratoires sont indépendants de tout

Les plans énergétiques ou vibratoires sont indépendants de tout – contrairement aux champs vibratoires qui sont normalement liés à un être vivant comme une personne, un animal, une plante, ou les corps célestes tels qu’une planète, une galaxie, une étoile, une nébuleuse ou même une météorite. Les champs peuvent également émaner d’un objet sans vie – puisque chaque matière est une condensation d’une forme énergétique, mais encore toujours une énergie.

Les plans énergétiques ou vibratoires sont indépendants de :

  • La localisation géographique : tous les plans sont partout et nulle part, sur tous les continents, dans tous les pays, dans toutes les villes, dans toutes les maisons. On les trouve partout sur et autour de notre planète.
  • La localisation dans l’Univers : les plans vibratoires sont présents autant sur la Terre et dans notre système solaire qu’ailleurs dans l’Univers. Puisque nous ne savons quasiment rien de l’Univers en ce qui concerne ses énergies, il peut y avoir des plans énergétiques différents et beaucoup plus élevés que l’on ne perçoit sur la Terre. D’où également la probabilité d’autres formes de vie que celles que l’on connaît ici (ceci est un facteur complètement négligé par les chercheurs et les scientifiques qui s’acharnent à trouver des formes de vie strictement biologiques et moléculaires qui ressemblent aux existences sur Terre, mais qui ne prennent pas du tout en considération que d’autres plans énergétiques peuvent faire naître d’autres formes, par exemple énergétiques et invisibles pour nous, etc.).
  • Des êtres vivants ou des objets : les plans vibratoires sont – contrairement aux corps subtils ou des champs morphiques – complètement indépendants d’une personne, d’un animal ou tout autre être vivant. Ils persisteraient également même si l’humain n’existait pas du tout.
Plans énergétiques ou vibratoires

Les plans énergétiques ou vibratoires se mélangent et s’interpénètrent à des niveaux énergétiques plus ou moins hauts, existant à des dimensions vibratoires différentes.

Puisqu’il s’agit de dimensions différentes (chacune avec une fréquence ou énergie vibratoire différente), on peut s’imaginer les plans vibratoires un peu comme chez nous la dimension du « temps » que nous connaissons bien. On ne peut en rien influencer l’existence du temps, il est présent, indépendant de nous et peut également exister sans la présence de l’humain. Cette analogie permet peut-être de mieux comprendre la réalité des plans vibratoires.

Il ne faut donc aucunement s’imaginer les plans comme « couche sur couche », ou construit comme un gratte-ciel en étages, mais tous les mêmes plans peuvent coexister ensemble à la même place, chez la même personne, en s’interpénétrant et se en mélangeant (vu d’extérieur). Pourtant, vu que leurs vibrations sont différentes, on peut dire que chaque plan est le « maître » de sa propre dimension vibratoire.

Dans l’Univers, tout se compose et se décompose de la même manière puisque tout ce qui est en haut est en bas et inversement. Si l’on regarde attentivement, nous retrouvons dans le corps humain la quasi-totalité des éléments qui constituent notre planète. Cette corrélation s’étend aussi aux corps subtils et aux plans vibratoires. C’est donc tout naturellement que l’Homme est relié aux divers plans vibratoires de l’Univers. Ces plans énergétiques sont bien connus depuis la nuit des temps et possèdent de plusieurs dénominations : on y trouve par exemple « l’au-delà », « le monde invisible », « les autres dimensions », et plus religieusement ou symboliquement « le paradis » ou « l’enfer ».

Les plans énergétiques chez les Anciens Grecs et les Anciens Egyptiens – Les principes issus de la philosophie hérmétique

Mais la notions des plans vibratoires universelles qui ont une influence sur l’humain ne sont pas du tout récents. On les retrouve dans la philosophie des Anciens Grecs et des Anciens Egyptiens, connu sous le terme de « Kybalion » (Etude sur la philosophie hérmétique).  Cette branche de philosophie ancienne repose sur quelques piliers ou principes : les « principes hermétiques », au total sept. Quelques-uns de ces principes soutiennent les idées modernes sur les plans vibratoires, comme par exemple :

