Médicaments hypolipémiants – Les traitements allopathiques

Médicaments hypolipémiants

La médecine connaît une panoplie de médicaments hypolipémiants contre le cholestérol – mais sont-ils vraiment toujours nécessaires?.

Comme décrit dans les articles antérieurs, l’hyperlipidémie, et en particulier l’hypercholestérolémie, c’est-à-dire des taux élevés de lipides et de cholestérol sanguins, sont des troubles qui augmentent fortement le risque cardiovasculaire. Ces facteurs de risque doivent être combattus par des moyens hypolipémiants. Il en existe des outils naturels pour baisser les taux de cholestérol, et bien sûr des médicaments hypolipémiants. 

Au premier plan, l’alimentation et l’hygiène de vie doivent être changés. Une bonne hygiène de vie (alimentation saine et naturelle, sport, pas de tabagisme, pas d’alcool, gestion de poids), permet très souvent de prévenir l’élévation du taux de graisses dans le sang, et une prise de médicaments peut être évitée.Lire plus

Hypercholestérolémie : trop de mauvais cholestérol dans le sang

Hypercholestérolémie

Hypercholestérolémie: quand il y a trop de “mauvais” cholestérol dans le sang

Les colles d’origine lipidique (Partie 4)

L’hypercholestérolémie correspond, dans le langage courant, à une augmentation (excès) du cholestérol LDL, donc du « mauvais cholestérol », qui est un facteur de risque cardiovasculaire. Il peut être responsable de maladies cardiovasculaires telles qu’un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral ou une artériopathie des membres inférieurs.

Les valeurs qui représentent une hypercholestérolémie ont été présentées dans cet article sur les taux de cholestérol. 

L’hypercholestérolémie fait partie de la famille des hyperlipidémies ou dyslipidémies dont fait également partie l’hypertriglycéridémie qui est un excès de triglycérides dans le sang avec des conséquences relativement similaire à l’hypercholestérolémie.Lire plus

Colles et cristaux : les colles et la surcharge colloïdale (Partie 1)

Surcharge colloïdale - Dépôt de lipides

Les dépôts de lipides comme le cholestérol ou les triglycérides font partie de la surcharge colloïdale.

 

Les connaissances sur les colles et les cristaux sont primordiales dans la naturopathie et dans le combat efficace de la toxémie. Les colles et les cristaux sont en principe les causes principales de toute genèse de maladie chronique. On parle donc de surcharge colloïdale et de surcharge cristalloïde.

Chacun peut vérifier et observer sur soi-même que les maladies sont dues à la présence de substances indésirables dans l’organisme (toxiques et toxines).

Lire plus

Taux de cholestérol – Les valeurs usuelles de la cholestérolémie

Taux de cholestérol

Le dosage du taux de cholestérol fait partie du bilan lipidique.

Les colles d’origine lipidique (Partie 3)

Pour connaître le taux de cholestérol précis, il faudra procéder à un bilan lipidique. Du point de vue naturopathique, le cholestérol fait partie des colles et peut produire une surcharge colloïdale. Le taux de cholestérol est donc une valeur à connaître, et il y tout intérêt de faire baisser un taux qui est bien trop haut, idéalement par des moyens naturels, sans intervention de médicaments qui ont souvent beaucoup d’effets secondaires. Mais à partir de quel taux de cholestérol peut-on considérer les valeurs trop élevées ?Lire plus

Cholestérol LDL et HDL- Définition, rôles et régulation

Cholestérol

Les valeurs de cholestérol (LDL et HDL) peuvent en partie être influencées par notre alimentation.

Les colles d’origine lipidique (Partie 2)

Le cholestérol fait partie des colles d’origine lipidique, tout comme les triglycérides. Un trop de ces lipides dans notre sang peut être à l’origine d’une toxémie augmentée et provoquer des maladies à long terme. Par contre, il ne faut pas les combattre avec n’importe quel moyen ! L’approche naturelle connaît beaucoup d’armes efficaces, sans aucun effet secondaire !

