Le tissu conjonctif de soutien – Des tissus qui nous protègent

Fibroblaste avec noyau

Tissu conjonctif de soutien: fibroblaste avec noyau

Le tissu conjonctif de soutien est essentiellement spécialisé dans la connections, le soutien, l’emballage, la nutrition et la défense des organes. De nombreux types cellulaires proviennent de la différenciation des cellules mésenchymateuses.

Le tissu conjonctif de soutien se caractérise par une consistance de la substance fondamentale variable. Dans le tissu conjonctif, elle est semi solide, dans le tissu cartilagineux elle est solide et élastique, dans le tissu osseux elle est solide et rigide.

Tissu conjonctif – Description, fonctions et composition

Tissu conjonctif

Le tissu conjonctif est le tissu le plus présent dans notre organisme.

Les tissus conjonctifs sont sans aucun doute les tissus les plus représentés dans l’organisme humain ou animalier (deux tiers du volume total chez l’être humain et chez la plupart des animaux). Ils sont très diversifiés, tant sur le plan morphologique que sur le plan fonctionnel.

Ce sont des tissus qui dérivent du mésenchyme (tissu de soutien embryonnaire qui est à l’origine de la plupart des tissus organiques chez l’adulte). Ils ont tous une architecture diffuse, occupant souvent des espaces sans limite nette. Dans tous les cas, les cellules constitutives ne sont pas jointives : il n’y a jamais de jonctions, contrairement aux épithéliums avec les cellules jointives.Lire plus

Le diabète n’est pas une fatalité

Le diabète n'est pas une fatalité!

Le diabète n’est pas une fatalité! On peut l’inverser avec des changements drastiques de comportement et d’alimentation.

La bonne nouvelle tout d’abord : non, le diabète n’est pas une fatalité ! Même s’il s’agit d’une maladie chronique avec des conséquences qui peuvent être néfastes, même fatales, on peut la combattre ! Il y a beaucoup de fronts sur lesquels on peut agir pour améliorer la maladie, la freiner dans son développement, et on peut même réussir à la faire régresser drastiquement et abaisser son taux de glycémie sur des valeurs normales.

Comment? Retenons de suite qu’à partir de maintenant, tout doit changer!Lire plus

Les facteurs de l’ oxydation cellulaire – Le développement du stress oxydatif

Oxydation cellulaire

La viande rouge et la charcuterie causent également de l’ oxydation cellulaire.

De manière générale, on peut dire que chaque surcharge quelconque génère du stress oxydatif pour l’organisme. Le stress oxydatif est synonyme d’une oxydation cellulaire.

Cette surcharge est très souvent d’abord exogène (venu de sources extérieures) et se convertit ensuite en surcharge endogène (intérieur) par le métabolisme, quand notre organisme essaie de digérer ou de se débarrasser des toxiques ingérés.

 … Lire plus

Autres lésions cellulaires: métaplasie, dysplasie, dystrophie et dégénérescence cellulaire

Autres lésions cellulaires

Ces cellules cancéreuses sont le signe d’une dégénérescence cellulaire (maladie dégénérative). La dysplasie cellulaire a globalement une tendance de se développer vers un cancer.

Au niveau cellulaire, il existe encore d’autres anomalies possibles. Comme dans les cas de l’atrophiehypertrophie ou de l’hypoplasiehyperplasie, l’homéostasie normale est dérangée ou défectueuse. Lorsque l’environnement cellulaire ou tissulaire est modifié, par des exigences physiologiques plus importantes ou des circonstances pathologiques, il existe des adaptations cellulaires et tissulaires, avec un nouvel équilibre, préservant la viabilité des cellules et permettant leur fonctionnement dans ce nouvel environnement. Ces modifications sont très souvent à chercher dans ce que nous appelons le stress cellulaire, causé par les radicaux libres ; il est causé par nos habitudes de vie, notre alimentation etc.Lire plus

Les antioxydants combattent le stress oxydatif – Une première approche

Antioxydants

La pigmentation naturelle des végétaux fait partie des polyphénols qui sont des antioxydants puissants.

