Perdre du poids avec l’alimentation crue


Perdre du poids avec l'alimentation crue

Perdre du poids avec une alimentation crue est une méthode saine et sûre.

Tout d’abord la bonne nouvelle :  perdre du poids et maîtriser son poids est chose facile si l’on se nourrit d’aliments crus !

C’est en effet si facile que quiconque a l’habitude de faire par intermittence des régimes amaigrissants tout en ne parvenant qu’à un résultat temporaire se réjouira de savoir qu’avec un régime où tout est cru, la majorité des personnes perdent du poids de façon régulière sans jamais compter les calories, les glucides ou les graisses.

Les régimes pour perdre du poids les plus courants sont notoirement pauvres d’un point de vue nutritionnel, puisqu’il faut toujours renoncer à quelque chose, par exemple à certains macronutriments comme la graisse (lipides) ou les glucides.

La plupart des personnes suivent toujours le même rythme : commencer et abandonner après un certain temps un tel régime. La durée du régime dépend très souvent de la motivation de la personne ou de la faisabilité du régime.

Beaucoup de régimes provoquent des déficiences qui entraînent un terrain idéal pour les maladies, les pathologies ou la fatigue chronique ainsi que les fringales qui sont à l’origine des mauvaises habitudes alimentaires et d’une reprise de poids juste après l’arrêt du régime.

Les aliments cuits ne possèdent pas assez de micronutriments et produisent des déchets toxiques qui se déposent dans le tissu adipeux

L’alimentation crue a des effets différents. Perdre du poids en suivant un régime cru semble infléchir les tendances aux fringales et à la boulimie qui sont à l’origine des reprises du poids. Tout en améliorant l’état nutritionnel, une telle alimentation favorise une perte continue et régulière des kilos en trop.

Malheureusement, c’est une réalité scientifique que le fait d’être en surpoids prédispose à des maladies graves : le diabète, le cancer, l’artériosclérose, les pathologies cardiaques, l’hypertension … la liste est longue. Il est également démontré scientifiquement que plus on a du surpoids, moins le système immunitaire peut protéger notre organisme contre des infections ou le vieillissement prématuré.

Les experts en matière d’alimentation crue – mais pas seulement eux, également beaucoup de médecins – considèrent la graisse comme un symptôme de maladie en soi-même, dont la cause est une mauvaise nutrition et la sédentarité.

Les adeptes de l’alimentation crue disent que si on guérit lentement la maladie grâce à un changement de régime alimentaire, le poids s’ajustera graduellement de lui-même, on perdra du poids automatiquement. D’autre côté, beaucoup de médecins allopathique préfèrent considérer un excédent de poids comme un manque de volonté.

Pourquoi tant de personnes qui se nourrissent d’aliments cuits, mais surtout d’aliments industriels sans aucune valeur nutritive et aucune énergie vitale, mangent-elles trop (en quantité) ? La raison est que leur alimentation est à court de vitamines, de minéraux et d’autres nutriments essentiels comme les phytonutriments. L’organisme, en manque de satisfaire ses besoins nutritionnels, réclame de plus en plus de calories. La suralimentation produit plus de déchets toxiques que le corps ne peut éliminer. Ces déchets sont stockés dans la couche de graisse sous la peau où ils font le moins de dommage possible. En plus, on peut considérer un excédent de tissus adipeux dans le corps comme un dépôt toxique dans un organisme trop acide.

Surcharge digestive permanente

Un corps trop gras n’est pas seulement déformé par une chair gonflée, des muscles flasques, et des dépôts noueux sous la peau, il a aussi une tendance héréditaire à stocker la graisse.

C’est aussi un organisme affamé d’un point de vue nutritionnel malgré la quantité de calories (vides) consommées tout au long des années. Le système endocrinien, la circulation, les os et les nerfs sont constamment stressés. Après avoir trop mangé, ou mangé trop d’aliments exempts de toute valeur nutritive ou encore trop peu d’aliments nutritionnels efficaces, une personne trop grosse a le système digestif qui est tout simplement surchargé. Les sucs digestifs sont en surproduction. Ceci entraîne des déficiences en enzymes essentielles, nécessaires à la décomposition complète et efficace des aliments et à la production de nutriments pour les cellules sur niveau cellulaire. Donc, malgré tout ce que la personne en surpoids met dans sa bouche, ses cellules réclament ardemment d’être nourries et il souffre constamment de la faim.