  • Principe de mentalisme : « Le Tout est esprit ; l’Univers est mental ». Ce principe explique que le Tout qui est la réalité substantielle qui se trouve dans toutes les manifestations et les apparences extérieures que nous connaissons, autant matérielles que énergétiques. Cela veut dire que tout est Esprit, lequel en lui-même, est indéfinissable, mais pouvant être considéré et pensé comme un Esprit Universel, Infini, Vivant. L’Univers existe dans l’Esprit du Tout, c’est dans cet Esprit que nous vivons, que nous agissons et que nous sommes nous-mêmes.
  • Principe de correspondance : « Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas, ce qui est en Bas est comme ce qui est en Haut. ». Ce principe ou cette citation est très bien connu. Le principe de correspondance implique l’idée qu’il y a un rapport constant entre les lois et les phénomènes des divers plans de l’être et de la vie, donc autrement dit entre les divers plans vibratoires de tous niveaux. Ce principe établit qu’il existe une harmonie, une entente et une correspondance entre ces différents plans d’existence qui se déclinent aux niveaux physique, mental et spirituel. Comprendre ce principe nous donne les moyens de résoudre bien des paradoxes inexpliqués et bien des secrets cachés de la nature. Le principe de la correspondance se manifeste et s’applique partout dans l’Univers, sur les divers plans vibratoires. On peut le considérer comme une Loi Universelle.
  • Principe de vibration :« Rien ne repose, tout remue et tout vibre ». Le principe de vibration implique la vérité que le mouvement se manifeste partout dans l’Univers, que rien n’est à l’état de repos, mais en vibration constante qui elle est soumise à des changements constants. Ce principe explique que les différences existantes entre les diverses manifestations de la Matière, de l’Énergie, de l’Âme et même de l’Esprit, sont la conséquence d’une proportion inégale de vibrations. Plus que la vibration a une fréquence élevée, plus haute est sa position sur l’échelle et sa manifestation moins dense. La transmutation mentale est décrite comme étant l’application pratique de ce principe. Transformer un état mental en un autre consiste à changer son niveau de vibration. Certains y arriveront par un effort de volonté, mais le faire de façon délibérée et consciente créera un état plus stable et donc plus souhaitable. La science moderne accepte ces faits et toute nouvelle découverte scientifique tend à vérifier ce principe.
  • Principe de polarité : « Tout est Double », « Les pôles opposés peuvent se concilier », « Tout a deux extrêmes »,« Les extrêmes se touchent », « Toutes les vérités ne sont que des demi-vérités », « Toute vérité est à moitié fausse », « Il y a deux faces à chaque chose ». Ces quelques expressions montrent bien le principe de la polarité, bien populaire. Ce principe explique que, dans toute chose, il y a deux pôles, deux aspects opposés, et que les contraires ne sont en réalité que les deux extrêmes du même objet entre lesquels sont intercalés des degrés différents. Par exemple : le chaud et le froid, bien qu’opposés, sont en réalité une seule et même chose ; ils se distinguent simplement par une différence de degrés. Cette « même chose » qui se manifeste comme chaud et froid est une simple forme, une variante de la vibration. On trouve la même vérité dans beaucoup de manifestation : lumière – obscurité, amour – haine, bien – mal, blanc – noir, etc. Tout est une question de vibration, donc de plan vibratoire. La vibration de l’amour par exemple est plus haute que la vibration de la haine qui est très basse.
  • Principe de rythme : « Tout s’écoule, toute chose a sa durée, tout évolue puis dégénère. Le rythme est constant ». Le principe de rythme implique l’idée qu’il se manifeste dans toute chose un mouvement mesuré d’allée et venue, un flux et un reflux, un balancement en avant et en arrière, quelque chose de semblable au mouvement du pendule. Chaque chose possède sa vibration de base, mais cette vibration n’est pas constante, elle a des fluctuations importantes. Le principe du rythme se relie étroitement au principe de polarité. Le rythme se manifeste entre les deux pôles (susmentionnés) dont le principe de polarité a montré l’existence. Cela ne veut pas dire cependant que le pendule du rythme oscille jusqu’à l’extrémité des pôles ; cela n’arrive que très rarement ; en fait il est difficile dans la majorité des cas d’établir la place des pôles extrêmes. Ce principe montre également qu’il y a toujours une action et une réaction, un progrès et un recul, un maximum et un minimum, du positif et du négatif. Il en est ainsi pour tous les éléments de l’Univers, les soleils, les mondes, les hommes, les animaux, l’esprit, l’énergie et la matière. Cette loi se manifeste partout sur tous les plans vibratoires : dans la création et la destruction des mondes, dans le progrès et la décadence des nations et des civilisations, dans la vie de toute chose et enfin dans l’état mental et spirituel de l’homme.
  • Principe de cause et d’effet : « Toute cause a son effet ; tout effet a sa cause », « Tout arrive conformément à la Loi ». Le principe de cause et d’effet implique le fait qu’il existe une causalité pour tout effet produit et un effet pour toute cause. Ainsi, jamais rien n’arrive fortuitement, le hasard n’existe pas. Tout arrive conformément à la Loi Universelle. Il existe des plans différents de cause et d’effet, sur les plans vibratoires différents. Le plan supérieur domine toujours le plan inférieur, rien ne peut y échapper. En s’élevant mentalement et spirituellement à un plan vibratoire supérieur, nous devenons la cause au lieu d’être l’effet : nous dirigeons notre vie au lieu de subir ses conséquences, agréables ou désagréables.

