Naturopathie – Qu’est-ce que c’est?

Naturopathie

La Naturopathie, une thérapie douce pour maintenir la santé et régénérer le corps.

La naturopathie est un système de santé complet et cohérent qui mise avant tout sur la stimulation des mécanismes naturels d’autoguérison du corps. Les interventions du naturopathe visent en premier lieu à activer, nourrir et renforcer ces mécanismes plutôt qu’à éliminer des symptômes ou à attaquer directement des agents pathogènes. Elles se veulent aussi douces et non effractives que possible.

Parmi les outils privilégiés de la naturopathie, on retrouve, entre autres: la phytothérapie, la nutrition, l’homéopathie, l’aromathérapie, les manipulations physiques, les techniques de gestion du stress, mais aussi les soins énergétiques tel que le reiki par exemple.

 

Naturopathie – Allopathie – Homéopathie : Trois chemins différents

La naturopathie est aujourd’hui reconnue comme :

  • ” Médecine non conventionnelle “par le Parlement Européen,

et comme

  • ” Médecine complémentaire “ (sous-entendu de l’allopathie, médecine conventionnelle) par l’Organisation Mondiale de la Santé OMS.

Il existe pourtant 3 approches médicales, officiellement reconnues.

  • L’allopathie: l’allopathie est la médecine institutionnelle, classique, dite aussi conventionnelle qui est enseignée à la faculté de la médecine. Cette médecine est entièrement réservée aux médecins DE (Diplômé d’Etat, docteur). Pour l’allopathie, la guérison est la disparition des symptômes, mais pas celle de la cause de la maladie. C’est une médecine parfaite de l’urgence, adaptée au secteur lésionnel. Elle est irremplaçable quand il y a danger vital et quand il faut agir vite, et également quand la maladie a pris le dessus sur le malade.  Les inconvénients sont les effets secondaires des traitements, liés aux médicaments à molécules chimiques. En plus, le malade n’est pas “responsable” de sa santé. c’est le traitement qui agit et non pas le malade qui corrige son hygiène de vie.
  • L’homéopathie: c’est une médecine non conventionnelle, élaborée par Samuel Hahnemann en 1796. Aujourd’hui, cette médecine est réservée au docteur en médecine DE. L’homéopathie se base sur l’idée que le corps possède en lui la force de générer un processus naturel de guérison.Elle repose sur trois principes :
    • La loi de similitude: le semblable guérit le semblable. Ce principe veut qu’une substance qui provoque un groupe de symptômes chez une personne en santé puisse guérir une personne malade chez qui se manifeste le même groupe de symptômes.
    • La loi de l’individualisation: en homéopathie, on soigne l’individu malade et non la maladie. Pour ceci, on a besoin d’une image globale avec les symptômes uniques à l’individu.
    • L’infinitésimal – Le procédé des hautes dilutions : la théorie homéopathique allègue que la dilution et la « dynamisation » d’un remède peuvent en potentialiser les effets curatifs et guérisseurs. Les remèdes homéopathiques sont dilués plusieurs fois, au point qu’on n’y trouve habituellement plus de trace chimique des molécules qui composaient la substance originale. Cette solution est dynamisée selon un processus bien précis qui est absolument essentielle à l’efficacité du produit.
  • La naturopathie: la naturopathie repose sur la maîtrise de l’anatomie et de la physiologie, et sur la connaissance du mécanisme intime des pathologies. Sa règle d’or est d’abord de ne pas nuire (primum non nocere). Sa philosophie basée sur cinq principes est toujours d’actualité :
    • vitalisme : principe vital qui préside aux forces d’auto guérison ;
    • humorisme: science des humeurs, connaissance des profils psychologiques et maladifs, notion de terrain ;
    • hygiénisme : ensemble des techniques d’hygiène vitale pour conserver la santé ;
    • causalisme : recherche causale des troubles ;
    • holisme : approche globalisante de l’homme et de son environnement.

 

La naturopathie agit à long terme

Le but principal de la naturopathie est à long terme: on restructure et conserve le capital santé. La naturopathie permet de comprendre le fonctionnement de l’organisme et l’action que peut avoir le consultant sur son état de santé. La naturopathie, c’est un peu la synthèse des méthodes naturelles de santé. Son but est de maintenir la santé par des moyens naturels, de restaurer les capacités d’auto-guérison, de laisser s’épanouir la force vitale. Le naturopathe agit d’abord par l’éducation sanitaire et la prévention. La santé commence en effet par une bonne connaissance des besoins physiologiques du corps : alimentation, respiration, élimination, sommeil, chacun devrait en avoir assimilé les bases.

Le naturopathe ne posera pas de diagnostique mais recherchera toutes les causes de la maladie : alimentation, hygiène de vie, santé mentale et gestion du stress, activités physique, vie quotidienne, soins et antécédents médicaux mais aussi environnement direct, contraintes professionnelles…

  • Avantages :  la recherche de la cause de la maladie permet une synthèse totale du consultant pour une bonne correction du terrain et une réforme profonde en hygiène vitale du patient. La consultation naturopathique inclus une grande part d’enseignements et de conseils pour le consultant afin de lui permettre de retrouver ou conserver son capital santé. La naturopathie ne connaît aucun effet secondaire et apprend au patient de devenir responsable de sa propre santé.
  • Inconvénients : la naturopathie n’est pas en mesure d’aider dans les cas urgents ou quand la prognostique vitale est engagée. Le patient doit apprendre à changer son style de vie à long terme pour combattre sa maladie ou pour maintenir sa santé.
    Aujourd’hui, ces différentes approches de santé occidentales semblent cependant profondément dissociées et cloisonnées.

Pourtant, malgré des démarches radicalement différentes, il pourrait exister un important potentiel de complémentarité entre l’allopathie (médecine conventionnelle), les médecines dites douces ou parallèles (homéopathie) et la naturopathie à mettre en oeuvre.

L’idéal serait de mettre en place une réelle collaboration entre ces 3 démarches, dans l’intérêt du patient.

Si l’allopathie s’ouvre de plus en plus à l’homéopathie, par la volonté de médecins allopathes à traiter leurs patients en utilisant aussi l’homéopathie, l’approche de santé  naturopathique n’est pas encore soutenue par la médecine conventionnelle.

C’est donc à chacun de s’informer sur ces différentes pratiques, pour les comprendre et y voir plus clair, car chaque approche a ses avantages et ses inconvénients.

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

http://naturolistique.fr/concepts-de-la-naturopathie-et-ses-techniques/

La santé holistique – Qu’est-ce que c’est?

Auto-guérison – La force naturelle de guérir

 

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin. Ce site ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Crédits/sources images: Pixabay, CC0 Public Domain

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

avatar
  Notifications  
Me notifier des