Une stimulation constante des organes digestifs peut avoir pour conséquence une acidité excessive de l’estomac et une inflammation de longue date de l’intestin qui accroît encore davantage l’envie de nourriture. Un système enzymatique surchargé peut être (entre autres) à l’origine d’allergies alimentaires et conduire à des déficiences en vitamines et en minéraux qui à leur tour renforcent le cercle vicieux de la faim cachée. Toute personne souffrant d’un excès de poids ne connaît que trop bien ce schéma : cette sensation qui fait qu’on doit manger sans arrêt parce que rien ne semble nous satisfaire, puis lorsqu’on mange, on a encore plus faim. Pour une personne obèse (et peut-être déjà malade), cette situation est une pure misère.

Pourquoi les régimes ne marchent-ils pas ?

Les cellules graisseuses (tissu adipeux) sont beaucoup moins actives que les autres. Elles brûlent beaucoup moins d’énergie que les cellules et le tissu musculaires, par exemple. Cela signifie que plus que nous avons de gras par rapport aux muscles, plus notre métabolisme est lent. Une personne en surpoids brûle moins de calories par kilo de poids qu’une personne ayant un poids normal, ce qui est la raison pour laquelle elle peut manger très peu et cependant ne pas perdre du poids. Diminuer les calories a beaucoup moins d’effet si on est obèse.

Les dernières théories sur les raisons pour lesquelles les personnes en surpoids demeurent obèses tournent autour de ce que l’on peut appeler le « niveau de graisse ». Ceci n’est pas un niveau préétabli, mais le niveau de graisse auquel notre corps est habitué. Le poids que notre corps a atteint et gardé pendant une certaine période, parfois beaucoup d’années, semble déterminer notre « niveau de graisse ». Notre organisme maintien ce niveau devenu habituel grâce à des hormones agissant sur le cerveau. Le taux de ces hormones dans le système sanguin est directement proportionnel aux quantités de graisses stockées.

Ce sont ce niveau de graisse et les envies de manger, signes de malnutrition, qui déclenchent le phénomène très connu de la boulimie ou des désirs de manger incontrôlables que l’on expérimente dès que l’on arrête un régime. Cette façon incontrôlée de manger peut élever notre niveau de graisse plus haut qu’il n’était avant d’avoir commencé à faire un régime parce que nous avons donné l’alerte à nos hormones que nos réserves de graisse baissaient. Ainsi, nous prenons encore plus de poids. C’est ainsi que le poids de la plupart des personnes augmente petit à petit au fil des années (obèse ou non).

Il faut désactiver le mécanisme d’autoprotection du corps si on veut perdre du poids

Lorsque nous faisons un régime de façon répétitive pour essayer à perdre du poids, nous combattons un des mécanismes d’autoprotection les plus efficaces de notre organisme, et nous serons toujours le perdant. La solution est de travailler avec et non contre ce mécanisme de protection. Nous devons réajuster petit à petit notre « niveau de graisse » de manière à ce que le poids perdu reste perdu.

Ceci signifie qu’il faut faire trois choses pour perdre du poids avec efficacité :

  • Eliminer les envies en donnant au corps tous les nutriments dont il a besoin. Au moins 50 nutriments essentiels sont connus, mais les aliments frais et crus en contiennent des milliers).
  • Calmer un système digestif irrité, surchargé et trop actif afin que son fonctionnement retourne à la normale. On tirera alors tout le bénéfice de la nourriture qu’on mange et on éliminera ainsi les fringales.
  • Se débarrasser des toxines accumulées et des dépôts amyloïdes. Ces dépôts sont des protéines insolubles dans les tissus qui peuvent être les reins, le cœur, le cerveau, le tube digestif, le foie, les nerfs, le système nerveux central, etc. Ces dépôts empêchent le fonctionnement correct de ces organes, le renouvellement cellulaire sain et peuvent mener à des pathologies graves. Ils entravent une bonne assimilation et portent atteinte à tous les systèmes de l’organisme, surtout les systèmes endocriniens, nerveux, digestifs et immunitaires.

Un régime d’aliments crus bien choisis fera tout ceci graduellement, sans nous obliger à compter les calories et sans alerter les mécanismes de maintien du « niveau de graisse » de notre corps. Et ce qu’il y a de merveilleux à perdre du poids en mangeant une grande quantité d’aliments crus est que l’on n’arrive pas au bout du chemin avec une mine tirée et la peau molle. La peau et les muscles deviennent ferment et le corps tout entier passe par un lent processus qui est presque miraculeux.