Le cholestérol est la substance lipidique la plus abondante du monde animal (dont humain) et la plus importante d’un point de vue métabolique.Lire plus

Les signes d’un taux vibratoire élevé

Les signes d'un taux vibratoire élevé

Les signes d’un taux vibratoire élevé sont visibles pour tout le monde. Un taux vibratoire élevé attire les personnes, les objets et les évènements qui vibrent de la même façon.

Concernant le taux vibratoire, de plus en plus de personnes se posent des questions telles quelles : Comment reconnaître les signes d’un taux vibratoire élevé ? Quel est mon potentiel ? Est-il possible que j’aie un taux vibratoire élevé, et si ceci n’est pas le cas, comment l’atteindre ?

Il existe beaucoup de possibilités d’augmenter son taux vibratoire. Mais pour cela, il faudra tout d’abord déjà identifier les responsables principaux qui diminuent notre taux ou qui empêchent d’atteindre un taux vibratoire élevé.Lire plus

Hyperlipidémie – Quand il y a trop de graisses dans le sang

L'hyperlipidémie peut être à l'origine de beaucoup de maladies, surtout cardiovasculaires.

L’hyperlipidémie peut être à l’origine de beaucoup de maladies, surtout cardiovasculaires.

Colles d’origine lipidique (Partie 1)

Qu’est-ce l’ hyperlipidémie ? Quand votre médecin parle de l’ hyperlipidémie, c’est le fait d’avoir un taux élevé de lipides dans le sang. Il s’agit donc d’un excès de graisse.

De ces lipides font partie d’un côté le cholestérol : dans cette famille, on distingue le « mauvais » cholestérol (LDL-C, transporté par les lipoprotéines LDL)  et le « bon » cholestérol (HDL-C, transporté par les lipoprotéines HDL). On y trouve parfois également les VLDL (lipoprotéines de très basse densité). Dans le bilan sanguin, le tout sera exprimé sous l’expression « cholestérol total ».Lire plus

Quel intérêt d’un taux vibratoire élevé ?

Taux vibratoire élevé

Notre taux vibratoire élevé ou plus bas dépend entièrement de nos actes quotidiens.

Le taux vibratoire de chaque Être vivant varie d’un individu à l’autre, en fonction de son degré d’évolution personnelle, énergétique, karmique, émotionnelle et spirituelle. Il peut être mesuré avec le biomètre Bovis, en unités Bovis (UB). Deux personnes de la même famille peuvent donc avoir des taux vibratoires tout à fait différents, l’un des deux peut posséder un taux vibratoire élevé, l’autre un taux un peu ou beaucoup plus bas. Le taux vibratoire ne dépend pas de nos gènes, mais notre « paquet génétique » que l’on reçoit à notre naissance peut l’influencer sur le plan physique (par exemple par des maladies génétiques) et sur le plan énergétique (comment on gère ces maladies).Lire plus

Le biomètre de Bovis – Comment mesurer les unités Bovis

Représentation conventionnelle des unités Bovis

Représentation des unités Bovis (UB)

André Bovis était un physicien, inventeur et chaudronnier originaire de Nice. Dans les années 1930, ses investigations personnelles lui permirent d’établir une échelle de valeur afin de quantifier l’énergie vitale contenue dans les aliments : l’échelle Bovis qui mesurait les unités Bovis était née.

André Bovis, qui cherchait à mesurer la vitalité et les vibrations des aliments, avait conçu une règle graduée de 0 à 36 000, appelée désormais le biomètre, dont l’unité de mesure est l’angström. Pour raison de facilité, ces angströms furent ensuite convertis en « Bovis » ou « unités Bovis ». Aujourd’hui, les « unités Bovis » sont souvent dénommées « UB » dans de nombreux ouvrages.Lire plus

Le tissu dentaire – Un tissu conjonctif qui constitue nos dents

Le tissu dentaire fait partie des tissus conjonctifs.

Le tissu dentaire fait partie des tissus conjonctifs.

Le tissu dentaire fait partie des tissus conjonctifs. Les quatre principaux tissus qui constituent la dent sont :

  • l’émail (améloblastes) ;
  • la dentine;
  • le cément;
  • la pulpe dentaire.

Lire plus