La nutrithérapie – Quel est son intérêt?

Nutrithérapie

La nutrithérapie fait partie des thérapies naturelles et des approches holistiques.

Les médecines naturelles, également appelées médecines douces ou médecines alternatives, sont constituées d’une vaste gamme de disciplines comme par exemple la naturopathie, la nutrithérapie, l’homéopathie, l’acupuncture, l’acupressure, les fleurs de Bach, l’ostéopathie, la phytothérapie, l’aromathérapie et beaucoup d’autres. Pour les professionnels de santé de la médecine allopathique, conscients de la toxicité de nombreux médicaments, les médecines naturelles sont des alternatives plus qu’appréciables pour traiter avec efficacité différentes pathologies.

Pour bénéficier pleinement de leur potentiel thérapeutique, il est indispensable de restaurer l’énergie du patient et de corriger son statut nutritionnel. Ce sont les rôles principaux de la nutrithérapie.

 

La nutrithérapie – A quoi sert-elle ?

La nutrithérapie est une science récente qui n’est pas une médecine alternative car elle repose sur la biochimie de notre corps – c’est donc une application pratique et scientifique. Plusieurs dizaines de milliers d’études démontrent qu’un conseil alimentaire positif et judicieux, ainsi qu’une supplémentation en micronutriments (comme vitamines, minéraux, oligo-éléments etc.), peuvent réduire de moitié la fréquence des malformations et des maladies. Avec la nutrithérapie, on peut ainsi prévenir certaines malformations chez l’enfant, des infections, des pathologies cardio-vasculaires, des cancers chez l’adulte, on peut réduire le risque ou de retarder de façon très substantielle l’apparition des pathologies dégénératives qui touchent avec l’âge tous les systèmes : locomoteur, sensoriels, cérébraux, etc. D’autres études démontrent que les outils nutritionnels peuvent être thérapeutiques ou co-thérapeutiques dans la plupart des pathologies.

 

Le développement de maladies chroniques est directement lié à notre mauvaise nutrition

Le nombre de maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardio-vasculaires, le cancer, l’arthrose, la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, les problèmes de prostate ou encore la dépression et l’insomnie croît chaque année. Ces maladies sont directement liées à la façon comment nous nous nourrissons.

La médecine conventionnelle ou l’allopathie ne réussit pas complètement à soigner ces maladies, un fait qui laisse beaucoup de patients insatisfaits. De plus, beaucoup de traitements conventionnels ont des effets secondaires plus violents que la maladie en elle même. Ainsi, les patients se tournent radicalement vers des solutions naturelles et nutritionnelles sans effets secondaires qui sont capables de soigner des maladies, en particulier celles où la médecine allopathique n’a rien à proposer. Mais malheureusement, la médecine naturelle et la nutrithérapie n’agissent qu’à long terme, il est donc primordial de se munir de beaucoup de patience. La médecine naturelle ne combat pas les symptômes, mais la racine des maladies, et pour ceci, il est nécessaire de suivre son chemin thérapeutique pendant des semaines ou même des mois. Dans les temps d’aujourd’hui où chaque minute compte, beaucoup de personnes n’ont pas cette patience nécessaire et préfèrent combattre seulement le problème extérieur qui se montre par les symptômes au lieu d’aller au fond de la maladie et rechercher ses causes. Ceci nous montre que la médecine naturelle demande du patient une coopération active et non seulement de subir le traitement passivement. Le patient devient conscient et responsable de sa propre santé.

 

Les atouts de la nutrithérapie

À la différence de la médecine allopathique, les médecines non conventionnelles ont une approche globale de l’individu car elles tiennent compte de l’ensemble de la personne humaine (corps, esprit, âme). Elles privilégient l’équilibre, le bien-être et prennent largement en compte la personnalité du patient.

Les médecines naturelles et la nutrithérapie ont un pouvoir considérable sur la prévention, à peine abordée par l’allopathie. Elles permettent d’allonger la durée de vie en bonne santé alors que l’allopathie maintient au mieux des personnes malades en vie (parfois abusivement et contre leur propre volonté).

 

Les différences entre la nutrithérapie naturelle et la médecine allopathique

Les praticiens des médecines alternatives et les nutrithérapeutes prennent le temps d’observer et d’ausculter attentivement leurs malades, mais aussi d’écouter leur histoire et de relever l’évolution de leurs symptômes. Le suivi du patient occupe une place centrale dans la pratique de la médecine naturelle et de la nutrithérapie.

Les médecines alternatives et la nutrithérapie n’attribuent pas de traitements standardisés et incompris par les patients. Contrairement à l’allopathie, elles cherchent à les responsabiliser, à leur expliquer le fonctionnement de leur corps et les mécanismes qui entraînent des maladies.

Les praticiens des médecines alternatives et les nutrithérapeutes font donc un lien entre les carences chroniques en micro-nutriments, la mauvaise hygiène de vie (stress, manque d’activité physique, alimentation de mauvaise qualité…), et l’augmentation des maladies chroniques. Ils cherchent à soigner les maladies en ciblant leurs causes et non leurs symptômes, en faisant changer au patient ses habitudes alimentaires, son mode de vie, et éventuellement en lui recommandant des compléments alimentaires et/ou des produits naturels.

Les médecines naturelles et la nutrithérapie ne doivent en aucun cas ralentir une consultation avec diagnostic et prescription de traitement par un professionnel de santé. Il ne faut jamais interrompre ni modifier un traitement médical, quel qu’il soit, sans l’avis de son médecin. Leur utilisation a des limites, notamment dans la prise en charge des situations d’urgence (AVC, infarctus du myocarde) et bien sûr en cas d’accidents.

 

Que fait la nutrithérapie exactement ?

La nutrithérapie se concentre à :

  • Optimiser les fonctions de la personne saine.
  • Renforcer sa résistante aux agressions extérieures (virus, bactéries, radicaux libres, pollution etc.).
  • Eliminer une toxémie existante, une surcharge de toxiques et de toxines.
  • Prolonger sa durée de vie en bonne santé en prévenant les maladies chroniques.
  • Augmenter les capacités d’une personne malade à guérir ou à combattre les effets de sa pathologie.

Pour atteindre ces buts, la nutrithérapie combine trois techniques de diagnostic des déficits nutritionnels (interrogatoire, bilan alimentaire et analyses biologiques) et corrige ceux-ci par des conseils alimentaires et la prescription de vitamines, minéraux, acides gras, acides aminés et autres principes actifs extraits d’aliments : on appelle ceci également l’oligothérapie. La nutrithérapie utilise par ailleurs certains aliments et nutriments comme des médicaments, pour leurs effets pharmacologiques, indépendamment de tout déficit.

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

http://naturolistique.fr/concepts-de-la-naturopathie-et-ses-techniques/

http://naturolistique.fr/naturopathie-quest-ce-que-cest/

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas la diagnostique d’un médecin. Ce site ne permet pas de faire de diagnostique médicale ni une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvais interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

Crédits/sources images: Pixabay, CC0 Public Domain

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire !

avatar
  Notifications  
Me notifier des