Combattre le trop en acidité

Un autre problème que rencontrent les personnes faisant un régime est l’irritabilité et la mauvaise humeur permanente. Des accès de colère et des changements rapides d’humeur sont souvent dus à l’existence de trop d’acidité dans l’organisme. Si on a beaucoup de graisse (lipides) dans le sang, ce qui est en général le cas si on fait un régime pour se débarrasser des graisses stockées, le sang sera automatiquement acide.

Malheureusement, la plupart des aliments qui composent les régimes classiques pour maigrir ont aussi tendance à accroître l’acidité. Plus notre organisme est acide, plus nous nous sentons irritable. Les aliments non cuits, en particulier les fruits frais et les légumes frais, ont l’effet contraire, celui de rendre l’organisme alcalin.

Les fibres des aliments crus combattent la graisse efficacement

On a beaucoup entendu récemment sur les vertus qu’ont les fibres pour combattre les graisses. On nous dit qu’il faut parsemer de son nos céréales du matin. Pourtant, les fibres dans les aliments crus sont meilleures pour les personnes qui veulent perdre du poids que les fibres détrempées et comprimées qui se trouvent dans les aliments cuits et transformés.

Contrairement aux aliments cuits, la nourriture crue nécessite que l’on mâche davantage et que l’on avale plus souvent, facteurs importants dans le contrôle des quantités que l’on mange. Les fibres crues fournissent ainsi à notre estomac la masse alimentaire que nous associons au sentiment de satiété, et ceci aussi nous aide à contrôler notre appétit.

Les fibres crues traversent le côlon plus rapidement que les fibres cuites, ce qui signifie que l’on n’aura pas cette impression de blocage que beaucoup de personnes connaissent quand elles consomment des fibres. Ainsi, les fibres pourront mieux faire leur travail dans le côlon et développer leurs vertus. Les aliments cuits ont tendance à laisser une couche de mucus gluant sur les parois du côlon. Avec le temps, cette couche devient plus épaisse et se durcit, un peu comme du plâtre sur un mur. Ceci empêche les membranes qui tapissent le côlon d’absorber les nutriments. Les mucosités dans le côlon et les déchets toxiques y seront piégés et s’ajouteront aux niveaux de toxines dans le corps tout entier, augmentant la sensation de fatigue et de malaise.

Les fibres dans les aliments crus, cependant, nettoient en douceur ces dépôts toxiques. La prise de fibres en suppléments deviendra vite superflue.

Perdre du poids avec l’alimentation crue

L’approche de l’amaigrissement par les aliments crus s’appuie sur la nature et ses mécanismes au lieu de la contrarier. Le processus d’autoprotection du corps ne s’enclenche pas. L’amaigrissement par les aliments crus est une approche pour perdre du poids lentement, mais régulièrement, et de façon saine. On n’aura pas besoin de compter les calories ni d’acheter des aliments spéciaux et chers ni de peser des portions pour oiseaux. On ne se sentira lésé lorsque l’on ne mange pas ou coupable lorsque l’on mange. Le même régime d’aliments crus peut guérir le cancer, le diabète, l’hyperlipidémie, l’hypercholestérolémie, l’arthrose ou autres maladies dites « de civilisation », comme c’est pratiqué dans les cliniques biologiques spécialisées à travers l’Europe.

Certains aliments crus sont particulièrement bénéfiques pour perdre du poids. Par exemple, les graines et les céréales germées ou les jus frais sont des excellents moyens de faire des réserves rapides de minéraux. Les régimes riches en protéines font plus de mal à la santé que tout autre régime parce qu’ils drainent le corps de nombreux minéraux précieux.

Ceux qui ont déclaré maintes fois la guerre à l’obésité et ont perdu, je peux seulement encourager d’essayer un régime avec le maximum possible d’aliments crus. L’idée de manger des aliments non cuits nous semble parfois être difficile, voire impossible, jusqu’à ce que nous nous rendions compte que les aliments crus nous dotent de la volonté qu’il faut pour persévérer.

Les aliments vivants vibrent d’une énergie spéciale qui agit sur nous physiquement, mais également mentalement. Ils nous procurent la force, la clarté d’esprit, la confiance et la sensation de bien-être qui nous donne envie de faire ce qu’il y a de mieux pour notre organisme. Ceci, jamais aucun régime d’aliments cuits ni aucune quantité de vitamines ou de suppléments alimentaires artificiels ne le fera.

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Alimentation crue et son effet contre le vieillissement

Tissu adipeux – Graisse avec une action hormonale importante

 

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin. Ce site ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Credits/Source Image: Pixabay, CC0 Public Domain


Taggé , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Notifications  
Me notifier des