Muscles striés squelettiques

Structure d'un muscle strié squelettique

Le muscle strié est un tissu musculaire caractérisé par la présence de stries en microscopie, du fait de l’organisation régulière des filaments. Il désigne deux types de muscles différents : les muscles striés squelettiques et le muscle strié cardiaque.

Les muscles striés squelettiques sont les muscles sous contrôle volontaire du système nerveux central. Ils sont composés d’un tissu qui s’appelle tissu musculaire strié.

Les muscles striés squelettiques représentent pour un homme environ 40 % du poids corporel, soit 30 kg chez un individu de 80 kg, et un peu moins de 50 % chez le chien. Chez les vertébrés,  la masse musculaire est donc variable et sa répartition dans le corps est dépendante des adaptations de l’animal à son milieu.

Lire plus

Tissu musculaire – Description et ses fonctions

Tissu musculaire lisse

Tissu musculaire lisse

Le muscle, de musculus en latin, ou le tissu musculaire, est un tissu biologique et constitue l’un des quatre types principaux de tissus de notre corps, avec le tissu épithélial, le tissu conjonctif et le tissu nerveux. La science qui étudie le muscle est la myologie.

Les muscles sont fixés aux os par des tendons. Le système musculaire forme, avec le squelette et une partie du système nerveux, l’appareil locomoteur.

Le tissu musculaire est composés de cellules contractiles, appelées les myocytes (ou fibres musculaires). Ces cellules contiennent un type de filament intermédiaire spécifique, la desmine. Elles sont riches en microfilaments d’actine et de myosine, acteurs principaux de la contraction musculaire, propriété essentielle de ce tissu.

Lire plus

Les plans énergétiques ou plans vibratoires (Partie 2)

Plans énergétiques ou vibratoires

Les plans énergétiques ou vibratoires se mélangent et s’interpénètrent à des niveaux énergétiques plus ou moins hauts, existant à des dimensions vibratoires différentes.

Avant d’entrer dans les détails, essayons de faire une distinction entre quelques termes qui peuvent se prêter à confusion. Sur Internet ou dans la littérature spécialisée, on évoque des mots tels que les champs énergétiques ou vibratoires, les plans énergétiques ou vibratoires, les corps subtils, l’aura ou encore les chakras.

Quelle est la différence entre tous ces mots qui désignent des éléments vibratoires qui nous entourent ?

Les différents plans vibratoires ou énergétiques sont ceux qui existent dans tout l’Univers.

Lire plus

Les plans vibratoires et les corps subtils – Introduction (Partie 1)

Plans vibratoires

Les corps subtils de l’Homme sont en communication permanente avec les plans vibratoires de l’Univers.

Avant de pouvoir agir sur les plans vibratoires et influencer les corps subtils pour augmenter ainsi notre taux vibratoire, il faut bien sûr les connaître. Il semble indispensable d’en posséder quelques notions pour pouvoir agir activement et savoir quels effets nos actions ciblées auront sur ces champs invisibles, mais bien réels. Connaître ces plans vibratoires et leur fonctionnement, et surtout comprendre, comment ils interagissent entre eux, nous aidera à nous resituer dans l’Univers, car tout est fondé sur l’énergie et son taux vibratoire.

 

Lire plus

Augmenter le taux vibratoire – Introduction

Augmenter le taux vibratoire, c'est comme monter un escalier ... marche après marche

Augmenter le taux vibratoire, c’est comme monter un escalier … marche après marche

Augmenter le taux vibratoire, c’est un travail long qui dure toute notre vie. Rien n’est fait à la va-vite, puisque pour chaque élément, une prise de conscience profonde est nécessaire. Et cela nécessite à son tour beaucoup de temps …

Tout qui nous entoure sur les plans vibratoires différents comme les plans physique, émotionnel, énergétique et spirituel, possède un impact direct sur notre taux vibratoire : chaque élément peut aider à augmenter le taux vibratoire ou – au contraire – le baisse. On se rappelle qu’à partir de 2014, la valeur neutre pour être en bonne santé (donc le point neutre pour un individu moyen) est autour de 12 500 UB.

