Causalisme – Chercher la cause de la cause de la cause de la maladie

Partager

Le causalisme est la recherche de la racine de la maladie./Pixabay, Public Domain CC0, libre de droits

Le causalisme fait partie des cinq piliers de la naturopathie: humorisme, causalisme, hygiénisme, vitalisme et holisme. Le causalisme s’inscrit dans le cadre hippocratique déjà évoqué précédemment ; il s’agit de rechercher la cause de la cause de la cause de la maladie, afin d’être un authentique thérapeute holistique qui prend toute la globalité d’une personne en considération. Le causalisme fait partie la méthodologique.

Traiter la cause initiale pour le thérapeute, non seulement est exigeant en terme d’investigation, mais pas toujours valorisant à court terme. En effet les résultats sont souvent loin d’être immédiats ou rapides comme pour l’approche anti symptomatique.

Hippocrate nous enseignait « Tolle causam », c’est à dire s’occuper de la cause et non du symptôme.

Il nous a également enseigné :

« Si tu veux être un bon médecin, cherche la cause et traite-là ».

« Si tu veux être un meilleur médecin, cherche la cause de la cause et traite-là ».

« Si tu veux être un excellent médecin, cherche la cause de la cause de la cause et traite-là ».

Aussi le patient porte à merveille son nom, il doit s’armer de patience et d’implication. A contrario, c’est pour lui le moyen de se réapproprier sa santé, et de s’attendre à des résultats durables dans le temps.

Traiter la cause passe par une révision de l’hygiène de vie du patient, de sa nutrition, se son éventuelle sédentarité, de ses probables surcharges humorales.

Traiter la cause de la cause c’est aborder l’importance des émotions, des soucis, des rêves, des difficultés rationnelles et de la vie de l’âme…

Enfin la cause de la cause de la cause nous amène à l’incontournable dimension spirituelle du patient. En effet l’être coupé de sa dimension céleste, perd du même coup le mode d’emploi de sa vie et consécutivement celui de la raison de son cœur puis enfin celui de son quotidien. Le thérapeute est quelque part là pour accompagner son patient dans sa quête « du sens de la vie ». N’oublions pas que la maladie est souvent ce que « le mal a dit » !

Seule une démarche de transformation du comportement, sur le plan causal, pourra donc mener à une authentique et durable guérison.

 

Cet article vous a plu? Ces sujets pourraient également vous intéresser:

Les cinq piliers de la naturopathie

Humorisme, Partie 1 – L’approche par les liquides de l’organisme

 

 

En cas de malaise ou de maladie, nous vous prions de consulter en tout cas un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer correctement votre état de santé. Le contenu de ce site et de ses pages annexées ne remplace en aucun cas le diagnostic d’un médecin. Ce site ne permet pas de faire de diagnostic médical ou une recommandation de traitement médical pour aucune pathologie ou affection quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation des conseils donnés.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 

 

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire !

avatar
  Notifications  
Me notifier des