Cristaux d’origine protéique (Partie 1) – L’ acide urique, résultat d’un trop en purines

Partager
Elimination Acide urique (NHA)

Elimination Acide urique (NHA)

 

L’ acide urique est une substance issue de la dégradation métabolique de certaines molécules azotées, que l’on appelle purines. La processus de production de l’ acide urique s’appelle uricémie, sans qualification du taux. Par contre, un taux trop élevé s’appelle hyperuricémie. 

Les purines ont deux origines différentes. D’un côté, elles peuvent être endogènes, c’est-à-dire qu’elles sont produites au sein du métabolisme de l’organisme à partir d’autres molécules. On peut les considérer comme déchets cataboliques. D’autre côté, elles sont exogènes, donc venant de l’extérieur, et elles sont généralement apportées par notre alimentation.

Lire plus

Les meilleurs aliments pour bien dormir

Partager
Aliments pour bien dormir

Les meilleurs aliments pour bien dormir – et pour retrouver son sommeil de bébé!

La population française souffre de plus en plus d’un manque de sommeil important. Mais cela n’est pas un phénomène limité à la France, il est présent dans la plupart des pays européens et occidentaux, et les spécialistes le pointent du doigt comme un véritable fléau qui influence très négativement notre santé et qui peut provoquer de grands problèmes de santé. Notamment les jeunes ont un véritable manque de sommeil important ou un sommeil agité qu’il ne faut pas trop négliger, dus à la consommation excessive des médias et des technologies comme, par exemple, les jeux ou les réseaux sociaux exigeant une présence virtuelle permanente.

Lire plus

Médicaments hypolipémiants – Les traitements allopathiques

Partager
Médicaments hypolipémiants

La médecine connaît une panoplie de médicaments hypolipémiants contre le cholestérol.

Comme décrit dans les articles antérieurs, l’hyperlipidémie, et en particulier l’hypercholestérolémie, c’est-à-dire des taux élevés de lipides et de cholestérol sanguins, sont des troubles qui augmentent fortement le risque cardiovasculaire. Ces facteurs de risque doivent être combattus par des moyens hypolipémiants. Il en existe des outils naturels pour baisser les taux de cholestérol, et bien sûr des médicaments hypolipémiants. 

Au premier plan, l’alimentation et l’hygiène de vie doivent être changés. Une bonne hygiène de vie (alimentation saine et naturelle, sport, pas de tabagisme, pas d’alcool, gestion de poids), permet très souvent de prévenir l’élévation du taux de graisses dans le sang, et une prise de médicaments peut être évitée.

Lire plus

Hypercholestérolémie : trop de mauvais cholestérol dans le sang

Partager
Hypercholestérolémie

Hypercholestérolémie: quand il y a trop de “mauvais” cholestérol dans le sang

Les colles d’origine lipidique (Partie 4)

L’hypercholestérolémie correspond, dans le langage courant, à une augmentation (excès) du cholestérol LDL, donc du « mauvais cholestérol », qui est un facteur de risque cardiovasculaire. Il peut être responsable de maladies cardiovasculaires telles qu’un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral ou une artériopathie des membres inférieurs.

Les valeurs qui représentent une hypercholestérolémie ont été présentées dans cet article sur les taux de cholestérol. 

L’hypercholestérolémie fait partie de la famille des hyperlipidémies ou dyslipidémies dont fait également partie l’hypertriglycéridémie qui est un excès de triglycérides dans le sang avec des conséquences relativement similaire à l’hypercholestérolémie.

Lire plus

Taux de cholestérol – Les valeurs usuelles de la cholestérolémie

Partager
Taux de cholestérol

Le dosage du taux de cholestérol fait partie du bilan lipidique.

Les colles d’origine lipidique (Partie 3)

Pour connaître le taux de cholestérol précis, il faudra procéder à un bilan lipidique. Du point de vue naturopathique, le cholestérol fait partie des colles et peut produire une surcharge colloïdale. Le taux de cholestérol est donc une valeur à connaître, et il y tout intérêt de faire baisser un taux qui est bien trop haut, idéalement par des moyens naturels, sans intervention de médicaments qui ont souvent beaucoup d’effets secondaires.