Les antioxydants sont des substances indispensables pour lutter contre les radicaux libres, nous protégeant ainsi du vieillissement et de la dénaturation cellulaire. Les antioxydants sont un véritable bouclier anti-maladies comme le cancer, les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les rhumatismes, l’arthrose etc.

Les antioxydants sont des substances naturelles nombreuses dans notre alimentation ; ils ne se cachent donc pas très loin ! En grande partie, ils se trouvent dans les couleurs naturelles, les défenses naturelles, les huiles essentielles et les arômes des fruits, légumes, herbes, épices ou oléagineux.Lire plus

Stress oxydatif – Un danger réel causé par les radicaux libres

Stress oxydatif

Quasiment tout ce que nous consommons et que nous faisons tout généralement dans la vie peut causer du stress oxydatif. (© NHA)

 

Dans « stress oxydatif », (également « stress oxydant »), le mot « stress » n’a pas la même signification que le stress psychique ou psychosocial, il s’agit d’une agression chimique oxydative de notre organisme.

Le stress oxydatif ou oxydant est accusé d’être à la base de nombreuses maladies chroniques. Il se définit comme  le résultat d’un déséquilibre entre la somme de production  des radicaux libres et le total des antioxydants disponibles qui sont là pour éviter l’apparition de dégâts cellulaires, souvent irréversibles.Lire plus

Radicaux libres – Qu’est-ce que c’est?

Radicaux libres - Rouille des cellules

Les radicaux libres peuvent être considérés comme la “rouille” des cellules: ils réagissent avec l’oxygène et font vieillir notre organisme.

Les radicaux libres sont des molécules chimiques instables produites en faible quantité par l’organisme. Ils sont principalement synthétisés dans la cellule lors de réactions avec l’oxygène. Cette instabilité chimique fait que ces substances sont très réactives et certaines des réactions avec des structures de la cellule entrainent des dégâts en leur sein.

D’un point de vue purement chimique, les radicaux libres sont, comme les ions oxygénés et les peroxydes, des dérivés réactifs de l’oxygène (DRO, en anglais reactive oxygen species, ROS), rendus chimiquement très réactifs.Lire plus

Toxines et toxiques – Quelle est la différence?

Toxines et toxiques

Le cholestérol qui se dépose dans les artères est un signe typique de trop de toxines dans l’organisme.

Les toxines et les toxiques sont d’autres noms pour déchets endogènes et exogènes.  Les toxines et les toxiques sont les deux responsables pour la toxémie, qui, elle, est à la racine d’une grande quantité de nos pathologies modernes et chroniques telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension, l’arthrose, la goutte et beaucoup d’autres.

Dans l’approche naturopathique et holistique, les toxines sont donc des déchets endogènes: ce sont des molécules issues de la dégradation cellulaire et du métabolisme, qui peuvent, en grande quantité, empoisonner notre organisme.  Lire plus

Toxines – Déchets métaboliques produits quotidiennement

Toxines

Comme cette plage, notre corps est plein de toxines qui viennent de notre vie quotidienne et que notre corps accumule au fil des années.

Les toxines sont des substances toxiques élaborées directement par l’organisme vivant, produites par les activités métaboliques, qui ont potentiellement un pouvoir pathogène. Les toxines sont le résultat secondaire du catabolisme (dégradations métaboliques, par exemple après la digestion de la nourriture).

Les toxines peuvent se développer des résidus du métabolisme quotidien, mais également des substances toxiques provenant de notre environnement (pollution de l’air, de l’eau, des sols, insecticides, pesticides…) ou d’une alimentation dénaturée (additifs divers dont la combinaison forme un cocktail dangereux, excès de sucre, de sel, de graisses saturées et hydrogénées, de protéines…), de mauvaises habitudes de vie (tabac, alcool, drogues, peu de sommeil), d’une surconsommation de médicaments, compléments alimentaires, vaccins, etc.Lire plus