Lire plus

Tissu adipeux – Graisse avec une action hormonale importante

Tissu adipeux blanc

Le tissu adipeux blanc (ici, les adipocytes sont bien visibles) constitue le stock d’énergie le plus important du corps.

Le tissu adipeux appartient à la famille des tissus conjonctifs et peut être considéré comme un organe très important. Populairement, il s’appelle aussi « masse grasse » ou plus courtement « graisse », et il constitue la cible principale de chaque régime pour perdre du poids. C’est un des plus grands réservoirs à énergie du corps humain.

Ce tissu a été négligé par les scientifiques pendant très longtemps, mais il est de plus en plus évident que les tissus adipeux agissent comme un véritable organe et contribuent de façon significative à la régulation de l’homéostasie cellulaire et tissulaire, et ceci par le biais des hormones et les enzymes.

Lire plus

Causes d’un taux vibratoire bas

Taux vibratoire bas

Un taux vibratoire bas peut avoir de multiples causes

 

Tout être vivant (humain, animal, plante ou unicellulaire) possède un taux vibratoire définissant la fréquence d’énergie correspondant à son degré d’évolution énergétique et spirituelle ; c’est la nature et le degré de son énergie qui caractérisent son taux vibratoire. On peut constater cette vibration en mesurant les Unités Bovis (UB)  des trois plans vibratoires (plan physique, plan énergétique et plan spirituel). Par conséquence, un individu peut avoir un taux vibratoire élevé, un taux vibratoire bas ou tout simplement un taux vibratoire moyen (en comparaison avec son espèce).

Lire plus

Taux de vitalité – Un pourcentage pour connaître le potentiel de vie

Cadran Taux de vitalité

Les mesures du taux de vitalité sont fondamentales pour connaître le potentiel de vie de tout être vivant. Le taux de vitalité n’est aucunement à confondre avec le taux vibratoire.

Le taux de vitalité se mesure arbitrairement sur une échelle de 0 à 100 pour déterminer la qualité, le potentiel de vie de tout être vivant, végétal ou animal. On sert donc un cadran ou une échelle 0 – 100, comme pour le pourcentage.

Cette échelle aide donc à déterminer la qualité de santé, la qualité de vie et le potentiel de vie de l’être considéré. Elle peut être un outil intéressant et même indispensable à l’aide d’un thérapeute holistique ou énergétique.

Lire plus

Colles et cristaux : les cristaux et la surcharge cristalloïde (Partie 3)

Surcharge cristalloïde

Surcharge cristalloïde – L’accumulation de cristaux issus d’un excès en acides protéiques qui sont autant durs et douloureux au toucher que de vrais cristaux.

Après la surcharge colloïdale et les colles, nous aborderons dans cet article l’autre grande famille de surcharges en naturopathie et les approches holistiques : la surcharge cristalloïde et les cristaux.

Les cristaux qui forment finalement la surcharge cristalloïde sont de forme cristalline, autrement dit les atomes qui les constituent sont disposés de telle manière à donner des formes géométriques définies (par opposition à l’état amorphe et non structuré des colles). Ces formes géométriques sont des lignes droites et des surfaces planes typiques des cristaux de roche, de sucre ou de sel.

Lire plus

Colles et cristaux – La glaire, signe de colles présentes (Partie 2)

Glaire et mucus

La glaire qui s’écoule du nez lors d’un rhume fait partie des colles, suite à une infection.

La glaire est une substance visqueuse produite par les cellules de diverses muqueuses de l’organisme. En naturopathie, elle fait partie de la famille des colles.

Les muqueuses sont des membranes recouvrant la paroi interne des cavités naturelles de l’organisme comme l’intérieur de la bouche, des narines, du vagin, etc. La glaire peut être produite naturellement, comme par exemple la glaire cervicale. La glaire peut aussi être produite suite à une infection. L’exemple le plus connu est celui de la « morve » s’écoulant du nez à cause d’un rhume.

Lire plus