Lire plus

Cholestérol LDL et HDL- Définition, rôles et régulation

Partager
Cholestérol

Les valeurs de cholestérol (LDL et HDL) peuvent en partie être influencées par notre alimentation.

Les colles d’origine lipidique (Partie 2)

Le cholestérol fait partie des colles d’origine lipidique, tout comme les triglycérides. Un trop de ces lipides dans notre sang peut être à l’origine d’une toxémie augmentée et provoquer des maladies à long terme. Par contre, il ne faut pas les combattre avec n’importe quel moyen ! L’approche naturelle connaît beaucoup d’armes efficaces, sans aucun effet secondaire !

Le cholestérol est la substance lipidique la plus abondante du monde animal (dont humain) et la plus importante d’un point de vue métabolique.

Lire plus

Hyperlipidémie – Quand il y a trop de graisses dans le sang

Partager
Hyperlipidémie

L’ hyperlipidémie est un facteur de risque pour des maladies cardio-vasculaires.

Colles d’origine lipidique (Partie 1)

Qu’est-ce l’ hyperlipidémie ? Quand votre médecin parle de l’ hyperlipidémie, c’est le fait d’avoir un taux élevé de lipides dans le sang. Il s’agit donc d’un excès de graisse.

De ces lipides font partie d’un côté le cholestérol : dans cette famille, on distingue le « mauvais » cholestérol (LDL-C, transporté par les lipoprotéines LDL)  et le « bon » cholestérol (HDL-C, transporté par les lipoprotéines HDL). On y trouve parfois également les VLDL (lipoprotéines de très basse densité).

Lire plus

Le diabète est une épidémie moderne

Partager
Le diabète est une épidémie

Le diabète est une épidémie moderne dont le taux ne cesse d’augmenter.

Aujourd’hui, selon l’Organisation Mondiale de la Santé OMS, il y a environ 422 millions de personnes qui souffrent du diabète dans le monde (2014). Le nombre de diabétiques chez les adultes de plus de 18 ans est passé ainsi de 4.7 % en 1980 à 8.5 % en 2014. Ce pourcentage augmente rapidement sans cesse. L’OMS prévoit qu’en 2030, chaque 7ème décès sera lié au diabète et ses conséquences. Tous ces chiffres nous montrent malheureusement: le diabète est une épidémie qui se propage à une vitesse presque incontrôlable. 

Lire plus

Le diabète n’est pas une fatalité

Partager
Le diabète n'est pas une fatalité!

Le diabète n’est pas une fatalité! On peut l’inverser avec des changements drastiques de comportement et d’alimentation.

La bonne nouvelle tout d’abord : non, le diabète n’est pas une fatalité ! Même s’il s’agit d’une maladie chronique avec des conséquences qui peuvent être néfastes, même fatales, on peut la combattre ! Il y a beaucoup de fronts sur lesquels on peut agir pour améliorer la maladie, la freiner dans son développement, et on peut même réussir à la faire régresser drastiquement et abaisser son taux de glycémie sur des valeurs normales.

Lire plus

Atrophie cellulaire – Perte de volume cellulaire et atrophie musculaire chez le diabétique

Partager
Atrophie musculaire

Atrophie musculaire, très répandu chez les personnes souffrant du diabète.

Une atrophie est la perte de volume ou de taille d’une partie de l’organisme. L’ atrophie cellulaire est la diminution de la masse fonctionnelle d’une cellule habituellement liée à une diminution de son activité. La cellule atrophiée est donc souvent une cellule dédifférenciée. On désigne la diminution dû à un défaut de nutrition.

L’atrophie d’un tissu ou d’un organe est due à l’ atrophie cellulaire et/ou à la diminution du nombre des cellules. Le contraire de l’atrophie est l’hypertrophie cellulaire.

Lire plus