Pouvons nous influencer les plans énergétiques ou vibratoires ?

La réponse est clairement un grand « OUI » ! D’un côté, – on l’a bien compris – les plans existaient avant l’humain et existeront également après notre disparition. On peut les considérer comme un « Darwinisme énergétique », ou une évolution énergétique qui se fraye son chemin sans notre influence et complètement indépendant de tout et tout le monde.

De l’autre côté, nos champs énergétiques personnels sont étroitement liés aux plans énergétiques universels ; ils vibrent de la même façon et dans les mêmes fréquences qui existent dans l’Univers. Considérons notre champ vibratoire (ou taux vibratoire) personnel comme une petite goutte dans un immense océan énergétique. Chaque plan vibratoire de notre champ personnel vibre aux fréquences du plan vibratoire universel existant partout. Par exemple, une valeur sur l’échelle Bovis de 12 000 UB sur notre plan physique possède la même valeur de 12 000 UB partout où un plan physique existe ou se matérialise.

Cette fréquence précise (de 12 000 UB) va donc chercher à s’intégrer sur un niveau vibratoire universel qui lui est similaire. Elle va très légèrement « fortifier » cette fréquence universelle, uniquement par sa simple présence. Certes, ce changement est infiniment petit, mais quand même existant, comme une goutte dans l’océan. Et sans aucune goutte, nos océans seraient désespérément vides !

Et c’est exactement à ce point-là que notre influence – consciente ou inconsciente – commence. En changeant notre taux vibratoire et en élevant les plans énergétiques de nos champs vibratoires personnels, nous pouvons contribuer positivement à deux évolutions énergétiques.

Premièrement, et ceci sera très vite perceptible par nous-mêmes, nous montons notre propre taux vibratoire, avec tous les effets positifs qui en suivent : meilleure santé, émotions positives, une vie heureuse et harmonieuse à l’extérieur comme à l’intérieur.

Après, notre petite « goutte dans l’océan énergétique » va rejoindre d’autres « gouttes énegétiques » qui vibrent de la même façon, avec les mêmes valeurs. Toutes ces fréquences auront de plus en plus une influence importante sur toute l’humanité et notre Terre. Donc, par exemple, s’il y a beaucoup de personnes spirituelles qui émettent des vibrations d’une valeur de 50 000 UB en laissent tomber l’égoïsme et le matérialisme, les fréquences générales des plans vibratoires de la planète complète commenceront à changer, d’abord invisiblement, après de façon accélérée.

De nos temps, ce phénomène est très bien visible, malgré tout le mal qui règne encore toujours partout. L’attitude de toute l’humanité change positivement, comparée avec il y a seulement quelques décennies : citons par exemple les changements positifs concernant le racisme, les discriminations, les droits des femmes, les immigrants, le comportement envers les animaux ou la nature – tout généralement, la société commence à découvrir (au moins en partie) qu’elle possède un cœur et une Âme et que nous devons aider et accepter les autres au lieu de les détruire. On commence à reconnaître que les intérêts financiers et personnels ne peuvent aucunement être notre seul but d’existence, en laissant une trace de destruction et de désolation derrière nous.

Certes, il reste encore énormément de travail à faire, nous n’avons qu’à consulter les actualités quotidiennes ou à observer le comportement des responsables dans l’économie et dans la politique de tous les pays. Mais les attitudes, les pensées, les émotions, les actes de chacun créent des énergies qui vont avoir une influence directe sur les plans énergétiques de la Terre tout généralement, et ainsi, toute l’humanité changera peu à peu.

 

Alors, oui, on a une influence importante sur les plans énergétiques !

 

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Les plans vibratoires et les corps subtils – Introduction (Partie 1)

Augmenter le taux vibratoire – Introduction

Les signes d’un taux vibratoire élevé

Quel intérêt d’un taux vibratoire élevé ?

 

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin. Ce site ne permet pas de faire de diagnostic médicale ni une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Crédits/sources images: Pixabay, CC0 Public Domain


Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
AdminCharleshenri Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Notifications  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier des
Charleshenri
Invité
Charleshenri

Fascinant ! Cet article m’a beaucoup éclairé, et a confirmé ce que je pensais. D’ailleurs je pratique la méditation, et je trouve que c’est un très bon moyen pour élever sa vibration, d’ailleurs les sensations ressenties lors des séances peuvent être extrêmement fortes : impression que notre corps se fait submerger par une énergie, qui selon notre état de conscience, d’amour, de positivité, et de calme, va augmenter plus ou moins fortement, et nous amener à un état de plénitude, j’imagine que dans ce genre de situation on rejoint une vibration énergétique plus forte. Enfin en bref, si quelqu’un lit ce message je conseille la méditation, moyen super rien que pour expérimenter une partie de ce qui est dit dans cet article super intéressant (les taux vibratoires élevés).